Epub - Marchienne-Au-Pont

Epub - Marchienne-Au-Pont

previous arrow
next arrow
Slider

Dimanche 7 avril 2019 (CC05)

ACCUEIL

Que la joie et la paix soient avec vous qui aimez le Seigneur !
Nous sommes entrés dans sa communion !
Il fait de chacun de nous un être de lumière.
1
Lorsque nous célébrons un culte, nous sommes en chemin vers quelque chose de neuf !
Nous recevons du calme, nous découvrons des possibilités nouvelles.
Lorsque nous célébrons un culte, nous posons des questions, et recevons des réponses ;
nous exprimons nos doutes, afin de trouver la foi ; nous sommes acceptés.
Dieu est pour nous le Père, Il nous a confié notre vie ;
Nous comptons sur Jésus-Christ, Il est notre frère dans toutes les situations de la vie ;
Nous comptons aussi sur l’Esprit Saint,
Notre compagnon fidèle, même dans les passages les plus obscurs.
Praxis-83
La Parole de Dieu nous place sur un chemin d’espérance.
Jésus est venu parmi les humains.
Il a marché avec les hommes et les femmes de son temps, il a ouvert leurs cœurs à l’espérance.
Et cela continue.
La Parole de Dieu vient à nous chaque jour, en particulier chaque dimanche,
pour que nous sachions où nous allons,
pour que nos forces soient renouvelées,
pour qu’aucun poids ne puisse nous écraser,
parce que la flamme de l’espérance brille au fond de chacun de nous.
La Parole de Dieu élargit notre horizon, elle renouvelle notre regard sur les autres.
Elle est source de vie, même pour ceux qui souffrent et marchent dans la solitude.
Au-delà de nos forces et de nos faiblesses, nous disons merci et continuons sur le chemin du service et de l’amour.
AV d’après PPT 2001
Notre Dieu est le Dieu de l’avenir.
Quels que soient nos soucis, nos préoccupations, notre passé.
Nous levons nos yeux vers le Seigneur : il nous accueille et Il nous sauve.
Sans nous enfermer les uns les autres dans nos catégories Il espère en nous et vient nous renouveler.
Il est pardon et espérance !
Signes 98
DIEU ESPÉRANCE
Voici le Christ fait un monde nouveau.
Qui sème dans les larmes moissonne dans la joie.
Lancé vers l’avant, je cours vers le but.
Dieu non plus, ne te condamne pas.

Chant : 208 § 1 & 3 « C’est toi Seigneur qui nous unis »

