Epub - Marchienne-Au-Pont

Epub - Marchienne-Au-Pont

previous arrow
next arrow
Slider

Dimanche 2 février 2020 ( 4 ème ordinaire, année A)

Propositions pour le dimanche de la présentation du Seigneur le 2 février 2020
à partir des pistes liturgiques du 28 décembre 2014, dimanche après Noël.
Les cantiques et certaines formulations devront sans doute être adaptés aux différents contextes paroissiaux et à la période.
(LA SAINTE FAMILLE)

ACCUEIL

Que la paix du Christ règne dans vos cœurs !
Vous y avez tous été appelés en vue de former en Lui un seul corps !
L
Au Dieu unique, notre sauveur par Jésus-Christ, notre Seigneur, soient gloire, majesté, force et puissance, maintenant et toujours ! Amen
Notre aide est dans le nom de Dieu, le Père et dans le nom de Jésus-Christ, le même hier, aujourd’hui et éternellement.
Vaud
B1
Dès sa naissance à Bethléhem, Jésus nous ouvre la voie de l’aventure humaine ; il court cette aventure avec nous.
Aujourd’hui, il nous rassemble pour nous renouveler dans la confiance d’un avenir qu’il vient bâtir avec nous.
Émerveillons-nous donc de sa miséricorde !
B2
Venu partager la vie des hommes, le Fils de Dieu a vécu au sein d’une famille humaine
Il ne s’est pas contenté d’une joyeuse entrée de quelques heures : il demeure parmi nous.
Dans la joie de Noël, nous pensons à la foi de Joseph et de Marie et nous nous confions à Jésus, ce fils qui grandit à leurs côtés.
Feu Nouveau 81
B3
Fort souvent, Noël est surtout une fête de famille.
On aime à se retrouver avec les siens, particulièrement en ce temps-là.
On essaie d’en faire une expérience d’entente et de paix.
Le calendrier liturgique propose aujourd’hui des textes concernant la famille de Jésus. Jésus est venu pour nous rassembler tous parce que nous sommes tous enfants d’un même Père.
Signes 1981
L3
Dimanche après Noël ! La fête est si proche. Est-elle déjà finie ?
Elle ne l’est pas encore, mais le ton va probablement changer.
L’exceptionnel fait place au quotidien.
Cependant, le don de Dieu en Christ n’est pas réservé aux jours de fête.
C’est pour transformer la vie de tous les jours que Dieu vient y participer.
Il est venu pour affronter avec nous les dures réalités des vies humaines.
Avec Jésus, Dieu s’est mis dans notre bain.
Nous ne sommes plus seuls, nous sommes accompagnés, d’une étape à l’autre de notre parcours ici-bas.
D’après Praxis 1998

Chant : 303 § 1 « Seigneur, que tous s’unissent »

LOUANGE

B1
Louez le Seigneur ! Invoquez son nom !
Publiez ses œuvres parmi les nations !
Chantez à sa gloire ! Psalmodiez pour lui !
Entretenez-vous de tous ses miracles !
Soyez fiers de Lui, de son nom très saint !
Que le cœur de ceux qui recherchent Dieu soit rempli de joie !
Cherchez le Seigneur ! Aspirez à vivre constamment en sa présence !
Souvenez-vous des miracles qu’Il a opérés !
Rappelez-vous ses prodiges et les jugements que sa bouche a prononcés !
Oui, vous tous les croyants, vous qu’Il a choisis, notre Dieu, c’est le Seigneur, c’est lui qui gouverne l’univers entier.
Il se souvient à jamais de son alliance, De la Parole engagée Pour mille générations.
Psaume 105/1-8
B2
Un rameau sortira de la souche de l’Europe : une communauté nouvelle jaillira de ses racines.
Sur elle reposera l’Esprit du Seigneur, esprit de sagesse et de mesure, esprit de tolérance.
Elle ne jugera pas d’après les cours en bourse, elle ne se soumettra pas aux injonctions des ban­quiers.
Elle donnera aux jeunes des raisons d’espérer, aux faibles une place de choix.
La justice inspirera ses traités.
Le Serbe habitera avec le Croate, Le francophone avec le flamand.
Les ethnies se côtoieront sans crainte pour leur identité.
Le réfugié sera en sécurité dans son village d’accueil, on n’agressera et n’enfermera plus l’immigré.
Catholiques et orthodoxes découvriront l’évangile ensemble, une femme pasteure les conseillera, un jeune musulman les invitera au ramadan.
Le blé ne déclarera plus la guerre à la haie, l’épicéa se plaira en compagnie du hêtre, la loutre repeuplera les rivières, car nul ne dira plus « ce n’est pas rentable ».
Il ne se fera plus de destruction au Sud pour le plaisir du Nord, car le continent sera rempli de la connaissance du Seigneur, comme la mer dont l’eau redevient claire.
Ésaïe 11/1-10 Version libre (Justice et Paix)

