Epub - Marchienne-Au-Pont

Epub - Marchienne-Au-Pont

previous arrow
next arrow
Slider

Dimanche 23 juin 2019 (CQ02)

ACCUEIL

La grâce et la paix nous sont chaque jour données, renouvelées.
Dieu veut être présence au cœur de la vie de chacun de nous.
Présence de lumière et de paix pour que nous puissions tous aimer et espérer !
1
Aujourd’hui, nous rappelons l’ultime message du Seigneur, à la veille de se laisser livrer.
Nous écouterons l’Apôtre Paul qui nous en redira l’essentiel.
Le Seigneur est avec vous !
2
Nous voici, bien aimés, réunis au nom du Seigneur notre Dieu.
Nous pouvons compter sur Lui malgré toutes les incertitudes de nos cœurs.
Oui, nous pouvons compter sur sa présence, sur son amour…
Cél
3
Soyez les bienvenus. Une table nous attend.
Dieu et les hommes y partagent le pain de l’amour.
Dieu et les hommes sont faits pour s’entendre.
Seigneur, c’est fête aujourd’hui.
Un jour, en Christ, tu t’es mis à table avec des hommes.
Un jour, tu t’es mis à genoux devant des hommes.
Seigneur, tu es au ciel, mais il est des moments où ton ciel est sur la terre.
Nous nous souvenons. Car nous voulons croire qu’aujourd’hui encore tu es avec nous, aussi proche, aussi simple : comme un morceau de pain, comme une parole d’amour ;
Toi, notre Dieu, pour toujours…
Signes 76 JS
4
Aujourd’hui, nous évoquerons le dernier commandement de Jésus.
La forme la plus ancienne de rassemblement de la communauté chrétienne a été la célébration de la Cène. Jésus l’a instituée après avoir fêté la Pâque juive.
Le pain et le vin sont les signes extérieurs, visibles, tangibles, comestibles, de la communion entre Dieu et les humains : Dieu met sa vie dans notre vie.
Le Christ lui-même nous invite, c’est lui qui nous accueille maintenant.
ANF JS

AC 212 § 1 « Seigneur, tu nous appelles »

LOUANGE

1
Psaume 116/12-19 KUEN
Comment rendre au Seigneur tout ce qu’Il m’a donné ?
J’élèverai la coupe du salut, j’invoquerai le nom de mon Seigneur.
J’accomplirai les vœux que j’ai faits au Seigneur. A la vue de son peuple.
Il en coûte au Seigneur de voir mourir les siens.
Ecoute, ô Seigneur, Je suis ton serviteur.
Je suis ton serviteur, Le fils de ta servante, Tu as brisé mes chaînes.
Aussi je veux t’offrir, Seigneur, le sacrifice De la reconnaissance,
J’invoquerai ton nom.
J’accomplirai les vœux Que j’ai faits au Seigneur, A la vue de son peuple.
Dans les parvis du Temple Du Seigneur, Au cœur de ton enceinte, Jérusalem !
Célébrez le Seigneur !
Psaume 110/5-9
… Parole du Seigneur lorsqu’il dit à mon Seigneur :
Assieds-toi à ma droite jusqu’à ce que j’aie fait de tous tes ennemis l’escabeau de mes pieds.
Le Seigneur étendra De Sion ton pouvoir et tu domineras parmi tes ennemis.
A jour de ta puissance ton peuple est plein d’ardeur pour accourir vers toi dans leur sainte parure. Et bien avant l’aurore, Te naîtra la rosée de tes jeunes guerriers.
Le Seigneur l’a juré, Il n’en reviendra pas : tu seras pour toujours Un sacrificateur Comme Melchisédech.
Ps 13/6.4 LDF 39
Seigneur, j’ai confiance en ta bonté, ton salut me réjouit.
Je chante au Seigneur pour le bien qu’il m’a fait.
Regarde, réponds-moi, Seigneur mon Dieu, donne à mes yeux la lumière, et garde moi du sommeil de la mort.
Seigneur, j’ai confiance en ta bonté, ton salut me réjouit.
Je chante au Seigneur pour le bien qu’il m’a fait !