LOUANGE

Le Seigneur l’a dit :
Voici, je vais faire un ciel nouveau et une terre nouvelle !
Un ciel nouveau ! Une terre nouvelle !
Quelle perspective ! Quelle promesse !
La justice partira à la conquête du monde !
La servitude sera reléguée dans les souvenirs du passé !
On ne parlera d’exploitation que dans les livres d’histoire !
La torture sera inconnue, même dans le vocabulaire !
Notre langue sera le rire, la louange de Dieu fera l’objet de nos propos.
D’autres personnes seront attirées, à cause de nous ; pleines d’admiration pour ce qui nous arrive, elles demanderont à connaître Dieu.
Serait-ce possible qu’alors, les larmes soient séchées, les cœurs guéris ?
qu’il n’y ait plus, alors, ni d’ interdiction, ni de dépendance ?
Du pain pour tous … pouvoir se rire de la mort …
« Un ciel nouveau, une terre nouvelle ! »
Ce dont nous rêvons sera la réalité.
Personne n’aura espéré en vain.
Personne n’aura patienté pour rien.
Beginn 135 Psaume 126 Version libre
Seigneur mon Dieu, mon Père, je t’apporte mes peines et mes soucis,
Car tu te préoccupes de tout ce qui me pèse sur le cœur.
Je ne veux pas être insouciant. Je ne veux pas fuir mes responsabilités.
Je ne veux pas me tourner les pouces en disant : « Le Seigneur pourvoira ! »
Tu veux, Seigneur, que le confort, ce confort dans lequel j’ai grandi,
Ce confort devienne par moi un moyen de transformer les obstacles qui barrent les chemins de mes frères les plus pauvres.
Ils auront ainsi des toits pour s’abriter, et des tables garnies pour se restaurer.
Mais tu ne veux pas que je me livre à de grands calculs pour mesurer mon zèle, mes certitudes et mes doutes.
Pour toi, l’obéissance ne se mesure pas au rendement.
Il faut simplement que toi tu coordonnes toutes choses.
Il faut que tu diriges mes pensées, sinon mes calculs et mes évaluations seront toujours faux.
Heureux celui qui ne compte pas sur toi pour boucher les trous,
Les trous qui résultent de ses lacunes et de sa paresse.
Il te trouvera s’il s’applique sans défaillances.
Heureux aussi celui qui s’engage lorsque tu le lui demandes.
Il ne se sentira pas seul lorsque l’éclat du succès aura pâli.
Seigneur, tu donnes à tes bien-aimés pendant leur sommeil !
Alors, lorsque nous nous réveillons, nous pouvons nous mettre à distribuer.
Seigneur mon Dieu, mon Père, je t’apporte toutes mes peines et mes soucis, puisque toi tu te préoccupes de tout ce qui me pèse sur le cœur.
Psaume 126 Autre version libre Praxis 1997
Mon Dieu, c’est toi que je cherche, j’ai vraiment besoin de toi.
Je ne me sens pas compris.
On ne me croit pas. On me critique sans cesse.
Je me sens acculé. Je ne suis plus sûr de rien.
Rends-moi justice, ô Dieu !
Toi, Tu me comprends. Toi, tu m’acceptes.
J’espère que tu m’aideras à y voir clair.
C’est toi qui donnes une base, un sens à ma vie.
Tu te tiens près de moi lorsqu’on m’accuse.
C’est pourquoi je me sens à l’abri près de toi, et cela réjouit mon cœur.
J’étais muet de douleur mais tu as mis un chant sur mes lèvres.
J’étais agité et troublé, mais tu as fait couler ta paix en moi.
Je t’ai cherché – et c’est toi qui m’as trouvé.
J’avais besoin de toi, et c’est toi qui m’as pris à ton service.
Je mets mon espoir en Dieu : je Le louerai encore.
Car il est mon sauveur, mon secours et mon Dieu !
Beginn 51 Psaume 43 Version libre

Chant : 92, § 1 & 2 « O que c’est chose belle »

L O I

La 2ème lecture : Philippiens 3/7-11-14
(voir ci-dessous)

HUMILIATION

Seigneur, tu es le Dieu de la joie, nous t’apportons nos tristesses et nos déceptions.
Fais fleurir nos déserts !
Tu es, Seigneur, le Dieu de la justice, nous te confions ceux qui sont humiliés, rejetés.
Délivre-les, nous t’en prions !
Tu es, Seigneur, le Dieu de la vie, nous reconnaissons notre rejet des autres.
Change ces rejets en paroles de vie, nous t’en prions.
Père, puisque tu destines tous les humains au même bonheur, donne-nous de nous y préparer chaque jour.
Nous te le demandons par Jésus, notre Frère,
Signes 98 voir en Illumination

Chant : 414 § 2 « Si mon peuple s’humilie »

GRÂCE

1
Vous qui avez faim et soif de pardon, vous êtes heureux, car Dieu vous pardonne.
Vous qui avez faim et soif de la présence de Dieu, vous êtes heureux, car il vient demeurer en vous et agir à travers vous.
Vous qui avez faim et soif de la justice, vous êtes heureux, car vous serez rassasiés !
2
Voici comment Dieu a montré son amour envers nous :
Alors que nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous.
Oui, Dieu nous a réconciliés avec lui par la mort que Jésus a soufferte dans son corps.
A cause d’elle, Dieu veut nous faire paraître devant lui, par l’action de sa grâce, saints, sans tache, irrépréhensibles ; pour autant que nous demeurions dans la foi.
Louons le Seigneur !

Chant 422, § 2 « J’ai faim, j’ai soif de ton pardon »

