Epub - Marchienne-Au-Pont

Epub - Marchienne-Au-Pont

previous arrow
next arrow
Slider

Dimanche 11 août 2019 ( CQ19)

ACCUEIL


Nous commençons en invoquant notre Dieu, Dieu d’amour, Il veut que nous vivions en paix.
Ses commandements favorisent la vie, la paix et l’espérance.
1
Avoir la foi, ne pas avoir la foi … qu’est-ce que cela veut dire ?
La foi n’est pas une possession, elle nous échap­pera toujours.
Pourtant, on la trouve à chaque carrefour de nos vies, non comme une certitude, mais comme une question, sans cesse posée et reposée.
Le croyant est un guetteur qui voit se lever l’aurore ; il ne sait pas si le crépuscule du soir sera aussi lumineux que celui du matin, il ne sait même pas si, au milieu de sa vie, il fera encore soleil. Pourtant, nous chantons au Seigneur, Il est notre espérance !
Signes
2
Frères et Sœurs ! L’espérance de la foi nous rassemble !
Elle nous aide à persévérer dans la disponibilité !
Le Seigneur est avec nous, chantons sa présence !
Céla

Cantique 159 § 1 & 2 « Je chanterai le nom du Seigneur »

LOUANGE

Seigneur notre Dieu, en fin de compte, c’est toi qui dis et diras le dernier mot de l’histoire du monde et des peuples.
Ta royauté se réalise, envers et contre tout, dans tous les tourbillons de la politique, dans toutes les sessions pour la paix, dans toutes les catastrophes des guerres.
Nous croyons que tu agis à travers et en dépit de tous les événements.
Tu nous laisses nous réjouir, mener des guerres, remporter des victoires et subir de lourdes défaites.
Tu punis la méchanceté d’un peuple envers les autres peuples, tu l’écrases, puis tu le relèves.
Tu provoques des réconciliations inespérées, tu effaces le souvenir des larmes : l’amertume et l’animosité.
Apprends-nous à te respecter, et à t’aimer par-dessus tout !
Ne nous permets pas de recourir à l’usage des armes, mais permets que nous respections surtout la force du droit et de la volonté de paix.
Seigneur, tu veilles sur ceux qui espèrent en ton amour.
Nous mettons en toi notre confiance, ton salut nous fait vivre.
Psaume 33 accompagne 1 Timothée 6/15-16 Version libre Beginn 129
À chaque pas, nous croisons la bonté du Seigneur, et il est bon de se savoir à l’abri près de lui.
Le Seigneur est mon berger, je ne manquerai de rien.
Je fais partie de la Communauté du Christ : pourquoi me soucier encore ?
Il me conduit dans de verts pâturages, près des eaux paisibles.
Je peux évoluer en toute liberté dans le grand espace de l’Évangile.
J’ai un but, ma vie sert à quelque chose : Je ne crains aucun mal car tu es avec moi.
Je ne m’affole pas quand mon chemin conduit vers d’obscurs abîmes ; c’est la preuve que je suis sa trace !
La grâce et la miséricorde m’accompagneront tout au long de ma vie ; et je resterai toujours dans la maison du Seigneur.
Tu ne peux échapper à sa main protectrice, où que tu ailles, et ton permis de séjour auprès de lui ne sera jamais dénoncé !
A chacun de nos pas, nous croisons la bonté du Seigneur, et il est bon de se savoir à l’abri près de lui.
Ps 33/5.12 Ps 23/1-4.6 Beginn 67

Cantique 159 § 1 & 2 « Je chanterai le nom du Seigneur »

L O I

La compassion et la vérité s’unissent, la justice et la paix s’embrassent.
Pratique la justice, et tu auras la paix ; il faut que la justice et la paix puissent s’embrasser.
Si tu n’aimes pas la justice, tu n’auras pas de paix, car ces deux s’aiment et s’accordent.
Celui qui réalise la justice trouve la paix ; la paix entoure la justice.
Elles sont amies. Il n’y a personne qui n’aime pas la paix, mais tout le monde n’a pas envie d’agir justement.
Si tu demandes à chaque homme : « Aimes-tu la paix ? »
L’humanité toute entière répondra d’une seule voix : « Oui, bien sûr, je l’aime, je l’espère, je la souhaite ! »
Mais, pour avoir la paix, il faut encore aimer la justice, car toutes deux sont amies et elles s’embrassent l’une l’autre ! »
Psaume 85 version libre
St Augustin Ps 85/11 et 146

