Epub - Marchienne-Au-Pont

Epub - Marchienne-Au-Pont

previous arrow
next arrow
Slider

Dimanche 27 octobre 2019 (CQ30)

En haut … en bas

ACCUEIL

La grâce est avec tous ceux qui aiment le Seigneur Jésus-Christ !
Le Seigneur entend le cri de ceux qui savent leur pauvreté.
Il n’a que faire de ceux qui se prennent pour des justes, mais il accueille tous ceux qui se tournent vers lui, conscients de leur faiblesse.

Cantique 228 § 1 & 5 « Qu’aujourd’hui toute la terre »

LOUANGE

Je bénirai sans cesse le Seigneur, Et j’aurai sa louange pour toujours dans ma bouche.
Mon âme mettra toute sa gloire dans le Seigneur.
Les humbles m’entendront et seront remplis de joie.
Les yeux du Seigneur se tournent vers les justes ; Son oreille est tendue Pour écouter leurs cris.
Lorsque ceux qui sont justes font monter leur appel, Le Seigneur les entend.
Aussi il les arrache à toutes leurs angoisses car le seigneur est proche des coeurs découragés. Il sauve ceux qui ont Un esprit déprimé.
Le Seigneur rachète l’âme de tous ses serviteurs, et ceux qui se confient en lui ne seront jamais condamnés.
Psaume 34/2.3.16.18.19.23
Les malades chercheront la guérison auprès du Seigneur.
Oui, Seigneur, fais-moi reconnaître ma maladie car nous sommes tous contaminés.
Il n’y en a pas un qui soit vraiment sain, pas même un seul.
Quand tu nous regardes, tu vois une génération désagréable.
Tu vois des hommes qui s’aiment plus que toute autre chose.
Tu vois des êtres qui n’ont confiance qu’en eux-mêmes et se méfient les uns des autres.
Ils croient être les seuls à détenir la sagesse.
Oui, l’injustice nous endurcit, nous faisons du commerce avec tout.
Nous pensons que la violence est un bon moyen de se sortir d’embarras.
Nous détruisons ta création par tous les abus que nous lui infligeons.
Nous parlons de paix, mais ne cessons de nous agresser et de nous critiquer.
En gros comme en détail, nous travaillons plus souvent pour la mort que pour la vie.
Oui Seigneur, nous sommes bien malades, mais nous nous croyons en bonne santé.
Heureux ceux d’entre nous qui pourrons com­prendre que TOI,
Tu rends favorable les temps les plus défavorables car tu rends la santé à celui qui est malade et reconnaît son état.
Oui, Seigneur, fais-moi reconnaître ma faute, et couvre la de ta miséricorde.
Etends ta main sur moi, et je serai guéri. Aide-moi, et je trouverai le secours.
Je veux te louer, car tu es mon salut, ma délivrance.
BEG Psaume 32

Cantique 153 § 1, 2 & 3 « Tournez les yeux vers le Seigneur »

L O I

Frères et Sœurs, pour mieux nous émerveiller de Dieu et de la gratuité de son pardon, nous devons d’abord nous placer sous la lumière de la Bonne Nouvelle.
C’est pourquoi, puisque nous faisons confiance au Dieu qui nous sauve, nous voulons reconnaître que nous sommes pécheurs.
Psaume 34
Mes fils, écoutez-moi, Et je vous apprendrai à craindre le Seigneur.
Qui a plaisir à vivre ? Qui voudrait être heureux ? Qu’il surveille sa langue pour ne dire aucun mal, qu’il préserve ses lèvres des paroles rusées.
Détourne-toi du mal, Et pratique le bien, Cherche et poursuis la paix.
Les yeux du Seigneur se tournent vers les justes ; son oreille est tendue pour écouter leurs cris.
Mais il fait front à ceux qui font le mal, pour rayer de la terre même leur souvenir.