AC 116 § 3, 6 & 7 « Ce que nous sommes a du prix à tes yeux »

L O I

Psaume 81
Ecoute, ô mon peuple, Et je t’instruirai.
Si tu voulais m’écouter, O mon peuple d’Israël !
Tu n’auras chez toi aucun autre Dieu, tu n’adoreras aucun des dieux étrangers.
Je suis le Seigneur ton Dieu, Je t’ai fait sortir d’Egypte.
Ouvre largement la bouche, Je la remplirai.
Mais mon peuple d’Israël n’a pas écouté ma voix, il n’a pas voulu de moi.
Je les ai abandonnés à leur cœur si endurci ; ils n’ont fait que suivre leurs propres conseils.
Si mon peuple m’écoutait, et si Israël marchait dans mes voies, j’aurais bien vite humilié tous leurs adversaires, et ma main se tournerait contre ceux qui les oppriment.
Les ennemis du Seigneur lui rendraient hommage, et le temps de leur bonheur durerait toujours. Je les nourrirais de fleur de froment, Les rassasierais de miel du rocher.

HUMILIATION

1
Dans quel esprit participons-nous au repas du Seigneur ?
Sommes-nous des assistants passifs ou participons-nous vraiment afin que nos vies deviennent des signes de la présence du Seigneur.
PRIONS :
Seigneur notre Dieu, tu nous as donné Jésus, ton Fils pour qu’il comble toutes nos faims, mais nous sommes facilement repus, et ne ressentons guère le besoin de nourriture spirituelle.
Christ, tu es le signe de la vie de Dieu donnée aux hommes, mais nous préférons souvent notre vie à nous et ne voulons pas l’échanger contre celle que tu nous offres.
Seigneur, tu nous veux attentifs aux vraies faims des hommes, mais quand nous ne sommes pas indifférents, nous nous sentons tellement dépourvus de moyens pour répondre à leurs vrais besoins.
Seigneur, aie pitié de nous !
L
Seigneur, tu nous parles et tu nous invites.
Ton amour voudrait nous combler, mais nos oreilles ont peine à entendre ta voix, il y a tant de tapage autour de nous, notre cœur et notre bouche sont pleins de choses qui nous semblent plus importantes encore.
Seigneur, éveille-nous pour que nous t’entendions, éveille en nous une faim nouvelle, une faim de Toi, une faim du repas d’amour, le désir de recevoir la force d’en haut. Seigneur, prends pitié !
Beginn 56

AC 116 § 1 « J’aime mon Dieu »

GRÂCE

1
Psaume 81
Lorsque les justifiés Font monter leur appel, Le Seigneur les entend.
Aussi, il les arrache à toutes leurs angoisses. Car le seigneur est proche des cœurs découragés. Il sauve ceux qui ont Un esprit déprimé.
Le Seigneur rachète l’âme de tous ses serviteurs, et ceux qui se confient en lui Ne seront jamais condamnés.
2
Dieu nous montre sa miséricorde.
Quand Il nous pardonne nos péchés, la Résurrection devient réelle en nous : nous avons part à la vie éternelle.
Céla
BEG
Dieu rassasie de bonté ceux qui en ont faim ; les affamés d’amour sont comblés par Lui.
Louez le Seigneur ! Chantez à la gloire de son nom !
Beginn 56

Ac 604 § 1 & 2 « Quel ami fidèle et tendre »

CONFESSION DE FOI

Je crois en Toi, Dieu notre Père,
Tu es prodigue de ta vie pour tous les hommes, tu nourris de ta Parole ceux qui ont vraiment faim de toi.
Je crois en Toi, Jésus-Christ,
Tu es la Parole de Dieu donnée au monde pour que les humains aient la vie en abondance.
Je crois en Toi, Esprit de Dieu,
Dans la prodigalité de son amour de Père répandue sur le monde depuis la croix et la Pâque de Jésus-Christ.
Je crois aussi que l’Église est le lieu sacré de la Parole de Dieu et de son pain.
C’est là que l’Esprit multiplie ceux qui se sont faits multiplicateurs.