HUMILIATION

1
Ta Parole, ô Seigneur, nous éveille au bonheur de la bonne Nouvelle.
Ta lumière, ô Dieu, invite les pécheurs à ta table.
Ta gloire, Seigneur, nous tient en éveil dans l’attente de la plénitude.
Seul ton amour, ô Père, nous rend dignes de toi.
Seigneur, aie pitié de nous !
D’après Signes 1998
2
Seigneur, quand vient la lassitude, quand l’habitude se fait routine, réveille en nous le désir et l’attente de ton avènement ; et garde-nous disponibles pour ton service.
Ainsi, une foi vive et agissante nous donnera de partager déjà un avant-goût des biens qui sont l’objet de notre espérance.
Nous te le demandons par Jésus, ton Fils, notre Sauveur, ton Serviteur, Il nous attend pour nous combler pour toujours.
Dieu saint et miséricordieux, tu nous as donné Jésus, le bon berger, et tu nous appelles à marcher avec lui.
Donne-nous d’obéir à sa voix, il n’y a qu’elle qui puisse nous arracher au troupeau anonyme de l’humanité.
Donne-nous de trouver dans ton Eglise cette paix qui vient de Toi, cette paix qui permet à chacun de s’épanouir.
Nous te le demandons au nom de Jésus-Christ, notre Seigneur !
Beginn 67

Cantique 143 § 1 & 3 « Seigneur, écoute ma prière »

GRÂCE

Avant que nous songions à crier vers Lui, le Seigneur savait votre plainte.
Il sait de quoi nous sommes faits. Il nous aime et vient à notre secours.
Il fait tomber les écailles de nos yeux, il débouche nos oreilles et enlève le poids qui écrase notre cœur : tout est changé !
La grâce de Dieu est avec nous, inébranlablement, C’est un rocher solide,
Sur lui, nous pouvons construire quelque chose de bien.
AV
Louons le Seigneur !

Cantique 255, § 1 & 2 « Nos cœurs te chantent »

CONFESSION DE FOI

Je crois en Dieu, le Père,
Il tient parole envers ses serviteurs et relance notre espérance.
Je crois en Jésus,
Il est le serviteur parfait, il réalise le projet du Père.
Il se lèvera un jour pour combler ceux qui auront servi dans la foi.
Je crois en l’Esprit saint,
il maintient notre foi en éveil, et il nous garde fermes à la recherche de l’invisible.
Je crois que l’Eglise, est une communauté illuminée par l’amour.
Elle brille dans notre nuit, elle est vigilante pour servir dans la persévérance

Cantique 303 § 1 & 3 « Seigneur, que tous s’unissent »

OFFRANDE

Notre offrande d’aujourd’hui sera une manière de montrer notre foi.
Nous nous attendons à être comblés, et, dans cette attente, nous partageons, car nous avons déjà accès au trésor de l’amitié de Dieu.

PRIÈRE d’OFFRANDE

Dieu, notre Père, ton amour est si grand pour l’homme que tu n’as pas craint de lui livrer Jésus, ton Fils.
La foi de Jésus en ton amour l’a conduit jusqu’au partage de notre mort humaine et son offrande nous confirme dans l’espérance.
Bénis aussi cette offrande qui est nôtre et fait croître pour le monde entier la lumière de l’espérance !
La rencontre avec le Christ fait naître et soutient notre foi.
C’est pourquoi nous voulons maintenant dire merci pour Jésus-Christ.

ILLUMINATION

Tu nous invites, Seigneur, à nous tenir prêts, puisque nous ne savons ni le jour ni l’heure de ton retour.
Fais cependant qu’à l’exemple du serviteur fidèle et avisé nous sachions attendre ta venue en travaillant.
Nous te le demandons Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.
Signes

LECTURES BIBLIQUES

La 1ère lecture, Zacharie 12/ 10.11 + 13/1 est propre à ABC
Ezéchiel 33/10 à 16 est indiquée par PPT en 2007 et 2010
La 2ème lecture, Hébreux 11/ 1.2 + 8 à 19 est propre à ABC
L’Évangile, Luc 12/ 32 à 48 35-40 Sylvestre Année 1