CONFESSION DE FOI

1
Je crois en Dieu,
Il fait jaillir dans nos déserts les germes d’un printemps nouveau,
Il prépare avec nous un chemin vers l’achèvement de nos espoirs.
Je crois en Jésus,
Il est une source d’eau vive dans nos déserts,
Il est la lumière du monde :
Il accueille et relève les pécheurs accablés ;
Il ne renvoie que ceux qui se prétendent justes.
Je crois en l’Esprit-Saint,
Il révèle à nos cœurs la miséricorde de Dieu,
Il nous rend accueillants pour nos frères, comme lui-même nous accueille.
Je crois que l’Eglise est une communauté de pécheurs réconciliés.
Elle témoigne, en pleine vie des hommes, de la bienveillance de Dieu.
Céla
2
Croire,
c’est faire confiance à la voix qui nous guide : comme le petit enfant qui ne résiste pas.
C’est, dans l’obscurité, ne pas craindre le vide, c’est ne pas glisser, appuyé sur un bras.
Croire aussi, c’est vivre, et c’est connaître Dieu : torrent impétueux ou jaillissante source.
C’est aller, c’est chanter, en rêvant dans sa course à l’océan paisible où trempe le ciel bleu.
Jésus est le Seigneur,
quiconque le désire de sa main grande ouverte obtiendra cette foi, et ce don, qui vaut mieux que richesse et empire, sera comme un baiser que son âme reçoit

Chant : 318 § 2 « Toi qui es lumière »

OFFRANDE

1
S’il est vrai que nos avons été saisis par le Christ,
sommes-nous bien prêts à engager notre vie pour lui ?
à tout risquer sur lui ?
La réponse à cette question se trouvera en partie dans l’offrande que nous allons maintenant recueillir.

PRIÈRE d’ILLUMINATION

En présence du seul bien qui compte, c’est la connaissance de Jésus, de ton envoyé, aide-nous, Seigneur, à comprendre combien nos biens à nous sont relatifs, fragiles et passagers.
Et que, fondés sur ta parole d’amour, nous puissions proclamer ta louange par la manière dont nous vivons chaque heure, chaque journée.
Céla
Dieu notre Père, tu ne déçois jamais ceux qui t’appellent.
Nous venons vers toi avec le poids de nos vies.
Tu nous connais, tu nous vois tels que nous sommes.
Merci, parce que tu nous acceptes et nous relèves. Tu nous ouvres un avenir.
Augmente en nos cœurs l’espérance du Royaume promis.
Il se réalise aujourd’hui en ton Fils Jésus.
Oui, nous vivons avec lui, maintenant et pour toujours !
Signes 98
1
Tu nous laisses entrevoir aujourd’hui, Seigneur, le monde nouveau que Tu prépares.
Fais-nous découvrir, sous le regard aimant de Jésus, le vrai visage de ta justice.
Désarme en nous tout esprit d’intolérance et redis-nous que tu viens, non pour ceux qui se prennent pour des justes, mais pour ceux qui se savent pécheurs.
Par Jésus-Christ, notre Sauveur et notre Frère.
2
Notre âme se prosterne devant toi, notre Père.
Comme ton fils Jésus t’a demandé la liberté et la vie, tout en acceptant que ta volonté se fasse plutôt que la sienne, nous te demandons de nos libérer de nos liens, de nos habitudes, de nos compromis.
Et si nous ne sommes pas capables de comprendre quand nous passons par l’épreuve, permets que nous puissions malgré tout t’honorer et te servir, comme Jésus l’a fait !

LECTURES BIBLIQUES

La 1 ère lecture, Esaïe 43/16 à 21 est propre à ABC
La 2 ème lecture, Philippiens 3/8 à 14 au 24 ème de l’Eglise en année 2
L’Évangile, Jean 8/ 1 à 11 au 5ème de l’Eglise en année 5

1 ère lecture
Esaïe 43/16-21
Jadis, le Seigneur a ouvert un chemin dans la mer, il a tracé un passage à travers l’eau profonde.
Jadis, il a mis en marche des chars et des chevaux, des armées avec leurs corps d’élite.
Ces armées sont tombées pour ne plus se relever, éteintes, consumées comme la mèche d’une lampe.
Le Seigneur déclare maintenant :
« Ne pensez plus aux premiers événements, ne vous préoccupez plus de ce qui est derrière vous.
Car je vais faire du nouveau ; on le voit déjà paraître, vous saurez bien le reconnaître. Oui, je vais ouvrir un chemin dans le désert, je vais faire couler des fleuves dans les lieux arides.
Les animaux sauvages, les chacals et les autruches me seront reconnaissants d’avoir fait couler de l’eau dans le désert, des fleuves dans les lieux arides.
Car je veux donner à boire au peuple que j’ai choisi.
Et ce peuple, que j’ai formé, dira pourquoi il me loue.