HUMILIATION

Seigneur, nous sommes heureux de nous retrouver, frères et sœurs, dans ta maison.
Nous savons bien qu’il n’y a pas lieu de nous croire parfaitement satisfaits de nous-mêmes, il y a tant de choses qui clochent dans nos vies.
Nous ne sommes pas venus pour nous vanter, mais pour que notre vie soit bien basée sur l’essentiel, c’est-à-dire sur ta seule grâce, Dieu d’amour et de pardon.
Dieu très haut, Jésus a suivi parmi nous un chemin d’abaissement.
Ce chemin conduit à la vie véritable, à la vraie gloire.
Aide-nous, Seigneur, à découvrir dans l’humilité de Jésus le vrai sens de notre vie.
Alors nous marcherons à la lumière de l’Esprit Saint, et nous te louerons, dès maintenant et pour toujours.
D’après Signes 1998
1
Apprends-nous, Seigneur, à être lucides, conscients de nos limites, et en même temps ouverts aux appels de ta justice.
Aide-nous à reconnaître nos insuffisances, et que nous sachions nous laisser corriger par ta grâce, et nous émerveiller de ta lumière.
Céla
2
Seigneur, tu abaisses celui qui s’élève et tu élèves celui qui s’abaisse.
Nous voici, nous nous tenons à distance de toi !
Christ, tu ne fais pas de différence entre les hommes, tu écoutes la prière des pauv­res ; nous voici devant toi, les yeux baissés.
Seigneur, tu sondes les reins et les cœurs, tu sais ce qui est dans l’homme : nous voici nous frappant la poitrine devant toi
Céla

Cantique 130 § 1 « Du fond de ma détresse »

GRÂCE

1
Si nous nous présentons devant le Seigneur, si nous confessons nos fautes et reconnais­sons que nous n’avons pas le droit de re­vendiquer devant lui, Dieu prend pitié de nous et nous pardonne. Car Dieu ne nous considère pas selon nos mérites, mais selon son amour pour nous !
Céla
2 Psaume 34
Lorsque ceux qui sont justes font monter leur appel, le Seigneur les entend. Aussi il les arrache à toutes leurs angoisses. Car le seigneur est proche des coeurs découragés.
Il sauve ceux qui ont un esprit déprimé.
Le Seigneur rachète l’âme de tous ses serviteurs, et ceux qui se confient en lui ne seront jamais condamnés.

Cantique 160 « Notre Dieu est délivrance »

CONFESSION DE FOI

Je crois en Dieu,
il ne fait pas de différence entre les hommes, il se contente de préférer les tous petits et les plus humbles.
Je crois en Jésus,
il est le révélateur de la justice de Dieu aux croyants ; c’est par lui que nous pouvons nous émerveillé d’être ainsi aimés de Dieu.
Je crois en l’Eprit,
c’est lui qui inspire la prière des humbles : il soutient aussi la foi de ceux qui reconnaissent leur pauvreté.
Je crois que l’Église rassemble dans une même humilité, aussi bien le juste recon­naissant que le pêcheur converti.
Céla

Cantique 537 § 1 & 2 « Dieu fait de nous »

OFFRANDE

L’offrande que nous allons recueillir sera notre réponse à la surprenante gratuité dont le Seigneur fait preuve envers tous ceux qu’il rassemble.
Céla
PRIÈRE d’OFFRANDE
Dieu notre père, fortifie notre foi en ta miséricorde et, pour que la Bonne Nouvelle de la libération par Jésus puisse franchir nos frontières, redis-nous que ta grâce ne connaît pas de barrières.

ILLUMINATION

Ouvre nos yeux, Seigneur, pour que nous recevions ta lumière.
Laboure nos cœurs, pour que ta Parole s’y enracine et que nos volontés s’adaptent à la tienne, pour que nos vies servent à ta gloire et à la consolation de ceux qui pleurent.
Maintenant, demain et toujours. Amen
AV 409