AC 267 § 1, 2 & 3 « Nous t’adorons, nous t’aimons »

ANNONCE DE L’OFFRANDE

Les besoins humains sont si grands que tout ce que nous pourrons donner ne sera jamais qu’un symbole de partage.
Mais le Seigneur reçoit nos dons et il leur donne un pouvoir extraordinaire : le pouvoir de répondre aux besoins des hommes parce qu’ils sont chargés de la puissance de l’amour !
Céla

PRIÈRE d’OFFRANDE

Seigneur notre Dieu,
Donne-nous un cœur vraiment nouveau pour que nous sachions offrir toute notre vie en réponse à l’appel de Jésus qui a donné la sienne pour nous.

PRIÈRE AVANT LES LECTURES

1
Seigneur, le pain que tu nous donnes signifie simplement que Jésus a donné sa vie pour qu’à notre tour nous vivions le partage.
Viens purifier nos aspirations et nos faims, rends-nous capables de payer de notre personne et de notre vie afin que personne ne reste sur sa faim.
Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur et, notre Dieu, pour toujours !
2
Seigneur Jésus,
sois pour nous chair et sang, car nous sommes sans vie
sois pour nous frère et sœur, car nous sommes seuls,
sois pour nous feu et lumière, car nous sommes dans la nuit,
sois pour nous joie et danse, nous tournons autour de nous – mêmes.
sois pour nous eau et pluie, car nous sommes sans source.
Praxis 1999
BEG
Nous voulons, Seigneur, nous joindre à la louange de ton Église.
Ouvre-nous à tout ce que tu as préparé pour nous :
à la Parole qui fortifie, à ton amour qui nous relève,
à ta compassion qui nous porte.
Que nous puissions recevoir les dons de ta bonté
Par Jésus, ton Fils, notre Seigneur !
Beginn 56

LECTURES BIBLIQUES

La 1 ère lecture, Genèse 14/ 18 à 20 est propre à ABC
La 2 ème lecture, 1 Corinthiens 11/ 23 à 26 est au Jeudi Saint de l’Année 4
L’Évangile, Luc 9/ 11b à 17 est propre à A

1 ère LECTURE
Genèse 14/18-20
Melchisédech était roi de Salem et prêtre du Dieu Très-Haut.
Il apporta du pain et du vin.
Il bénit Abram en disant : Béni soit Abram par le Dieu très haut qui a créé le ciel et la terre !
Loué soit le Dieu Très-Haut qui a livré tes ennemis en ton pouvoir.

2ème LECTURE
1 Corinthiens 11/23-26

Voici l’enseignement que j’ai reçu du Seigneur et que je vous ai transmis :
le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain et, après avoir remercié Dieu, il le rompit et dit : « Ceci est mon, corps, qui est pour vous.
Faites ceci en souvenir de moi. »
De même, il prit la coupe après le repas et dit :
« Cette coupe est la nouvelle alliance de Dieu, garantie par mon sang.
Toutes les fois que vous en boirez, faites ceci en souvenir de moi.
En effet, jusqu’à ce que le Seigneur vienne, vous annoncez sa mort toutes les fois que vous mangez de ce pain et que vous buvez de cette coupe. »

ÉVANGILE
Luc 9/11-17

Les disciples reviennent et ils racontent à Jésus tout ce qu’ils ont fait.
Jésus les emmène loin des gens, vers une ville appelée Bethsaïda, mais les foules suivent Jésus.
Il les accueille, leur parle du Royaume de Dieu et guérit ceux qui en ont besoin.
Comme le jour commence à baisser, les douze disciples s’approchent de Jésus et lui disent : Renvoie la foule, afin qu’ils aillent dans les villages et les fermes des environs pour y trouver de la nourriture et un logement; car nous sommes dans un endroit isolé.
Mais Jésus leur dit : – Donnez-leur vous-mêmes à manger !
Ils répondent: – Nous n’avons que cinq pains et deux poissons.
Voudrais-tu que nous allions acheter de la nourriture pour tout ce monde ?
(Il y avait en effet là cinq mille hommes) Jésus dit à ses disciples : faites-les asseoir par groupes de cinquante environ.
Les disciples obéissent et les font tous asseoir.
Jésus prend les cinq pains et les deux poissons, lève les yeux vers le ciel et remercie Dieu pour ces aliments. Il les partage et les donne aux disciples pour qu’ils les distribuent à la foule.
Tous mangent et ont assez de nourriture.
On emporte douze corbeilles pleines des morceaux en trop.