2 ème lecture
Philippiens 3/7-14 Parole de Vie
J’ai cru gagner beaucoup par les règles de la religion ; Mais maintenant, à cause du Christ,
je trouve que c’est une perte.
Connaître le Christ Jésus mon Seigneur, voilà le plus important.
A mon avis, tout ce qu’on gagne n’est rien à côté de cette connaissance.
Pour lui, j’ai tout abandonné. Pour gagner le Christ et pour être uni à lui,
Je regarde ces choses-là comme des ordures.
Je ne suis pas juste parce que j’obéis à la loi, mais parce que je crois au Christ.
C’est Dieu qui rend juste, et il rend juste celui qui croit.
La seule chose que je veux, c’est connaître le Christ, et connaître la puissance qui fait se lever de
la mort.
Ce que je veux, c’est souffrir avec lui et lui ressembler dans sa mort.
Ainsi, j’espère que je pourrai, moi aussi, me lever de la mort.
Je ne veux pas dire que j’ai déjà atteint le but, ou que je suis déjà parfait !
Mais je continue de courir pour saisir le prix, car le Christ m’a déjà saisi.
Non, frères et sœurs, je ne pense pas avoir déjà saisi tout cela.
Mais j’oublie la route qui est derrière moi, je suis tendu en avant, et je fais la seule chose importante :
Je cours vers le but pour gagner le prix.
Dieu nous appelle d’en haut à le recevoir par le Christ Jésus.

ÉVANGILE
Jean 8/1-11 Parole de Vie
Jésus va au Mont des Oliviers.
Le lendemain matin, de bonne heure, il retourne dans le Temple, et tout le monde vient près de lui.
Jésus s’assoit et se met à enseigner.
Les maîtres de la Loi et les pharisiens amenèrent une femme et ils la placent devant tout le monde.
On vient de la surprendre en train de tromper son mari.
Les maîtres de la Loi et les pharisiens disent à Jésus : «
Maître, on a surprit cette femme juste au moment où elle trompait son mari. Moïse nous a commandé de tuer ces femmes-là à coups de pierres. Et toi, qu’est-ce que tu dis ? »
Ils disaient cela pour lui tendre un piège.
En effet, ils veulent avoir une raison pour l’accuser.
Mais Jésus se baisse et se met à faire des traits sur le sol, avec son doigt.
Les maîtres de la Loi et les pharisiens continuent à l’interroger.
Alors Jésus leur dit :
« Parmi vous, celui qui est sans péché, qu’il lui jette la première pierre ! »
Ensuite, Jésus se baisse de nouveau et se remet à faire des traits sur le sol.
Quand les gens entendent ces paroles, ils s’en vont l’un après l’autre, les plus vieux d’abord.
Jésus reste seul avec la femme, et elle est toujours devant lui.
Jésus se redresse et lui dit : « Où sont-ils ? Personne ne t’a condamnée ? »
La femme lui répond : « Personne, Seigneur ».
Jésus lui dit : « Moi non plus, je ne te condamne pas. Tu peux t’en aller, et maintenant, ne fais plus de péché. »
Ceux qui étaient pécheurs n’osent jeter la première pierre.
Celui qui est sans péché ne sait que pardonner et nous remettre en route !

Chant : 611, § 1,2, & 3 « Dieu, mon allégresse »