1ère lecture
Ezéchiel 33, 10-1
6 ©BFC
Le méchant qui revient à Dieu vivra
10« Quant à toi, l’homme, parle aux Israélites qui affirment : “Nous sommes écrasés par nos désobéissances et nos mauvaises actions de toutes sortes au point de dépérir sous ce poids. Comment pourrions-nous survivre ? ” 11Dis-leur de ma part : Par ma vie, je l’affirme, moi, le Seigneur Dieu, je n’aime pas voir mourir les méchants ; tout ce que je désire, c’est qu’ils changent de conduite et qu’ils vivent. Je vous en prie, vous, les Israélites, cessez de mal agir. Pourquoi voudriez-vous mourir ?
12« Toi, l’homme, dis encore ceci à tes compatriotes : “Lorsqu’un homme juste se met à mal agir, le bien qu’il a fait auparavant ne le préserve pas du sort qui l’attend. Lorsqu’un méchant abandonne sa mauvaise conduite, le mal qu’il a fait auparavant ne cause pas sa perte. Quand un homme juste se met à mal agir, sa vie ne sera pas épargnée à cause de son obéissance précédente. 13Supposons que j’aie promis la vie à un homme juste : s’il croit que son obéissance passée suffit et qu’il se mette à mal agir, toutes ses bonnes actions seront oubliées et il mourra pour le mal commis. 14Supposons par contre que j’aie averti un méchant qu’il mérite la mort : s’il renonce à sa mauvaise conduite et se met à agir conformément au droit et à la justice, il ne mourra pas. 15S’il restitue le gage exigé pour un prêt ou rend ce qu’il a volé, s’il ne commet plus le mal mais obéit aux lois qui donnent la vie, il ne mourra pas, assurément il vivra. 16Toutes ses mauvaise actions seront oubliées et il vivra parce qu’il aura pratiqué le droit et la justice.”

2ème lecture
Hébreux 11, 1 & 2 + 8-18 ©BFC
La foi
1Mettre sa foi en Dieu, c’est être sûr de ce que l’on espère, c’est être convaincu de la réalité de ce que l’on ne voit pas. 2C’est à cause de leur foi que les grands personnages du passé ont été approuvés par Dieu.
(…)
8Par la foi, Abraham obéit quand Dieu l’appela : il partit pour un pays que Dieu allait lui donner en possession. Il partit sans savoir où il allait. 9Par la foi, il vécut comme un étranger dans le pays que Dieu lui avait promis. Il habita sous la tente, ainsi qu’Isaac et Jacob, qui reçurent la même promesse de Dieu. 10Car Abraham attendait la cité qui a de solides fondations, celle dont Dieu est l’architecte et le constructeur.
11Par la foi, Abraham fut rendu capable d’être père, alors qu’il avait passé l’âge de l’être et que Sara elle-même était stérile. Il eut la certitude que Dieu tiendrait sa promesse. 12C’est ainsi qu’à partir de ce seul homme, pourtant déjà marqué par la mort, naquirent des descendants nombreux comme les étoiles dans le ciel, innombrables comme les grains de sable au bord de la mer.
13C’est dans la foi que tous ces hommes sont morts. Ils n’ont pas reçu les biens que Dieu avait promis, mais ils les ont vus et salués de loin. Ils ont ouvertement reconnu qu’ils étaient des étrangers et des exilés sur la terre. 14Ceux qui parlent ainsi montrent clairement qu’ils recherchent une patrie. 15S’ils avaient pensé avec regret au pays qu’ils avaient quitté, ils auraient eu l’occasion d’y retourner. 16En réalité, ils désiraient une patrie meilleure, c’est-à-dire la patrie céleste. C’est pourquoi Dieu n’a pas honte d’être appelé leur Dieu ; en effet, il leur a préparé une cité.
17Par la foi, Abraham offrit Isaac en sacrifice lorsque Dieu le mit à l’épreuve. Il se montra prêt à offrir son fils unique, alors qu’il avait reçu une promesse ; 18Dieu lui avait dit : « C’est par Isaac que tu auras les descendants que je t’ai promis. » 19Mais Abraham estima que Dieu avait le pouvoir de ramener Isaac d’entre les morts ; c’est pourquoi Dieu lui rendit son fils, et ce fait a une valeur symbolique.