LECTURES BIBLIQUES

1 ère lecture
2 Timothée 4, 6-18 ©BFC
Quant à moi, l’heure est arrivée où je vais être offert en sacrifice ; le moment est venu pour moi de mourir. J’ai combattu le bon combat, je suis allé jusqu’au bout de la course, j’ai gardé la foi.
Et maintenant, le prix de la victoire m’attend : c’est la couronne de justice que le Seigneur, le juste juge, me donnera au jour du Jugement.
Et il ne la donnera pas seulement à moi, mais à tous ceux qui attendent avec amour le moment où il apparaîtra.
Personne ne m’a soutenu la première fois que j’ai présenté ma défense ; tous m’ont abandonné. Que Dieu ne leur en tienne pas compte !
Mais le Seigneur s’est tenu près de moi et m’a fortifié de sorte que j’ai pu pleinement proclamer le message et le faire entendre à tous les non Juifs. Et j’ai été délivré de la gueule des lions.
Le Seigneur me délivrera de tout mal et me fera entrer sain et sauf dans son Royaume céleste.
À lui soit la gloire pour toujours

2ème lecture
Deutéronome 10 / 10-22 + 11/1 ©BFC
10J’étais resté sur la montagne quarante jours et quarante nuits, comme la fois précédente. Cette fois-ci encore, le Seigneur a entendu ma prière et il a renoncé à vous exterminer. 11Il m’a ordonné : « En route, va te mettre à la tête du peuple ; qu’ils aillent conquérir le pays que j’ai juré à leurs ancêtres de leur donner ! »
La loi d’amour et d’obéissance
12Et maintenant, Israélites, qu’est-ce que le Seigneur votre Dieu attend de vous ? Il désire que vous le respectiez en obéissant à sa volonté, en l’aimant et en le servant de tout votre cœur et de toute votre âme. 13Il désire que vous mettiez en pratique ses commandements et ses lois, que je vous communique aujourd’hui pour votre bien. 14Au Seigneur votre Dieu appartiennent le ciel immense, la terre et tout ce qu’elle abrite. 15Autrefois, pourtant, le Seigneur ne s’est attaché qu’à vos ancêtres, c’est eux qu’il a aimés ; et maintenant c’est vous, leurs descendants, qu’il a choisis parmi toutes les nations, comme on peut le constater. 16Soyez donc entièrement consacrés au Seigneur votre Dieu, ne vous révoltez plus contre lui. 17En effet, il est le Dieu des dieux, le Seigneur des seigneurs, le Dieu grand, puissant et redoutable, qui n’avantage personne et ne se laisse pas corrompre par des cadeaux. 18Il prend la défense des orphelins et des veuves, et il manifeste son amour pour les étrangers installés chez vous, en leur donnant de la nourriture et des vêtements. 19Vous donc aussi, aimez les étrangers qui sont parmi vous ; rappelez-vous que vous étiez des étrangers en Égypte.
20Respectez le Seigneur votre Dieu, adorez-le, attachez-vous à lui seul, et ne prêtez serment qu’en son nom. 21C’est à lui que vous devez adresser vos acclamations ; il est votre seul Dieu, lui qui a accompli en votre faveur les actes merveilleux ou effrayants dont vous avez été témoins. 22Vos ancêtres n’étaient pas plus de soixante-dix lorsqu’ils sont arrivés en Égypte ; maintenant le Seigneur votre Dieu vous a rendus aussi nombreux que les étoiles dans le ciel.
1Aimez le Seigneur votre Dieu, servez-le et mettez toujours en pratique ses lois, ses règles et ses commandements.

3ème lecture
Luc 18, 9-14 BFC
La parabole du Pharisien et du collecteur d’impôts
9Jésus dit la parabole suivante à l’intention de ceux qui se croyaient justes aux yeux de Dieu et méprisaient les autres :
10« Deux hommes montèrent au temple pour prier ; l’un était Pharisien, l’autre collecteur d’impôts.
11Le Pharisien, debout, priait ainsi en lui-même : « O Dieu, je te remercie de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont voleurs, mauvais et adultères ; je te remercie de ce que je ne suis pas comme ce collecteur d’impôts.
12Je jeûne deux jours par semaine et je te donne le dixième de tous mes revenus. »
13Le collecteur d’impôts, lui, se tenait à distance et n’osait pas même lever les yeux vers le ciel, mais il se frappait la poitrine et disait : « O Dieu, aie pitié de moi, qui suis un pécheur. »
14Je vous le dis, ajouta Jésus, cet homme était en règle avec Dieu quand il retourna chez lui, mais pas le Pharisien.
En effet, quiconque s’élève sera abaissé, mais celui qui s’abaisse sera élevé. »