AC : 582 § 1, 2 & 3 « De toi, Seigneur, nous vient le don »

PRÉDICATION

PRIÈRE

Seigneur, que notre prière vraiment ouverte au monde, nous engage !
Faites ceci en mémoire de moi . . .
Demandons au Seigneur, que chaque fois que nous prenons de ce pain et de ce vin, nous devenions davantage le Corps du Christ.
Les disciples ont dit : « Renvoie cette foule ! »
Seigneur, que ce ne soit jamais notre réaction face à la misère des humains !
Jésus leur a répondu : « Donnez-leur vous-mêmes à manger ! »
Seigneur, cet appel nous provoque, il nous pousse au partage avec tous ceux qui ont faim, faim de pain et faim de dignité.
Tous mangèrent à leur faim.
Seigneur, rends-nous vraiment généreux et ouvre tout grands nos cœurs et que les espoirs de nos frères et sœurs soient comblés !
Ta Parole, Seigneur, nous appelle, elle nous provoque à l’ouverture du cœur et au partage, car tout nous vient de toi . . .
Rends-nous solidaires des humains, comme Jésus l’a été,
Il est le Christ, notre Seigneur !
Signes 98
C1
Frères et sœurs, il n’y a rien de plus quotidien que le pain …
Ainsi, nous nous habituons aux dons de Dieu.
Il faudrait maintenant que nos demandes nous fassent prendre conscience de ce qui nous manque et découvrir les valeurs merveilleuses que le Seigneur nous donne de vivre et de partager Jour après jour.
1er centre d’intérêt : la communauté de foi, l’Église
pour tous les chrétiens qui célèbrent le pain partagé, afin qu’on les reconnaisse dans la vie par leur empressement à partager pain et nourriture, bien-être et confort, savoir et culture, liberté et pouvoir…
pour les relations entre croyants et incroyants, pour les relations entre les confessions chrétiennes, avec les croyances et les organisations religieuses, avec les autorités civiles, économiques, sociales, afin que toutes les relations soient empreintes de respect mutuel et d’une volonté de collaborer à plus de justice et au bien de tous…
Pour que les croyants s’habituent à lire les événements avec les yeux de la foi et découvrent ce que ces événements veulent dire, ce qu’ils suggèrent, les leçons qu’ils comportent…
pour ceux et celles qui croient en Dieu, afin qu’ils soient mieux conscients de ce qu’ils s’adressent au même Dieu, quelles que soit le nom qu’ils lui donnent et quelques soient les pratiques religieuses qu’ils adoptent.
pour ceux et celles qui ont la foi, afin qu’ils ne comptent pas sur Dieu pour résoudre les problèmes à leur place, mais qu’ils fassent ce qui dépend d’eux, comme si Dieu n’intervenait pas, tout en restant inébranlables, parce qu’ils ont confiance…
2ème centre d’intérêt : les hommes, le monde :
pour la vie en commun de tous les hommes, à tous les niveaux : depuis la communauté locale jusqu’à la communauté internationale et universelle, afin que règne partout une volonté de juste répartition qui mette fin aux inégalités inacceptables..
pour ceux et pour celles qui ont la mission de concevoir et de réaliser l’aide aux moins favorisés, afin qu’ils n’aient pas l’état d’âme de riches condescendants, afin qu’ils soient soucieux de faire régner plus de justice dans la répartition des biens qui appartiennent à tous…
pour les responsables du bien commun, afin qu’ils allient le respect et l’encouragement aux initiatives privés à une bonne gestion de tout ce qui doit favoriser la vie de chacun…
pour ceux qui sont chargés d’assurer une juste répartition des denrées alimentaires, afin qu’ils veillent à ce que progressent partout le respect dû aux personnes et la diffusion des richesses de l’esprit…
3ème centre d’intérêt : ceux qui souffrent
pour ceux que les événements ont entraînés à la violence, à leur corps défendant, afin qu’ils ne laissent pas entamer leurs convictions pacifistes et reviennent, dès que possible, à une action non-violente…
pour les personnes qui ont faim : que leurs légitimes revendications ne leur fassent pas perdre de vue l’importance des biens de l’esprit…
4ème centre d’intérêt : l’assemblée chrétienne
pour nos assemblée de louange, afin qu’elles aident les participants à faire de leur vie quotidienne une manifestation, une réalisation de la présence du Seigneur, une étape vers sa venue en plénitude…
Céla