Chant 374 § 1 & 2 « A pleine voix, chantons ! »

L O I

B1
Prendre le texte qui suit et passer à B1 de l’humiliation :
Nous connaissons tous les difficultés qui naissent de la vie en commun.
C’est à leur propos que l’apôtre Paul nous dit :
«Agissez vous-mêmes comme le Seigneur : il vous a pardonné, faites de même. »
Signes 81
B2
Lire l’évangile du jour (Luc 2/22-40), puis ajouter l’un des textes suivants :
Anne et Siméon étaient disponibles, ils atten­daient.
Mais ils n’attendaient pas n’importe quoi : ils attendaient la consolation d’Israël, la lumière des païens, le Christ du Seigneur.
Ils ne faisaient pas les choses à moitié, ils n’étaient pas des espèces de médiocres, des ramasse-miettes.
Ils avaient vraiment soif et vraiment faim.
Ils visaient haut. Et ils furent comblés.
Et nous ?
Pour demain et l’an prochain ? Qu’attendons-nous de Dieu ?
Quelques émotions religieuses ? Un brin de consolation ? Une vague lumière ?
Si nous n’attendons que cela, sans doute ne recevrons-nous pas davantage.
Mais si nous attendions tout de Dieu ?
Toute sa présence, toute sa nouveauté, tout son amour ?
PPT 1990
Alors qu’on présentait Jésus en respec­tant le rituel très strict de la loi juive, une parole inattendue a surgi.
C’était la parole reconnaissante d’un homme qui ne répétait pas des paroles figées, héritées du passé.
Il disait : « Maintenant ».
Il disait : « Maintenant, mes yeux ont vu »,
« Mai­ntenant, je sais, maintenant j’ai fait l’expérience du salut ».
Tout entier faite de justice et de piété, la vie de Siméon était tendue dans l’espé­rance.
Et voilà que surgit la libération, l’apaisement.
Maintenant, je sais.
À chaque Noël, et même chaque dimanche, et même chaque jour, nous sommes invités à faire la même expérience, à connaître la même rencontre.
Savons-nous saisir l’occasion ? Aujourd’hui, accueillir l’inat­tendu ?
D’après PPT 1993

