Epub - Marchienne-Au-Pont

Epub - Marchienne-Au-Pont

previous arrow
next arrow
Slider

Dimanche 22 décembre 2019 quatrième dimanche de l’Avent

ACCUEIL

La Grâce est avec vous !
Elle est avec tous ceux qui aiment le Seigneur Jésus-Christ !
La grâce de Dieu, la joie de Dieu, la présence de Dieu sont des réalités, des réalités présentes, dans nos vies d’hommes et de femmes, quand nous laissons Dieu agir en nous.
Tout est question de disponibilité.
Noël est proche, tout proche. Sommes-nous prêts ?
Beaucoup de ventres sont prêts à festoyer… nos cœurs sont-ils prêts ?
A quoi sont-ils prêts ? Qu’attendons-nous ? Un simple anniversaire ? Quelques jours de répit ?
Des fêtes familiales ?
Quel genre de chrétiens sommes-nous ? Quel genre de chrétiens voulons-nous être ?
Attendons-nous un Noël « comme quand nous étions jeunes » ?
Ou attendons-nous quelque chose qui soit l’avenir, du vraiment neuf, une vie devenue autre?
Jésus, c’est Emmanuel, c’est-à-dire Dieu avec nous, pour faire toutes choses nouvelles, en commençant par nos propres vies !

Cantique 303 § 1 « Seigneur, que tous s’unissent »

LOUANGE

Seigneur notre Dieu, c’est ton honneur de vouloir nous rendre heureux, et tu es glorifié lorsque nous essayons de l’être.
Permets que nous ne cherchions pas ce bonheur uniquement dans cette fête de Noël qui vient, mais qu’au contraire nous le cher­chions dans toutes les occasions de rencontre et de communion avec tous nos frères humains.
Par Jésus-Christ, ton fils, notre sauveur, celui qui est, qui était et qui vient.
Signes
La terre et ses richesses sont le bien du Seigneur. L’univers est à lui, Avec ses habitants.
Il a fondé la terre Sur les rives des mers. Il l’a consolidée Au-dessus des cours d’eau.
Qui pourra accéder Au mont de l’Eternel ? Qui pourra habiter dans sa sainte demeure ?
L’innocent aux mains nettes et dont le coeur est pur, qui n’a pas l’âme encline aux vanités du mal, et qui ne jure pas pour tromper son prochain.
Il aura l’avantage d’être béni par Dieu, d’être justifié par l’Éternel qui sauve.
Seigneur, tel est le peuple De ceux qui te recherchent, Qui veulent contempler Ta face, ô Seigneur, O toi, Dieu de Jacob.

Cantique 24 § 1, 4 & 5 « La terre au Seigneur appartient »

L O I

Accueillir le Christ, n’est-ce pas accepter certaines règles, certaines exigences, certaines normes de sincérité, de générosité, d’humilité.
Nous n’y parvenons pas souvent, nous n’y pensons pas toujours.
C’est pourquoi nous nous humilions main­tenant devant le Seigneur.

HUMILIATION

Seigneur Jésus, Emmanuel, tu es venu partager notre vie d’hommes et de femmes, tu as risqué, tu as donné ta vie, mais nous, nous n’aimons pas prendre des risques, surtout pour partager la vie des autres, pour être solidaires des plus malheureux que nous.
Christ, fils de Marie selon la chair, Fils de Dieu selon l’Esprit, nous ne sommes pas assez disponibles à l’action de l’Esprit qui sanctifie et transfor­me.
Nous avons peur de prendre comme toi nos responsabilités ; Seigneur, aie pitié de nous !
Céla

Cantique 424 § 1 & 3 « Entre tes mains j’abandonne »

GRÂCE

L’amour de Dieu est comme une rosée : il vient à nous comme une pluie bienfaisante ; sous son action, nos cœurs s’entrouvrent et une vie nouvelle peut commencer pour nous un fils nous est donné, un Sauveur nous est né !
(selon Es 45/8)
Bénissons le Seigneur !
B
Ô vous, les malheureux, voyez, réjouissez-vous !
Vous qui cherchez Dieu, que votre coeur revive !
Car le Seigneur entend le cri des malheureux, Il ne méprise pas ceux qui sont écrasés.
Oui, ton Dieu règne. Il revient à toi !
Le Seigneur console son peuple, Il rachète Jérusalem ! Ps 69/33-34 Es 52/7c.8c.9b