PRÉDICATION

PRIÈRE

Notre Dieu et notre Père,
Merci pour ta Parole : elle dit un chemin.
Aide-nous à marcher sur ce chemin qu’est la vie.
Aide-nous à marcher en être humain digne de ce nom.
Aide-nous à marcher avec joie et confiance.
Et s’il arrive que nous trébuchions, relève-nous, Seigneur, pour un nouveau service.
Amen
PPT 2007 d’après Christian Barbéry
Merci, Seigneur,
Ton regard ne s’arrête pas à ce qui est de travers dans ma vie.
Merci, parce que pour toi, ma vie ne se résume pas à cette étiquette que mes fautes ou que les autres ont collée sur moi.
Toi, tu vas plus loin.
Tu considères l’intérieur, tu regardes là où il y a un désir de changement, un désir sincère de paix, de pardon, d’espérance.
Merci pour cette paix possible, ce pardon offert, cette espérance qui se dessine en Jésus.
Merci pour ce nouveau départ toujours possible avec toi.
Aide-moi à offrir un tel regard à quiconque croise ma route, et qui me ressemble tant.
Pour arracher l’étiquette qui colle sur sa vie.
PPT 2004 d’après Monique Gisselbrecht
1
Souvent, nous condamnons, nous jugeons, nous empêchons les autres de vivre à leur manière.
Pour Jésus, c’est l’inverse : il veut la vie de chacun.
Il veut que chacun puisse toujours aller de l’avant.
Demandons-lui de nous aider à lui ressembler.
Nous te prions, Seigneur, pour ceux qui ne sont pas assez aimés.
Aide-nous à leur montrer que tu veux réchauffer tous les cœurs !
Nous te prions pour ceux que nous laissons de côté.
Aide-nous à être pour eux des témoins de ton amour et de ta force.
Nous te prions pour ceux qui doivent conduire et diriger.
Signes 98
2
Nous ne pouvons pas vivre sans espérance.
Nous allons donc la demander à notre Père, pour nous-mêmes et pour tous nos frères.
Tu es, Seigneur, le Dieu de tous les possibles.
(silence)
Nous te présentons nos échecs, nos impasses, montre-nous l’avenir, nous t’en prions.
Tu es; Seigneur, le Dieu de la joie …
(silence)
Nous t’apportons nos tristesses et nos déceptions.
Fais fleurir nos déserts, nous t’en prions.
Tu es, Seigneur, le Dieu de la justice.
(silence)
Nous te confions ceux qui sont humiliés, rejetés.
Délivre-les, nous t’en prions.
Tu es, Seigneur, le Dieu de la vie.
(silence)
Nous te confessons nos rejets de l’autre.
Change ces rejets en paroles de vie, nous t’en prions …
Père céleste, puisque tu destines tous les humains au même bonheur, donne-nous d’y travailler nous aussi chaque jour.
Nous te le demandons par Jésus, notre frère, …
Signes 98
1
Donne-nous, Seigneur, la liberté de suivre ton chemin.
Fais-nous découvrir l’espérance, elle permet de vivre l’aujourd’hui.
Fais-nous oser la liberté, d’avouer notre faute.
Donne de l’assurance, alors nous n’aurons plus peur de nos craintes.
Permets-nous de vivre notre foi, elle nous gardera dans ta communion.
Donne-nous le courage d’accepter de n’être que de faibles humains.
Donne-nous de la patience pour ne pas fuir devant la vie.
Aide-nous à pratiquer l’amour pour que nous ne jugions pas les uns les autres.
Fais-nous vivre de ton pardon – et nous pourrons respirer librement.
Praxis-1983

Chant : 617 § 1, 2, 3 & 4 « Mon vrai trésor sur terre »

INTRODUCTION à la CÈNE :

Que la paix du Seigneur soit avec nous tous !
Disons merci pour Jésus-Christ !
Il est l’expression bouleversante de la miséricorde de Dieu !

PRÉFACE
Père très bon, nous sommes devant toi pour te dire l’émerveillement de nos cœurs.
Comme l’apôtre Paul, nous voulons oublier ce qui est en arrière,
De tout notre être, nous voulons tendre vers l’avant, vers le but que tu nous désignes par Jésus.
Oui, Seigneur, tu nous viens de l’avenir, et tu es notre avenir.
Tu fais germer sous nos yeux le monde nouveau inauguré par Jésus.
A la voix de Jésus, la femme fautive s’est relevée : elle a découvert l’élan du pardon qui libère.
Ses juges la condamnaient, mais Jésus lui a ouvert le chemin d’une vie nouvelle.
Nous voulons joindre nos voix à celles des anges, sans fin ils proclament: Saint ….
Signes 98
B
C’est vers Toi que nous nous tournons, Père céleste, nous sommes conscients de nos insuffisances et de nos pauvretés, mais nous sommes aussi confiants en ta miséricorde, Jésus l’a prouvée.
Par Jésus, c’est ta tendresse bouleversante qui vient à la rencontre de nos détresses pour balayer jusqu’au souvenir de nos fautes.
Il nous trace une route d’espérance qui nous mène vers un univers nouveau fait de réconciliation et de paix.
C’est pourquoi, en réponse à l’appel que tu nous adresses, nous venons à toi pour participer à ta fête, et te disons notre louange et notre reconnaissance.
Céla

Chant : 261 & 1 « Gloire à ton nom »