HUMILIATION

B1
Pour pouvoir pardonner comme le Seigneur nous invite à le faire ; nous nous tournons maintenant vers Lui et implorons le pardon de Dieu :
Seigneur Jésus,
venu dans le monde pour enseigner aux hommes à s’aimer et à ses respecter,
prends pitié de nous et apprends-nous à pardonner !
Christ,
tu es né dans une famille humaine pour en faire un lieu de pardon et de croissance en sainteté, prends pitié de nous et apprends-nous à pardonner.
Seigneur Jésus,
mort sur la croix après avoir accueilli le repentir du condamné et exaucé son désir d’être avec toi, prends pitié de nous et apprends-nous à pardonner.
Signes 81
B2
Seigneur Jésus,
nos vies sont pleines d’habitudes, de rites de toutes sortes, viens nous en libérer !
Christ,
tu sais que si nous avons besoin d’habitudes et de rites, c’est pour nous protéger de tout ce qui est différent de nous, grâce à eux nous pouvons affronter ce qui nous est étranger.
Mais Seigneur, ce sont souvent des barrières qui nous empêchent de trouver le contact avec les autres.
Alors nous nous retrouvons seuls, isolés, repliés sur nous-mêmes.
Seigneur, viens nous libérer !
Ton salut est là, fais que nos yeux s’ouvrent, et que notre être tout entier trouve la paix, maintenant.
PPT 1993
Ff
Seigneur notre Dieu, nous ne savons ni reconnaître ni apprécier les signes que tu nous accordes, car nous sommes des gens pressés, nous avons peu de temps pour toi.
Nous ne réagissons qu’au sensationnel et au spectaculaire.
Nous sommes devenus incapables de contempler ce que tu nous donnes, incapables de méditer au sujet de cet enfant, de remarquer qu’il ouvre une ère nouvelle.
Pardonne-nous, Seigneur, la vie légère et superficielle que nous menons, et, pour l’amour du Christ, aie pitié de nous !
Fa
Seigneur notre Dieu, tu es fidèle à ta Parole et tu tiens tes promesses.
Nous, par contre, nous recherchons surtout notre confort et vivons au jour le jour.
Nous refusons les engagements et nous ne voulons ni ne pouvons attendre.
Notre impatience s’unit à notre incrédulité, nous renonçons vite et doutons facilement.
Seigneur, vois notre détresse, nous nous sommes laissé égarer, nous t’en prions, pour l’amour du Christ, aie pitié de nous !

358 § 1 & 2 « O Dieu tout-puissant créateur »

GRACE

B
Le Seigneur nous accueille, avec notre passé, nos habitudes, nos inquiétudes.
Il partage avec nous le pardon et la réconciliation,
Il nous fait marcher vers la vie éternelle.
V1
Le Seigneur est compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté,
Comme un père a pitié de ses enfants, le Seigneur a pitié de ceux qui le craignent.
C’est une promesse destinée à chacun de nous ! Louez le Seigneur !
V2
Ne craignez pas, même la force atomique n’a pas de pouvoir contre la force qui fit rouler la pierre devant le tombeau de Jésus.
Christ a vaincu la mort, une fois pour toutes.
Depuis lors, toute calamité ne dure que jusqu’au 3ème jour, et tout anéantissement est inclus dans la résurrection de Jésus ; elle est aussi notre résurrection.
Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?
Rendons grâce au Seigneur !

358 § 3 & 4 « Pour compagnons, tu as choisis les pauvres »

CONFESSION DE FOI

Je crois en Dieu, le Père,
Il est une source de vie débordante et d’amour jaillissant.
Je crois en Jésus-Christ, le Fils de Dieu,
venu dans la famille humaine pour rendre une voix à ceux qui sont sans voix.
Je crois en l’Esprit saint,
le ferment secret de toute relation,
la source permanente de toute foi en l’avenir de Dieu.
Je crois que l’Église est la famille des enfants de Dieu parmi les hommes ;
elle est appelée à travailler à la croissance de la fraternité universelle.

318 § 1 & 4 « Toi qui es lumière »

ILLUMINATION

B
Tu nous rassembles aujourd’hui, Seigneur, comme un Père rassemble ses enfants.
Tu nous ouvres ta Parole pour qu’elle donne un sens à nos existences humaines.
Tu nous partages ton pain pour qu’il nourrisse notre amour pour toi et pour nos frères.
Nous vivrons donc en communion avec Toi et ton Fils Jésus-Christ, dans la force de l’Esprit saint, maintenant et toujours !
Signes 81
L3
Seigneur Jésus, tu t’es plongé dans le bain de notre vie, de nos réalités.
Tu as été un enfant parmi les enfants, un humain parmi les humains.
Rien de ce qui nous concerne ne t’est étranger.
Ni ce que nous subissons, ni ce que nous infligeons.
Nous t’en prions, permets que notre monde devienne plus amical, et que nous devenions plus humains.
Contiens le mal qui est en nous et fais croître le bien qui est en nous.
Seigneur, nous attendons ton royaume, permets que notre espérance aboutisse
Praxis 1998
L6
Dieu fidèle, il nous arrive de penser que Tu nous as oubliés.
C’est alors que nous perdons patience et doutons de Toi.
Nous t’en prions maintenant : entoure-nous de ta présence, car Tu es comme une mère pour nous, une mère qui ne peut oublier son enfant.
C’est cela qui nous rassure et nous met à l’écoute de Ta Parole.
Praxis 1996