3ème lecture
Luc 12, 32-48 ©BFC
Des richesses dans le ciel
32« N’aie pas peur, petit troupeau ! Car il a plu à votre Père de vous donner le Royaume. 33Vendez vos biens et donnez l’argent aux pauvres. Munissez-vous de bourses qui ne s’usent pas, amassez-vous des richesses dans les cieux, où elles ne disparaîtront jamais : les voleurs ne peuvent pas les y atteindre ni les vers les détruire. 34Car votre cœur sera toujours là où sont vos richesses. »
Des serviteurs qui veillent
35« Soyez prêts à agir, avec la ceinture serrée autour de la taille et vos lampes allumées. 36Soyez comme des serviteurs qui attendent leur maître au moment où il va revenir d’un mariage, afin de lui ouvrir la porte dès qu’il arrivera et frappera. 37Heureux ces serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera éveillés ! Je vous le déclare, c’est la vérité : il attachera sa ceinture, les fera prendre place à table et viendra les servir. 38S’il revient à minuit ou même plus tard encore et qu’il les trouve éveillés, heureux sont-ils !
39« Comprenez bien ceci : si le maître de la maison savait à quelle heure le voleur doit venir, il ne le laisserait pas pénétrer dans la maison. 40Tenez-vous prêts, vous aussi, car le Fils de l’homme viendra à l’heure que vous ne pensez pas. »
Le serviteur fidèle et le serviteur infidèle
41Alors Pierre demanda : « Seigneur, dis-tu cette parabole pour nous seulement ou bien pour tout le monde ? »
42Le Seigneur répondit : « Quel est donc le serviteur fidèle et intelligent ? En voici un que son maître va charger de veiller sur la maison et de donner aux autres serviteurs leur part de nourriture au moment voulu. 43Heureux ce serviteur si le maître, à son retour chez lui, le trouve occupé à ce travail ! 44Je vous le déclare, c’est la vérité : le maître lui confiera la charge de tous ses biens. 45Mais si le serviteur se dit : “Mon maître tarde à revenir”, s’il se met alors à battre les autres serviteurs et les servantes, s’il mange, boit et s’enivre, 46alors le maître reviendra un jour où le serviteur ne l’attend pas et à une heure qu’il ne connaît pas ; il chassera le serviteur et lui fera partager le sort des infidèles. 47Le serviteur qui sait ce que veut son maître, mais ne se tient pas prêt à le faire, recevra de nombreux coups. 48Par contre, le serviteur qui ne sait pas ce que veut son maître et agit de telle façon qu’il mérite d’être battu, recevra peu de coups. A qui l’on a beaucoup donné, on demandera beaucoup ; à qui l’on a confié beaucoup, on demandera encore plus. »

Cantique 311/1.3.4 « Comment te reconnaître »

PRÉDICATION

PRIÈRE

C’est donc le dimanche de la veille et des veilleurs.
Nous voulons prier avec et pour tous ceux et toutes celles qui attendent patiemment que le jour se lève.
Nous prions,
Avec ceux qu’on persécute, et pour qui la délivrance tarde à venir.
Avec les pays qui se font la guerre et pour Qui la réconciliation n’en finit pas d’approcher ….
Avec les malades qui ne trouvent pas le sommeil et pour qui le jour n’en finit pas de se lever….
Avec tous les chrétiens qui attendent le retour du Seigneur et pour qui l’espérance enfin sera comblée …
Seigneur, tiens nos lampes allumées et accorde-nous de préparer dans la joie la venir de Jésus, le Christ, notre Seigneur …
Signes 1998
1
La foi ne permet pas l’attente passive. Il faut être lucide, vigilant et aimant.
Nous prions donc :
pour ceux de nos frères que le doute assaille, afin qu’ils découvrent que ce sont là des chances de rencontre avec Dieu.
pour ceux parmi nous qui vivent dans la certitude, afin qu’ils soient pour les autres un soutien… et qu’ils ne s’installent pas dans la suffisance.
pour l’Église : que tous remarquent qu’elle marche vers le Christ Sauveur.
Ne permets pas, Seigneur, que nous passions d’un excès à l’autre.
Que l’incertitude ne nous accable pas et que la suffisance ne nous ferme pas à ceux qui sont en quête de foi et d’espérance.
Nous te le demandons au nom de Jésus, le Christ, notre Seigneur.
Signes

Cantique 232 § 1, 2 & 3 « Comme un souffle fragile … »

INTRODUCTION à la CÈNE

Que la paix du Seigneur soit avec nous tous !
Prions le Seigneur !
La rencontre avec le Christ fait naître et soutient notre foi.
C’est pourquoi nous voulons maintenant dire merci pour Jésus-Christ.
Il est présent au cœur de chaque journée de notre vie …
Il tient notre foi en éveil et nous rend persévérants !