INSTITUTION
Que toute créature fasse silence devant le Seigneur !
1
A la veille de se laisser élever sur une croix pour nous attirer tous dans l’universelle communion de l’amour, le Seigneur Jésus prit le pain …
2
À la veille du jour où Il se laissera emmener et crucifier, pour faire sauter les verrous de la mort, Jésus prit le pain….
Seigneur notre Dieu, fais-nous avancer dans la connaissance de ton être et dans la découverte de ta compassion. Nous saurons ainsi que nous pouvons déjà passer de la mort à la vie dès que nous aimons nos frères de l’amour dont Tu nous as aimés.
C’est pourquoi nous t’en prions maintenant, Père : donne à ton Église de vivre dans la réconciliation et que cette cène en soit le signe vivant et véritable.
Garde nous de la dureté du cœur et du mépris envers les autres.
Libère-nous de la tentation de nous croire sans péché.
Relève ceux qui sont tombés. Rends l’espérance aux cœurs découragés.
Étends au monde entier le don de la paix que tu offres.
Nous te prions pour ceux qui ont le cœur blessé, pour ceux qui se sentent jugés, abandonnés, pour les victimes de la dureté du cœur et de l’injustice des hommes.
Rends-nous sûrs de l’amour que tu nous portes, ainsi nous serons de vrais témoins de ta bienveillance.
Car c’est en suivant les chemins de la réconciliation que nous pourrons expérimenter la force de la résurrection de Jésus.
C’est Lui qui est notre chemin, la source de notre vie !
Céla

Chant : 261 § 2 « Gloire à ton nom »

INVITATION
Nous présentons le pain et le vin au Seigneur.
Ils sont les signes d’un Royaume où chacun est vraiment aimé pour lui-même.
En célébrant la cène, nous voulons nous ouvrir à l’espérance.
Le Seigneur fais de nous un peuple de sauvés,
Par Jésus, le Christ, notre Seigneur !
D’après Signes 98
Heureux ceux qui ont faim et soif de la vraie vie de l’Esprit !
Le pain et le vin sont là pour nous ; Christ les a donnés pour que tous ceux qui ont faim et soif de vie meilleure puissent s’en nourrir et vivre vraiment !
Venez, puisque tout est prêt !

COMMUNION
Nous rompons le pain, c’est la communion au corps du Christ.
Jésus a donné sa vie pour nous.
Il met sa vie dans la nôtre, pour que notre vie devienne sienne.
Nous disons merci pour la coupe,
C’est la communion au sang du Christ versé pour nous.
Dans l’alliance sans cesse renouvelée,
la vie de Jésus-Christ coule en nous comme un sang nouveau,
comme un vin de fête, pour que notre vie devienne sienne,
dans l’espérance et dans l’amour.

PRIÈRE
Seigneur, quand tu poses les yeux sur nous, c’est un regard qui aime et ne juge pas.
Tu n’enfermes personne dans son passé. Tu ne condamnes pas.
Maintenant, comme tu as donné un avenir à la femme adultère, envoie chacun de nous travailler à la venue de ton royaume d’espérance, dès aujourd’hui, et pour toujours !
Signes 98
B
Merci, Père,
Tu fais lever dans nos déserts les germes d’un printemps nouveau ;
Tu nous ouvres une voie vers l’aboutissement de nos espoirs.
Merci, Jésus, source vive en nos déserts et lumière du monde,
Tu combles les affamés et renvoies les riches les mains vides.
Merci, Esprit de vie, tu nous révèles l’amour du Père et tu nous rends accueillants à nos frères, comme lui-même nous accueille.
Merci de nous permettre de redire ensemble : NOTRE PÈRE
Céla

EXHORTATION

1
Le regard fixé sur la Croix de Jésus, avançons sur le chemin de la réconciliation, poussés et portés par la paix du Christ !
Céla
2
Dans la forêt, ce sont les coupes sombres qui font les belles clairières !
Allez avec la clarté qui nous vient de la Croix du Sauveur !
Vous êtes des êtres de lumière ! Répandez donc la clarté autour de vous !
La louange de notre Dieu ne peut rester enfermée dans nos temples.
Elle doit sortir avec nous afin de transpercer toutes les obscurités, celles de nos propres vies, et celles des vies des autres.
Afin que, jusqu’au dernier pays du monde, on chante, notre sauveur.
On chante la gloire de son amour qui est pour tous les hommes !
Beginn 99

ENVOI

Allons découvrir l’amour à partager avec les hommes, marchons dans la voie que le Christ nous a ouverte.
Sa paix nous accompagne.
La grâce est toujours avec ceux qui aiment le Seigneur Jésus-Christ.

Chant : 882 « Que la grâce »

Laisser un commentaire

Fermer le menu