Cantique 313 § 1 « Ô Dieu des grâces éternelles »

CONFESSION DE FOI

Je crois en Dieu,
il donne des signes de sa bonté à ceux qui vivent la réalité de l’Esprit.
Je crois en Jésus,
fils de David selon la chair, établi dans la puissance de Dieu lors de sa victoire sur la mort.
Je crois en l’Esprit saint,
il nous adapte sans cesse au projet de Dieu et fait que ce projet devienne réalité dans nos vies et par nos vies.
Je crois que l’Eglise est le peuple que Dieu reforme toujours afin d’accueillir la bonne nouvelle et ensuite la répandre dans le monde entier.
Céla

Cantique 318/1 & 4 « Toi qui es lumière »

OFFRANDE

L’offrande comporte normalement un détachement : on se sépare de quelque chose pour l’offrir. Mais l’offrande est aussi une forme de témoignage: elle peut signifier que nous attendons plus et mieux que les choses matérielles habituellement recherchées dans notre monde. L’offrande peut démontrer que nous attendons un monde spirituel où rien n’entravera plus le rayonnement de l’amour.

PRIÈRE d’OFFRANDE
Que ton Esprit, Seigneur, nous enseigne à voir plus loin que les choses visibles.
Fais-nous discerner tous les signes de ton amour et de la vie nouvelle que tu as placés sur notre chemin. Ouvre nos vies à des choses nouvelles, inattendues, des choses de l’Esprit, par Jésus…

ILLUMINATION

Dieu notre Père, notre monde désespère si souvent, et la paix de Noël nous paraît alors un rêve inaccessible.
Vient donc nous rappeler que tu tiens parole.
Oui, Jésus est au milieu de nous et c’est lui qui nous conduit à la vie.
C’est lui qui règne, avec toi et avec l’Esprit, pour toujours.
D’après Signes 1998
Seigneur, tu es proche de nous, plus proche de nous que nous de toi.
Tu es plus proche de nous que nous nous sommes proches les uns des autres.
Nous avons peine à le croire, c’est pourquoi nous sommes souvent inconsolables, durs, bloqués.
Nous t’en prions maintenant : agis comme au commencement : tu as parlé à ton peuple, tu as agi en sa faveur, agis de même avec nous maintenant.
Parle-nous et accomplis tes promesses.
Rends-nous conscients de ta présence, de ce que tu es venu à nous et resteras toujours avec nous.
Que ton Esprit de joie et d’amitié soit efficace en nous et envers tous les hommes !
Beginn 16

LECTURES BIBLIQUES

Ésaïe 7/ 10 à 16 est texte de prédication la nuit de Noël de l’Année 4
Romains 1 / 1 à 7 est texte de prédication à Noël de l’Année 1
Matthieu 1/ 18 à 24 n’est pas texte de prédication dans le lectionnaire L

1ère lecture
Ésaïe 7, 10-17 ©TOB
Le signe de l’Emmanuel
10Le SEIGNEUR parla encore à Akhaz en ces termes : 11« Demande un signe pour toi au SEIGNEUR ton Dieu, demande-le au plus profond ou sur les sommets, là-haut. » 12Akhaz répondit : « Je n’en demanderai pas et je ne mettrai pas le SEIGNEUR à l’épreuve. »
13Il dit alors : Ecoutez donc, maison de David !
Est-ce trop peu pour vous de fatiguer les hommes, que vous fatiguiez aussi mon Dieu ?
14Aussi bien le Seigneur vous donnera-t-il lui-même un signe : Voici que la jeune femme est enceinte et enfante un fils et elle lui donnera le nom d’Emmanuel.
15De crème et de miel il se nourrira, sachant rejeter le mal et choisir le bien.
16Avant même que l’enfant sache rejeter le mal et choisir le bien, elle sera abandonnée, la terre dont tu crains les deux rois.
17Le SEIGNEUR fera venir sur toi, sur ton peuple et sur la maison de ton père, des jours tels qu’il n’en est pas venu depuis qu’Ephraïm s’est détaché de Juda – le roi d’Assyrie.