Cantique 430/1.2 « Tu m’as aimé, Seigneur »

PRÉDICATION

PRIÈRE

Seigneur, change nos cœurs pour que notre prière soit efficace, comme celle du pauvre.
Oui, tu ne défavorises jamais le pauvre, et tu écoutes la prière de l’opprimé.
Nous te prions donc pour tous ceux qui n’ont pas le nécessaire et pour ceux qui pourraient agir afin que cette situation change.
Tu ne méprises pas la supplication de l’orphelin, ni la plainte de la veuve.
Nous te présentons donc les familles disloquées.
Tu te tiens près du cœur de celui qui souffre, et tu sauves l’esprit désemparé.
Nous te prions donc pour ceux qui pleurent et désespèrent.
Puisque que tu es celui qui remplit de force pour annoncer la Bonne Nouvelle, nous te prions pour tous ceux qui, dans le monde entier, veulent rendre témoignage de ton amour et de ton pardon.
Dieu de tous les humains, proche des humbles et des petits, donne-nous des cœurs de pauvres, semblables au cœur de Jésus, ton Fils, notre frère.
C’est en son nom que nous te le demandons !
D’après Signes 98
1
Puisque « le Seigneur regarde aux justes et se montre attentif à leurs cris », nous voulons maintenant nous tourner vers lui en toute humilité, avec la certitude qu’il nous entend et nous exauce. Prions le Seigneur !
Jésus-Christ, pain de vie, donne à ton Église d’être véritablement pour tous les pécheurs un signe de la tendresse de Dieu, un signe d’espérance pour chacun !
Jésus-Christ, pain de vie, permets-nous de trouver le moyen d’accueillir ceux qui sont habituellement tenus à l’écart de la société : qu’ils trouvent en nous des frères et des soeurs au cœur ouvert et généreux.
Jésus-Christ, pain de vie, rends-nous plus solidaires au sein de notre communauté et que les liens qui nous unissent soient de plus en plus solides et surtout plus efficaces.
Seigneur, tu n’as jamais fait de différence entre les hommes.
Rends-nous attentifs à ceux qui nous entourent et augmente en nous le désir de te servir, pour annoncer et préparer la venue de ton règne de justice et d’amour.
2
Seigneur, tu sais montrer ton amour aux hommes, bien au-delà de leurs mérites.
Que notre foi en cet amour change nos coeurs et renouvelle en nous la confiance car c’est toi qui nous invites à faire, comme toi, confiance aux hommes, puisque tu les aimes. Par Jésus…

Cantique 152 § 1, 3 & 4 « L’Eternel seul est ma lumière »

INTRODUCTION à la CÈNE :

Que la paix du Seigneur soit avec nous tous !
1
Nous disons merci pour Jésus-Christ, il nous invite à proclamer la grâce de notre Dieu !
2
Nous disons merci pour Jésus-Christ, il est présent au cœur de chaque journée de notre vie 3
Nous disons merci pour Jésus-Christ, il est le révélateur de la justice de Dieu son Père !

PRÉFACE
Sois béni, Dieu notre Père, pour les merveilles de ton amour.
Nous sommes tous pêcheurs, mais nous pouvons tous avoir gratuitement accès à ta grâce et à ton pardon.
Cela n’est pas dû à notre mérite mais à la délivrance accomplie par Jésus-Christ.
Il s’est abaissé jusqu’à nous pour nous abaisser jusqu’à toi.
A la croix, il a démasqué et aboli les barrières de nos injustices.
Nous savons que nous ne sommes pas meilleurs que les autres, mais nous savons aussi que tu proposes la réconciliation à des gens qui, tous, ne sont pas merveilleux du tout et tu nous confies le soin d’accomplir et d’annoncer tes merveilles.
C’est pourquoi nous nous associons avec l’Église tout entière, avec les pêcheurs sanctifiés de partout et nous chantons :
Céla