PRÉFACE

Oui, Père, merci car tu nous redis maintenant les paroles de Jésus : Heureux les serviteurs qu’à son arrivée le maître trouvera veillant.
Il prendra la tenue de service, les fera passer à table, Et les servira, chacun à son tour … Ce sera le renversement des rôles ! Le maître se fera serviteur !
S’ils ont leur lampe allumée, les veilleurs entreront dans la salle du festin avec tous ceux qui attendent la venue de Jésus.
Et maintenant, avec les justes de toutes origines, nous chantons l’hymne de ta gloire, sans fin nous proclamons : saint …
Signes 1998
1
Tu vois, Seigneur, nous sommes plongés dans l’aventure humaine.
Parfois, la nuit se fait longue. Il nous est alors précieux de nous souvenir que nous attendons le retour de Jésus, notre lumière.
Oui, il est bon de rappeler la grande nuit de la Pâque, cette nuit où Christ lui-même, notre Seigneur et notre Maître, s’est fait pour nous serviteurs, et leur a même confié ton projet.
C’est ton Esprit qui nous maintient le cœur à l’ouvrage,
C’est lui qui met en nous la joie de la maison, envers et contre tout.
C’est pourquoi, maintenant, nous voulons chanter notre reconnaissance :
2
Loué sois-tu, maître de l’avenir et de l’histoire,
loué sois-tu pour la foi née dans nos cœurs malgré la nuit.
Loué sois-tu pour le désir qui nous pousse à la recherche de l’espérance !
Loué sois-tu pour l’attente de l’aurore, née de la foi en ta bonté et ta justice : maintenant, avec toi, même les nuits sans étoiles nous annoncent ton jour nouveau
Loué sois-tu, lumière dans notre nuit, pour tous les aînés qui nous ont devancés dans ta joie ; ils ont franchi les risques de l’aventure humaine sans connaître encore la réalisation de ta promesse. Mais ils l’ont entrevue dans la foi et leur témoignage maintient notre cœur en éveil. Merci pour les témoins qui ont tenu ferme puisqu’ils voyaient l’invisible ;
Loué sois-tu, maître de l’impossible, pour Jésus ton serviteur, veilleur dans notre nuit, il nous a ouvert le passage.
Nous attendons son retour et son témoignage nous garde disponibles : nous servons ta maison en servant nos frères.

Cantique 539 § 1 « Non point à nous, Seigneur, la gloire »

INSTITUTION

Que toute créature fasse silence devant le Seigneur !
1
A la veille de se laisser élever sur une croix pour nous attirer tous dans l’universelle communion de l’amour, le Seigneur Jésus prit le pain…
2
A la veille du jour où Il se laissera emmener et crucifier, afin de faire sauter les verrous de la mort, Jésus prit le pain…
1
Nous nous souvenons, Père, de l’offrande accomplie par Jésus-Christ, et pour la nourriture de ceux qu’aujourd’hui il rassemble en ta maison.
Lui qui, en vue de la joie que tu lui réservais, a enduré la croix et le mépris avant de siéger désormais à ta droite (Héb 12/2).
Nous voulons être vigilants en attendant qu’il revienne nous associer à la plénitude de ta vie rayonnante.
Que l’Esprit de Jésus nous tienne en éveil, marchant à ta rencontre.
Qu’il soutienne notre marche dans l’espérance de la foi.
Qu’il dissipe nos craintes aux heures éprouvantes et nous garde disponibles à tes appels.
Maintenant, Père, avec Jésus, nous prions pour l’Église, portion de ton royaume parmi les hommes ; et pour ceux que tu as chargés, d’apporter la nourriture de ta Parole et de tes sacrements. Qu’ils se montrent les intendants fidèles et avisés de ta maison.
En ce qui nous concerne, aux heures difficiles, garde-nous de nous assoupir dans la négligence ; aux heures de contradiction, garde-nous du découragement ; aux heures de lassitudes, défends-nous de la routine et renouvelle en nous les consentements chaque jour nécessaires.
Donne-nous de vivre le moment présent dans l’abandon et la disponibilité, en agissant selon les consignes et l’exemple de Jésus …
Céla
2
Seigneur, nous réalisons combien notre attente est difficile.
Nous avons parfois envie de nous laisser aller, et pourtant tu nous invites toujours à la vigilance.
Ne nous laisse pas aller au découragement, Tu as promis de rester avec nous jusqu’à la fin des siècles.