LECTURES BIBLIQUES

1 ère LECTURE
Malachie 3.1-4

2ème LECTURE
Hébreux 2, 14-18

ÉVANGILE
Luc 2, 22 à 40 ©NBS
Jésus est présenté dans le temple
22Et, quand les jours de leur purification furent accomplis selon la loi de Moïse, ils l’amenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur — 23suivant ce qui est écrit dans la loi du Seigneur : Tout mâle né le premier de sa mère sera consacré au Seigneur — 24et pour offrir en sacrifice une paire de tourterelles ou deux jeunes colombes, selon ce qui est dit dans la loi du Seigneur.
Syméon et l’enfant Jésus
25Or il y avait à Jérusalem un homme du nom de Syméon. Cet homme était juste et pieux ; il attendait la consolation d’Israël, et l’Esprit saint était sur lui. 26Il avait été divinement averti, par l’Esprit saint, qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Christ du Seigneur. 27Il vint au temple, poussé par l’Esprit. Et, comme les parents apportaient l’enfant Jésus pour accomplir à son égard ce qui était en usage d’après la loi, 28il le prit dans ses bras, bénit Dieu et dit :
29Maintenant, Maître, tu laisses ton esclave s’en aller en paix selon ta parole.
30Car mes yeux ont vu ton salut, 31celui que tu as préparé devant tous les peuples,
32lumière pour la révélation aux nations et gloire de ton peuple, Israël.
La prophétie de Syméon
33Son père et sa mère s’étonnaient de ce qu’on disait de lui. 34Syméon les bénit et dit à Marie, sa mère : Celui-ci est là pour la chute et le relèvement de beaucoup en Israël, et comme un signe qui provoquera la contradiction 35— et, toi-même, une épée te transpercera — de sorte que soient révélés les raisonnements de beaucoup.
Anne, la prophétesse
36Il y avait aussi une prophétesse, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser. Elle était très avancée en âge. Après avoir vécu sept ans avec son mari depuis sa virginité, 37elle était restée veuve ; âgée de quatre-vingt-quatre ans, elle ne s’éloignait pas du temple et prenait part au culte, nuit et jour, par des jeûnes et des prières. 38Elle aussi survint à ce moment même ; elle louait Dieu et parlait de l’enfant à tous ceux qui attendaient la rédemption de Jérusalem.
Retour à Nazareth : la jeunesse de Jésus
39Lorsqu’ils eurent accompli tout ce que prescrivait la loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, à Nazareth, leur ville.
40Or l’enfant grandissait et devenait fort ; il était rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui.

301 § 1,2 & 3 « Aube nouvelle »