2ème lecture
Romains 1, 1-7/16-17 ©TOB
Adresse et salutation
1Paul, serviteur de Jésus Christ, appelé à être apôtre, mis à part pour annoncer l’Evangile de Dieu. 2Cet Evangile, qu’il avait déjà promis par ses prophètes dans les Ecritures saintes, 3concerne son Fils, issu selon la chair de la lignée de David, 4établi, selon l’Esprit Saint, Fils de Dieu avec puissance par sa résurrection d’entre les morts, Jésus Christ notre Seigneur. 5Par lui nous avons reçu la grâce d’être apôtre pour conduire à l’obéissance de la foi, à la gloire de son nom, tous les peuples païens, 6dont vous êtes, vous aussi que Jésus Christ a appelés. 7A tous les bien-aimés de Dieu qui sont à Rome, aux saints par l’appel de Dieu, à vous, grâce et paix de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ.
La justice de Dieu
16Car je n’ai pas honte de l’Evangile : il est puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif d’abord, puis du Grec. 17C’est en lui en effet que la justice de Dieu est révélée, par la foi et pour la foi, selon qu’il est écrit : Celui qui est juste par la foi vivra.

3ème lecture
Matthieu 1, 18-25
©TOB
L’annonce à Joseph
18Voici quelle fut l’origine de Jésus Christ. Marie, sa mère, était accordée en mariage à Joseph ; or, avant qu’ils aient habité ensemble, elle se trouva enceinte par le fait de l’Esprit Saint. 19Joseph, son époux, qui était un homme juste et ne voulait pas la diffamer publiquement, résolut de la répudier secrètement. 20Il avait formé ce projet, et voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse : ce qui a été engendré en elle vient de l’Esprit Saint, 21et elle enfantera un fils auquel tu donneras le nom de Jésus, car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. » 22Tout cela arriva pour que s’accomplisse ce que le Seigneur avait dit par le prophète : 23Voici que la vierge concevra et enfantera un fils auquel on donnera le nom d’Emmanuel, ce qui se traduit : « Dieu avec nous ». 24A son réveil, Joseph fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son épouse, 25mais il ne la connut pas jusqu’à ce qu’elle eût enfanté un fils, auquel il donna le nom de Jésus.

Cantique 608 § 1, 2 & 3 « Ta volonté, Seigneur mon Dieu … »

PRÉDICATION

PRIÈRE

Mon Dieu, tu es mon ami !
Toi, le tout Autre à qui je ressemble, tu acceptes ce qui me fait autre.
Tu es le Dieu avec qui je peux rire, pleurer et jouer.
Tu es celui qui m’aide, par la force de vie que tu m’insuffles.
Par la présence des autres que tu as créés.
Tu traverses avec moi les vallées de tristesse, tu me suis lorsque j’escalade les montagnes de joies.
Dans l’existence, tu n’es pas mon Seigneur, tu es mon co-équipier, avec toi je partage le pain, et tu deviens mon co – pain.
Mon Dieu je suis heureux de t’avoir pour ami !
PPT 2007 d’après Claude Demissy
Nous sommes à quelques jours de Noël, nous voulons apporter à Dieu tous les désirs humains, tous leurs désirs de paix, d’espérance et d’amour.
Nous prions d’abord pour tous ceux qui se laissent tromper par de fausses promesses.
Pour qu’ils puissent reconnaître que la Parole de Dieu est la seule richesse qui ne trompe pas.
Nous prions aussi pour tout le peuple des chrétiens du monde, sous toutes les dénominations.
Donc aussi pour nous.
Pour que tous sachent répondre aux attentes des humains, et leur parler de l’attente de Dieu toujours prêt à les accueillir.
Nous prions encore pour ceux qui souffrent injustement, pour ceux qui se révoltent contre Dieu.
Qu’ils puissent enfin sentir, savoir, qu’ils sont particulièrement aimés et accompagnés.
Oui, nous sommes tous rassemblés autour de la promesse d’un sauveur.
Que le Seigneur, nous donne de savoir annoncer son salut à tous nos frères.
Seigneur notre Dieu, tu sais combien l’humanité a besoin de toi.
Garde-nous accueillants à ta lumière, maintenant et toujours, oui, pour toujours.
D’après Signes 1998