Cantique 585 « Viens, Seigneur Jésus »

INVITATION

1.
Comme le pain provient d’une multitude de grains eux-mêmes broyés et unis, et comme le vin provient d’une multitude de raisins broyés, cette cène nous sort de nos isolements ; elle nous unit en un même corps, dans un même espoir, un même amour et une même espérance, en Jésus-Christ notre Seigneur.
Voici le pain du partage offert à tous ceux qui ont faim :
le corps du Christ, pour que nous nous donnions avec Lui ;
le sang du Christ pour que notre vie serve au bonheur des hommes.
Céla
2.
Christ a dressé pour nous la table !
Christ s’est donné pour notre paix : son corps, son sang, dons ineffables, sont bien pour nous, et pour jamais.
Venez ! Vous tous, ses bien-aimés. Venez goûter à votre tour !
La vie est belle à son côté lorsqu’elle se fonde en son amour.
Heureux les serviteurs et les servantes fidèles en qui le Christ peut grandir jusqu’aux limites de l’infini … Un peu de pain dans nos mains …. c’est plus que cinq talents.

COMMUNION

Nous rompons le pain, il est la communion au corps du Christ car Jésus a donné sa vie pour nous.
Le Christ vivant met en nous sa vie, pour que notre vie devienne sienne.
Nous disons merci pour la coupe, elle est la communion au sang du Christ ; ce sang a été versé pour nous, c’est la nouvelle alliance.
Par cette alliance, Jésus-Christ fait couler en nous sa vie, comme un sang nouveau, comme un vin de fête, pour que notre vie devienne sienne, dans l’espérance et dans l’amour.

PRIÈRE

1
Merci, Seigneur, merci d’avoir nourri notre espérance.
C’est elle qui soutient notre marche et fais vivre notre attente.
Si les nourritures terrestres nous laissent sans cesse sur notre faim, Tu pourvois, Toi, à nos vrais besoins et nous rassasies de Toi, par Jésus, ton Fils, notre Sauveur.
2
Dieu éternel, maître de notre temps, tu ne nous révèles ni le jour ni l’heure, pourtant, tu nous promets un avenir de joie et de lumière auprès de toi.
Garde-nous vigilants dans l’espérance, ouverts aux signes de l’Esprit.
Alors la venue de Jésus ne nous surprendra pas, Elle sera notre bonheur, pour toujours !d’après Signe 98

EXHORTATION

L4
Le Seigneur a dit que nous étions le sel de la terre et la lumière du monde.
C’est Lui qui l’a dit. Nous n’avons rien à demander, rien à mériter.
Chassons nos craintes, éjectons nos mesquineries et nos maladresses, ignorons notre inexpérience.
Il n’a pas dit : « Soyez le sel de la terre, soyez la lumière du monde »
Il a dit « Vous êtes ! »
Praxis-1982
1
Allons maintenant montrer ce que nous sommes !
Le Seigneur est avec nous !
L’Esprit de Dieu nous a rendus conscients de nos capacités, il faut maintenant tirer partir de ce que nous avons entendu et reçu.
Allons donc, et faisons fructifier nos talents !
Ainsi, nous n’aurons pas à rougir lorsque notre maître reviendra !
2
Ce que nous avons, donnons-le !
Notre trésor ne fera que s’agrandir au lieu de diminuer.
Allons dans la paix et la charité du Christ.
Signes
Sûrs de la Parole de Dieu et de l’accomplissement de sa promesse, marchez dans la foi en Jésus-Christ le Vivant !

ENVOI

La grâce est inébranlable : elle est avec tous ceux qui aiment notre Seigneur Jésus Christ !
Ephésiens 6/24

Cantique 616 § 1 & 4 « Confie à Dieu ta route »

Laisser un commentaire

Fermer le menu