AC 589§ 1, 4, 5 & 6 « Le Seigneur nous a aimés »

INTRODUCTION à la CÈNE :
BEG
Nous voici rassemblés à sa table, nous, la communauté.
Le pain est prêt, il y a du vin plein la coupe.
Nous pensons au Christ, au Seigneur
Donné pour toi … Versé pour toi …
Mort pour toi, pour le pardon …
Jusqu’à ce qu’il vienne. Nous le redirons : Jusqu’à ce qu’il vienne.
Nous nous nourrirons, du pain de bonté, du vin de la compassion.
Jusqu’à ce qu’il vienne
Ce sera chaque fois un miracle.
Nous pensons au Christ, au Seigneur et nous disons merci pour la nouvelle relation avec Dieu.
Nous disons merci pour la disparition de tout fardeau.
Nous disons merci, car Il pense toujours à nous.
Il prend toujours soin de nous ; Il est là, pour nous aujourd’hui et toujours.
DIEU SOIT LOUÉ !
Beginn 55
L4
Christ a donné sa vie, Christ a renoncé à son corps.
Maintenant, Christ n’aurait-il plus de corps ?
Christ a partagé le pain, comme si c’était son corps.
Où est donc le corps du Christ ?
De Lui, nous recevons le pain, nous recevons son corps
Son corps est maintenant parmi nous
Nous avons son corps, nous, l’Église, nous sommes son corps.
Christ a renoncé à son corps ; Christ n’aurait-il plus de corps ?
Il nous a NOUS, Nous l’avons LUI
Praxis 1982

PRÉFACE
Béni sois-tu, Dieu créateur, notre Père, tu nourris ton peuple affamé.
Merci pour le pain de la Parole, tu nous l’offres jour après jour.
Merci pour Jésus, le pain descendu du ciel, pain rompu et donné pour le salut du monde.
Le rappel de sa Pâque, de son passage vers ta vie fait de nous une assemblée de fête.
Il nous engage à servir nos frères, en partageant tout avec eux, en vivant ta justice. Alors, notre communion à cette table deviendra une communion dans l’espérance.
En rompant et partageant le pain, nous t’offrons, Seigneur notre Dieu, l’hommage de nos cœurs et de nos chants !
Signes 98

AC 514 § 1 & 2 « Pour que le jour qui se lève »

INSTITUTION
Que toute créature fasse silence devant le Seigneur !
A la veille de se laisser élever sur une croix pour nous attirer tous dans l’universelle communion de l’amour, le Seigneur Jésus prit le pain