PRÉDICATION

PRIÈRE

L
Unissons-nous dans l’intercession !
SEIGNEUR, notre Dieu,
Tu n’as pas voulu habiter au ciel seulement, mais aussi avec nous sur la terre.
Tu ne t’es pas contenté d’être le Très-Haut, dans ta gloire souveraine, mais tu t’es abaissé pour être humble et petit comme nous.
Tu ne t’es pas borné à régner sur le monde, mais tu es venu parmi les hommes comme un serviteur.
Il ne t’a pas suffi d’être Dieu pour l’éternité ; par amour pour nous, tu as voulu naître, vivre et mourir comme un homme.
Dans le Christ jésus, ton Fils bien-aimé, notre Sauveur, ce n’est pas moins que ta propre personne que tu nous as donné, afin qu’en retour nous nous donnions à toi sans partage.
Tu as fait cela pour nous tous, bien qu’aucun de nous ne l’ait mérité.
Que nous reste-t-il, sinon de nous étonner et de nous réjouir, d’être remplis de reconnaissance, et de nous en tenir, résolument et toujours, à ce que tu as fait pour nous.
Que cette bonne nouvelle prenne corps en nous ; qu’elle soit pour tout ton peuple le sujet d’une grande joie.
Nous te prions pour tous les hommes : tu connais les obscurités et les souffrances de notre temps, les fardeaux que tant d’hommes doivent porter sans connaître de consolation, les dangers qui menacent le monde sans que nous sachions comment les affronter.
Tu vois les malades, les aliénés, les pauvres, les exilés, les opprimés, les victimes de l’injustice, les enfants sans parents, les adolescents laissés à eux-mêmes.
Tu n’oublies pas non plus ceux qui sont appelés à servir les autres : les autorités de notre pays et de tous les pays, les juges et les fonctionnaires, les maîtres et les éducateurs, les écrivains et les journalistes, les médecins et le personnel des hôpitaux, les prédicateurs de ta Parole et les pasteurs de ton Église.
Que dans la diversité de leurs tâches et de leur condition, tous les hommes soient éclairés par la lumière que tu as fait briller pour nous en ton Fils.
Dieu tout-puissant, qui as donné ton Fils, afin qu’il soit la lumière des nations et la gloire d’Israël, accueille avec bonté les prières que nous t’avons présentées pour tous les hommes et veuille les exaucer, selon les promesses que tu nous as faites en Jésus-Christ, notre Seigneur. Amen.
L3
Seigneur, Tu nous as, envoyé Jésus pour partager nos vies, nos joies et nos peines, notre confiance et nos doutes, notre espérance et nos craintes.
Nous te prions pour tous ceux qui n’ont pas de foyer :
pour ceux qui sont sans domicile fixe et pour les réfugiés et chercheurs d’asile.
Pour tous ceux qui, ballottés par la vie, ne savent finalement plus où est leur place.
Pour ceux à qui on a dérobé leurs droits et leur dignité.
Pour tous ceux qui sont livrés au bon plaisir des autres :
Pour les prisonniers politiques et les opprimés, pour les exploités et les sans défense.
Nous te prions pour ceux qui doutent de toi et désespèrent.
Pour ceux qui sont écrasé par des destins impitoyables et absurdes.
Pour les parents qui ont perdu leurs enfants,
Pour les enfants qui ont perdu leurs parents.
Pour ceux qui ne parviennent pas à accepter la mort d’un proche.
Nous accusons aussi devant toi ceux qui abusent de leur pouvoir.
Ceux qui terrorisent, tourmentent et mènent les autres au désespoir.
Seigneur, nous ne comprenons pas pourquoi tu te tais ainsi.
Ne permets pas que quiconque soit abandonné à son sort,
Donne-nous l’assurance que ton règne est proche.
Tôt ou tard, il sera là pour accueillir les humains, pour permettre à chacune et à chacun d’être tel que tu l’as voulu.
D’être un reflet de ta gloire.
C’est ce que nous te demandons par Jésus notre Sauveur.
Praxis 1998
NOTRE PÈRE….

367 § 1 & 2 « O quel éclat sur nos matins »

INTRODUCTION à la CÈNE

PRÉFACE
Nous disons merci pour Jésus-Christ,
Il est signe de contestation et de relèvement pour tous les hommes.
Tu es, Seigneur, fidèle à ta promesse.
C’est pourquoi il est juste et bon de te rendre grâce.
Tu donnes aux hommes bien plus qu’ils n’osent espérer :
Tu donnes ton propre enfant, ton unique, Jésus-Christ.
A ceux qui marchent dans les ténèbres, tu donnes le regard de la foi.
Avec Abraham, avec Sara, avec Anne et Siméon, avec Joseph et Marie, avec tous les témoins de tous les âges, nous pouvons, grâce à la foi que tu mets en nous, chanter sans fin l’hymne de ta gloire ….