Cantique 301 § 1, 2 & 3 « Aube nouvelle »

INTRODUCTION à la CÈNE :

Que la paix du Seigneur soit avec nous tous !
La rencontre avec le Christ fait naître et soutient notre foi.
C’est pourquoi nous voulons maintenant dire merci pour Jésus-Christ.
Il est le don merveilleux venu du Père, le pain véritable, la force pour la vie de tous nos jours, la source de notre espérance.
Il est présent au cœur de chacune de nos journées
Il est venu ouvrir la voie d’un monde nouveau qui a commencé et que nous préparons avec Lui !

PRÉFACE
Il est juste et bon de te dire merci, Père de Jésus notre Sauveur, notre Père.
Jésus, l’enfant de ta promesse, nous rassemble dans ton Église.
Joseph lui a donné le nom qui résonne dans le monde entier.
Merci pour chaque année que tu nous renouvelles,
Merci de renouveler notre attente, année après année, jour après jour.
Tu nous appelles, tu nous appelles tes enfants bien-aimés.
Avec les croyants du monde entier, nous chantons ta gloire et te disons :
Merci Seigneur !
D’après Signes 1998
V1
Nous disons merci pour Jésus-Christ,
Il nous appelle à vivre chaque jour nos responsabilités : dans l’inattendu et dans les contradictions à travers lesquelles nous cheminons sans cesse.
Élevons nos coeurs vers le Seigneur !
Il est bon, il est doux, Seigneur notre Père, de nommer et de rappeler tes noms dans l’assemblée des fidèles. Il est doux de te donner le nom de Père, car cela nous donne une racine, une source, une origine.
Tu es Celui qui était.
Il est doux de te parer, Jésus, du nom de Fils, car, ainsi, nous te connaissons mieux, nous te savons présent aujourd’hui dans notre chair.
Tu es Celui qui est.
Il est doux de t’appeler Esprit, car tu nous fais renaître.
Tu nous fais, dès maintenant, participer à notre avenir ; tu es Celui qui vient.
C’est pourquoi ta renommée traverse le temps : en préparant cette table, nous disons et redisons, hier, aujourd’hui et demain, ton nom trois fois saint.
Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Céla

Cantique 320 § 1 & 2 « Nous avons vu les pas de notre Dieu »

INSTITUTION
Faisons silence devant le Seigneur !
Au moment de se donner lui-même pour nous, afin de venir à bout de toute haine et pour fonder une vraie paix, Jésus prit le pain …
Prière
Sanctifie, Père, ce pain et ce vin. Que par ton Esprit ils deviennent pour notre foi des signes de ce que nos vies sont appelées à participer à ta vie.
Nous nous souvenons d’où vient Jésus : Il vient de vers toi – et sa venue dans notre chair est l’accomplissement de notre attente ; sa victoire sur la mort nous montre qu’il est le vrai Seigneur et que son règne n’aura pas de fin. Alors maintenant, Père, que ton Esprit continue d’engendrer parmi nous, au sein de ton Eglise et dans le monde entier, des fils d’hommes qui soient aussi tes enfants.
Oui, que ton Esprit vienne sur ton Eglise, qu’il nous confirme dans la foi.
Qu’il purifie notre espérance et qu’il nous garde disponibles pour témoigner de l’Évangile.
Que libérés de toute crainte tes serviteurs vivent leurs responsabilités et témoignent de l’espérance que tu as donnée pour tous les hommes.
Nous te confions, Seigneur, ceux qui passeront ces jours de fête dans la solitude.
Que des frères et des soeurs les rejoignent pour partager avec eux les bienfaits de la communion fraternelle. Nous te confions les malades, en particulier les enfants malades et leurs mamans et leurs parents.
Seigneur, tu es au milieu de nous; donne-nous de vivre ta présence !
Céla