PRIÈRE
L 3
Dieu d’éternité, …ta Parole est lumière, … ta Parole est vérité, … ta Parole est action, … ta Parole est vie.
Apprends-nous à écouter.
Fais-nous participer à ta vérité, aide-nous à faire ta volonté, … donne-nous la grâce de vivre vraiment !
Praxis 1999
2
Seigneur, tu nous sondes et tu nous connais.
Nous n’avons pas besoin de mettre des masques. Tu nous vois tels que nous sommes.
En son temps, tu as fêté la Cène avec tes disciples, maintenant, c’est nous qui sommes réunis en ton nom.
Que le pain que nous mangeons soit un signe de ta paix et de communion de chacun de nous, et que la coupe nous unisse avec toi et les uns avec les autres.
Ainsi, avec le pain et le vin, ta Parole viendra en nous et nous fera vivre.
ANF
3
Père, nous sommes venus en confiance pour participer à cette Cène parce que toi, tu viens à nous.
Nous sommes à la recherche de ce qui délivrera notre foi de sa lassitude et rendra des couleurs à notre espérance.
A la recherche de ce qui redonne du courage quand nous plions sous le poids des journées, sous l’incertitude et sous la crainte, et soupirons à cause de nos insuffisances et de nos fautes.
Ne nous laisse pas chercher en vain. Rafraîchis-nous et fortifie-nous ! Bénis-nous, nous qui sommes ici, avec tous ceux que nous savons unis à nous dans l’amour et dans la foi.
ANF
4
Oui, Père, chaque fois que nous partageons ce pain et buvons à cette coupe, nous proclamons la mort du Seigneur et, dans l’espérance que donne la foi en la Résurrection, nous célébrons son proche avènement.
Que l’Esprit de Jésus nous donne donc d’accueillir le don que tu nous fais, et qu’il nous inspire d’en partager inépuisablement les fruits.
Rassemble-nous Seigneur sous ton regard, viens combler les distances qui nous séparent de toi et de nos frères.
Donne-nous le discernement : il nous évitera le jugement du monde qui voit nos divisions.
Inspire le courage de la vérité et la force de l’espérance à ceux qui ont pour mission de partager ta parole et ton pain.
Que, par la persévérance, malgré les obstacles, nous découvrions cette l’unité à laquelle tu nous appelles.
Apprends-nous à partager avec ceux qui en ont faim les valeurs de justice, de réconciliation et de paix dont Jésus nous a fait reconnaître l’urgence.
Céla

AC 514 § 3 « Pour que ton cœur brûle en nous »

INVITATION et COMMUNION
Dieu tout-puissant et plein d’amour, tu nous as rachetés par le sang de la croix et tu acceptes la louange de nos vies.
Fais-nous devenir ce que nous sommes déjà en espérance :
Le corps de ton Fils bien-aimé, lui qui vit avec toi et l’Esprit ; pour toujours.
S98
L1
Seigneur, ta table est dressée – Du pain et du vin, pour nous, pour tous.
Demain, nous retournerons à nos soucis et à nos difficultés.
Il faut que nous soyons équipés.
Du pain – pour que nous ne restions pas sans force.
Ta Parole – pour que nous ne soyons pas sans secours, errant sans but.
La Communion avec toi – afin que nous ne nous perdions pas.
Seigneur, équipe-nous pour cette marche.
Praxis-1982
2
Délivre-nous de tout mal, Seigneur, donne la paix aux hommes de notre temps. Délivre-nous de nos péchés pour que nous ayons le cœur et les mains libres pour partager aux pauvres, comme toi tu partages avec.
Sois notre force dans les épreuves : nous comptons sur tes promesses et attendons l’avènement de Jésus-Christ, notre Sauveur. Amen
De même que le pain vient d’une multitude de grains broyés et unis, de même que le vin de la coupe provient d’une multitude de raisins broyés, cette cène nous sort de nos isolements ; elle nous unit en un même corps, dans une même foi, un même amour et une même espérance, en Jésus-Christ notre Seigneur.
ANF
Voici le pain du partage offert à tous ceux qui ont faim : le corps du Christ, pour que nous nous donnions avec lui ; le sang du Christ pour que notre vie serve au bonheur des hommes.
Céla
VENEZ…

COMMUNION
Nous rompons le pain, c’est la communion au corps du Christ donné pour nous.
Le Christ vivant met en nous sa vie, pour que notre vie devienne sienne.
Nous disons merci pour la coupe, c’est la communion au sang du Christ versé pour nous.
Par l’alliance qu’il renouvelle sans cesse, Jésus-Christ fait couler en nous sa vie, comme un sang nouveau, comme un vin de fête.
Pour que notre vie devienne sienne, dans l’espérance et dans l’amour.