320 § 1 & 2 « Nous avons vu les pas de notre Dieu »

INSTITUTION
A la veille de subir sa passion parce qu’il était signe de contestation dans son peuple, Jésus prit le pain et, après avoir rendu grâces, Il le rompit et le leur donna en disant :
« Prenez, mangez, ceci est mon corps. »
Ayant aussi pris la coupe et rendu grâces, Il la leur donna en disant :
« Buvez-en tous, car ceci est mon sang, le sang de l’alliance
qui est répandu pour la multitude, pour le pardon des péchés.
Je vous le dis, désormais, je ne boirai plus de ce fruit de La vigne
jusqu’au jour où je le boirai, nouveau, avec vous, dans le Royaume de mon Père ».
Père, nous nous souvenons de Jésus qui nous entraîne à ta rencontre.
Il marche avec nous pour animer nos recherches, éclairer nos questions.
Celui qui découvre son visage rencontre ton visage, Père, sur le chemin vers ta maison.
Que l’esprit de Jésus resserre nos liens fraternels, qu’il ouvre aussi nos communautés aux dimensions universelles de ta famille.
Inspire-nous l’accueil et le respect mutuels pour vivre nos rencontres durant ces fêtes.
Garde-nous à l’écoute les uns des autres ; que nos conversations, nos démarches et toute notre activité soient animées de la gratuité de ton amour.
Dans nos malentendus et nos conflits, rends-nous capables de pardonner et de comprendre les autres, comme toi-même tu pardonnes et nous comprends.
Oui, que la paix du Christ éclaire tous nos rapports, puisqu’en Lui tu nous appelles à former un seul corps.

320 § 5 & 6 « Nous avons vu se rassasier de pain »

INVITATION
Voici le repas qui rassemble les enfants de Dieu.
Voici le lien de notre unité !
Comme le pain provient d’une multitude de grains broyés et unis,
comme le vin provient d’une multitude de raisins broyés,
de même cette cène nous sort de nos isolements,
elle nous unit en un même corps,
dans une même foi, un même amour et une même espérance,
en Jésus-Christ notre Seigneur.
Venez, car tout est prêt !
ANF
1
Le Seigneur reçoit de nos mains le pain et le vin.
Ils sont faits de grains et de grappes autrefois dispersés.
Les voici réunis sur cette table.
Qu’ainsi, des quatre coins de l’horizon, l’Église se rassemble, maintenant et pour toujours.
Venez, car tout est prêt !
d’après Signes 1999

COMMUNION
Nous rompons le pain,
C’est la communion au corps du Christ donné pour nous.
Jésus met en nous sa vie, pour que notre vie devienne sienne.
Nous disons merci pour la coupe, c’est la nouvelle alliance, la communion au sang du Christ, versé pour nous.
Jésus-Christ fait couler en nous sa vie, comme un sang nouveau, comme un vin de fête, pour que notre vie devienne sienne, dans l’espérance et dans l’amour.
PRIÈRE
B
Merci, Père, pour l’expérience que nous venons de vivre : en nous donnant ta Parole et ton pain, tu as resserré les liens qui nous unissent à toi et aux autres.
Accorde-nous maintenant la force de vivre cette unité, en particulier dans nos familles humaines, à l’image de Jésus, ton Fils.
Signes 81

EXHORTATION

Une expérience en appelle d’autres, c’est pourquoi, ayant vécu des moments d’unité en famille, ces jours-ci, et maintenant, répandons l’esprit d’unité et de paix, l’Esprit de Jésus.
Allez dans la paix de Christ !
Signes 81

ENVOI

Que le Seigneur vous bénisse et vous protège !
Que le Seigneur vous regarde avec bonté et vous accueille favorablement !
Que le Seigneur vous manifeste sa bienveillance et vous accorde la paix !
Nombres 6
1
Voici ce qui est inébranlable : La grâce est avec tous ceux qui aiment notre Seigneur Jésus Christ !
Éphésiens 6/24
2
La grâce est avec tous ceux qui aiment notre Seigneur Jésus Christ !
C’est inébranlable !

303 § 3 « Quand notre foi t’espère »

Laisser un commentaire

Fermer le menu