Cantique 320 § 5 & 6 « Nous avons vu les pas … »

INVITATION
Seigneur notre Dieu, Marie et Joseph ont cru à l’accomplissement de ta promesse et ils ont offert leur vie.
Nous te présentons ce pain et ce vin, ils signifient notre désir d’accueillir ton envoyé, Jésus, le Christ, notre Seigneur !
Le Seigneur marche devant vous Et le Dieu d’Israël sera votre arrière-garde !
És 52/12
Vous qui cherchez Dieu, que votre cœur revive !
Car le Seigneur entend le cri des malheureux, Il ne méprise pas ceux qui sont écrasés.
Oui, ton Dieu règne. Il revient à toi !
Le Seigneur console son peuple, Il rachète Jérusalem ! Ps 69/33-34 Es 52/7a-8a-9b
Venez, car tout est prêt !

COMMUNION
Nous rompons le pain, il est la communion au corps du Christ.
Jésus a donné sa vie pour nous. Oui, le Christ vivant veut mettre en nous sa vie, pour que notre vie devienne sienne.
Nous disons merci pour la coupe, elle est la communion au sang du Christ, la nouvelle alliance.
Ce sang a été versé pour nous.
Par cette alliance qu’Il renouvelle sans cesse, Jésus-Christ veut faire couler en nous sa vie, un sang nouveau, comme un vin de fête, pour que notre vie devienne sienne, dans l’espérance et dans l’amour.

PRIÈRE
A1
Seigneur de la vie, nous te bénissons.
Pour nous, comme pour Marie, tu es vraiment le Dieu de l’impossible.
Parce qu’elle a répondu à ton appel, elle a été remplie de l’Esprit et l’enfant qu’elle a mis au monde a été appelé Jésus, « le Seigneur sauve ».
Donne-nous d’être dociles à ta Parole pour qu’à notre tour nous donnions Jésus au monde. Nous te le demandons à toi, qui es Dieu pour toujours.
Signes
Notre Père …
A2
Merci, Père !
Tu t’es fait connaître à nous par les prophètes et tu respectes tous les jours fidèle à tes promesses. Merci, Seigneur Jésus, le Père nous parle par toi, et tu accomplis la Parole, depuis la crèche jusqu’à la croix.
Merci, Esprit de lumière, tu es devenu nôtre dans le fils de Marie, tu nous arraches à nos impasses lorsque nous t’écoutons et faisons confiance.
Béni sois-tu, Dieu trois fois saint, tu vis dans nos vies et mets en nous ta force et ta victoire.
Notre Père …

EXHORTATION

C1
Allons maintenant montrer ce que nous sommes !
Le Seigneur est avec nous !
L’Esprit de Dieu nous a rendus conscients de nos capacités, il faut maintenant tirer partir de ce que nous avons entendu et reçu.
Allons donc, et faisons fructifier nos talents !
Ainsi, nous n’aurons pas à rougir lorsque notre maître reviendra !
C2
Les moyens de Dieu sont souvent déconcertants.
Il choisit les choses faibles pour confondre les fortes.
C’est dans un nouveau-né qu’il a manifesté la puissance de son amour.
En ce Noël qui vient, il veut déposer en nous la semence de sa Parole pour que sa vie devienne notre vie.
Que le Seigneur vous bénisse et qu’il vous garde, qu’il vous trouve disponibles pour la vie nouvelle, cette vie qui vient de lui vers nous.
Et que son Esprit nous accompagne jour après jour.

ENVOI

1
Dans un monde où tout lasse, tout passe et tout casse, voici ce qui est inébranlable, malgré nos folies et révoltes : La grâce est avec tous ceux qui aiment notre Seigneur Jésus Christ ! Éphésiens 6/24
2
Portant Dieu en nous, allons dans la paix et la joie du Christ !

Cantique 303 § 3 « Quand notre foi espère »

Laisser un commentaire

Fermer le menu