PRIÈRE DE RECONNAISSANCE
Merci, Seigneur Jésus, de nous avoir accueillis à ta table.
Quand tu es là, tout est bien, tu es pour nous le pain de vie.
Merci Seigneur pour la Parole que nous avons reçue.
Merci pour le pain et pour la coupe, ils nous donnent ta force.
Que ce pain et cette coupe nous servent de signes pour rappeler que tu es près de nous, que nous t’appartenons, aimés de toi et unis par toi.
Garde nous dans cette unité, même quand nous nous serons dispersés.
Reste avec nous dans le bruit et l’agitation de la vie.
Redresse-nous lorsque nous serons fatigués.
Seigneur, nous avons toujours besoin de toi, jour après jour, étends ta main sur nous et protège-nous ! Notre Père….
ANF
L
Le pain que nous avons mangé provenait de beaucoup de grains ;
Le vin que nous avons bu provenait de beaucoup de raisins.
En mangeant de ce pain et en buvant de ce vin, notre communion à tous est devenue plus forte.
Mais nous craignons maintenant de nous retrouver dans des situations où nous nous sentirons perdus et sans aucun repère valable.
Seigneur Jésus : Tu as connu cette crainte, Tu nous comprends.
Aide-nous à apprendre de toi ce que tu as réalisé : dans la plus grande des solitudes, tu t’es tourné vers le Père, tu Lui as encore fais confiance, alors qu’il te laissait sans réponse.
S’il nous arrive, à nous aussi, de nous trouver sans réponse, fortifie-nous, ainsi nous ne cesserons pas de dire en ton nom : Notre Père…
L
Nous avons partagé le pain et le vin – en mémoire de Jésus.
Nous avons besoin de lui, comme du pain quotidien.
Le SEIGNEUR est notre lumière – Il est notre paix. Il est venu dans notre vie.
Il est notre espérance – notre résurrection.
Voilà à quoi nous penserons, quand nous nous réjouirons et quand nous aurons envie de pleurer : dans le nom de Jésus, nous sommes libérés, délivrés.
Cela nous aidera quand les reproches nous tortureront, ou quand nous aurons envie de faire des reproches.
Dans le nom de Jésus, nous sommes protégés.
Cela nous aidera quand nous serons seuls, quand nous aurons peur, quand il faudra mourir.
Dans le nom de Jésus, nous sommes aimés.
Cela nous aidera quand nous aurons perdu confiance, quand nous serons au bout du rouleau.
Nous pouvons vivre en nous confiant à LUI.
Il nous a libérés, allégés, et nous pouvons prier :
pour nos amis et leurs familles, pour ceux que nous rencontrons volontiers, pour ceux qui nous font la vie dure.
Nous prions pour tous les humains entravés ou maladroits ;
Nous prions pour ceux qui sont tristes et ceux qui sont dans le deuil.
Nous aimerions les rencontrer comme Jésus rencontra les humains de son temps, les comprendre, prendre leur défense, leur rendre courage.
Seigneur, ton Esprit est en nous : il est la lumière du monde.
Merci, Seigneur !
K. Barth Praxis-1982

EXHORTATION- BENEDICTION

1
Nous avons reconnu le Seigneur, à la fraction du pain.
Que les hommes qui le cherchent puissent aussi le reconnaître dans notre manière de rompre avec eux le pain du partage !
Allons partager le pain du Christ avec nos frères !
2
Nous sommes enfants de Dieu, appelés à connaître son intimité.
Jour après jour, l’Esprit de Dieu nous fait découvrir cette intimité.
L’Esprit est présent dans chaque moment des chacune de nos journées.
Il nous relie avec ce Seigneur qui nous aime et appelle chacun de nous.
C’est pourquoi nous pouvons être reconnaissants et confiants, et nous allons dans la paix de Dieu !
Que ton amour, Seigneur, et ta bénédiction, soient avec chacun de nous – qu’ils demeurent toujours avec nous, aujourd’hui et chacun des jours à venir …..
ANF
B
Que le Seigneur vous bénisse et qu’Il vous garde.
Qu’il fasse briller son visage sur vous, qu’il se penche vers vous.
Que le Seigneur tourne sa face vers vous et vous apporte sa paix !

AC 506 § 1 & 5 « Saint Esprit, Esprit d’amour »

Laisser un commentaire

Fermer le menu