Cantique 583 § 1 & 2 « Pour que nos cœurs »

INSTITUTION
Que toute créature fasse silence devant le Seigneur !
1
À la veille du jour où il se laissera emmener et crucifier, afin de faire sauter les verrous de la mort, Jésus prit le pain …
2
À la veille de subir le châtiment infamant de ceux que la société rejette, Jésus prit du pain…

PRIONS
Nous faisons mémoire, Père, de Jésus, ton Fils, venu nous révéler par sa vie que tu ne fais de différence entre les hommes. Il a été pauvre parmi les pauvres et tu as jeté les yeux sur lui et lui as rendu justice, tu as permis qu’il soit victorieux de la mort.
Il s’est abaissé jusqu’au don total de sa vie, et tu l’as élevé dans ta gloire.
Nous attendons d’être associés à lui à la louange de ta gloire ; nous comptons sur ton Esprit saint pour vivre dans la persévérance et dans l’humilité.
Toi qui aimes les hommes bien au-delà de leurs mérites, nous t’en prions, Seigneur, inspire-leur la réponse que ton amour attend.
Que le témoignage des vrais pauvres nous enseigne à compter sur ta bonté, plutôt qu’à nous prendre pour des justes.
Rends-nous contents de toi, Seigneur, et non satisfaits de nous-mêmes.
Aide-nous à préparer dans l’humilité la venue de ton règne, jusqu’à l’heure où nous serons devant toi, saints parmi les saints…
Céla

Cantique 583 § 4 « Pour que nos cœurs. »

INVITATION
Voici, Seigneur, la table où tu nous attends tous.
Nous avons apporté le pain et le vin, nous venons à toi, tels que nous sommes, nous t’apportons tout ce que nous sommes.
Car tout nous vient de toi, et tout te revient.
Jésus a offert sa vie, pour la partager avec nous.
Gloire à toi pour toujours !
D’ après Signes 1998

COMMUNION
Nous rompons le pain, il est la communion au corps du Christ.
Jésus a donné sa vie pour nous.
Cela nous dit que le Christ vivant veut mettre en nous sa vie, pour que notre vie devienne sienne.
Nous disons merci pour la coupe, elle est la communion au sang du Christ, ce sang a été versé pour nous.
Cela nous dit que, par une alliance qu’il renouvelle sans cesse, Jésus-Christ veut faire couler sa vie en nous, comme un vin de fête, comme un sang nouveau.
Pour que notre vie devienne sienne, dans l’espérance et dans l’amour.

PRIÈRE
Merci, Seigneur, de nous avoir accueillis tels que nous sommes.
Tu ne méprise personne, tu ne tiens personne à l’écart.
Tu augmentes en nous la certitude de ton amour et tu nous rends capables d’aimer à notre tour.
Forts de cet amour que tu nous témoignes, nous voulons être maintenant de véritables artisans de ta paix et préparer ton Royaume parmi les hommes.
Béni sois-tu, Seigneur Jésus, qui nous as appris à dire : Notre Père…

EXHORTATION

La chose est donc bien certaine : nous ne valons pas mieux que les autres.
La bonté peut donc fleurir partout où Dieu la sème et où nous la laisserons germer.
Que le Seigneur nous garde du mépris, que ceux qui sont différents nous fassent entendre les appels que Dieu nous adresse : être plus généreux, pratiquer plus de justice et d’amour ! Par la force du Christ, notre Sauveur !
Des épreuves nombreuses sont dans le lot du juste, mais toujours le seigneur vient pour le délivrer.
Le Seigneur veille sur chacun de ses membres et de ses os : il ne s’en brise aucun.
Psaume 34
Soyons maintenant de ceux qui, au lieu de se tourner vers eux-mêmes, se tournent vers Dieu et vers les hommes. Sûrs de la bonté de notre Seigneur : allons dans la foi du Christ !
Cela

Cantique 887 « Que le Seigneur tournant vers nous sa face »

Laisser un commentaire

Fermer le menu