Epub - Marchienne-Au-Pont

Epub - Marchienne-Au-Pont

previous arrow
next arrow
Slider

Dimanche 17 mars 2019 (CC02)

ACCUEIL

La grâce et la paix vous sont données, de la part de Dieu le Père et de notre Seigneur Jésus-Christ.
Christ s’est donné lui-même pour nous.
Oui, Dieu nous a réconciliés avec lui par la mort de son Fils et il nous fait vivre par sa vie.
Le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour beaucoup d’hommes.
Maintenant, le Fils de l’homme va être livré entre les mains des hommes.
Quiconque met la main à la charrue et regarde en arrière n’est pas propre au Royaume de Dieu.
Aujourd’hui, nos lectures nous feront passer du désert à la montagne.
Ensemble, nous ferons halte auprès du Seigneur.
Il vient éclairer nos vies – ces vies qui mélangent la grisaille et les bonheurs, les jours de doute et les jours de certitude.
Signes 98
Le culte du dimanche n’est pas une parenthèse, il est le moment où le Seigneur reçoit de nous nos vies et nous les rend transfigurées.
1
Bienvenue à vous tous, frères et sœurs, nous sommes en marche, en marche vers la pleine vie, en marche vers la Croix, en marche vers Pâques.
Et c’est en vue de cette marche que le Seigneur nous dit :
« Va avec la force que tu as ! » (Juges 6/14)
Nous marchons avec Jésus.
Dieu l’a envoyé parmi les humains pour délivrer son peuple !

Chant 429, § 1 & 2 « C’est vers toi que je me tourne »

LOUANGE

Le Seigneur est ma lumière et mon salut !
Etre entendus quand nous appelons : apercevoir une lueur dans notre nuit, parce que, Seigneur, tu es la lumière.
Trouver notre chemin dans les jungles de nos vies, parce que tu nous accompagnes.
Discerner à nouveau ton visage…
Voilà ce que nous demandons, Seigneur.
Entends le cri du muet qui se plaint, et de celui qui a honte de dire ouvertement :
« Je veux me lever et retourner vers mon Père ! »
Entends la plainte de la créature qui souffre tant lorsque tu ne l’écoutes pas, et qui succombe quand tu fermes ton oreille.
Ne te contente pas de nous entendre ; Exauce-nous !
Rends-toi visible à nous sous les traits de Jésus, celui qui a un Père, afin que nous, qui avons perdu contact avec le Père, nous puissions de nouveau être accueillis.
Tu l’as promis, Seigneur,
Rappelle-toi ce que tu fis annoncer au matin de Pâques !
Nous te demandons cela au nom de Jésus, notre Frère.
Exauce-nous comme tu l’as exaucé !
Psaume 27 BEG
1
Souviens-toi de moi, ô Seigneur, exauce-moi car je suis affligé et misérable.
Protège mon âme car je suis de ceux qui t’aiment.
O Dieu, des orgueilleux se lèvent contre moi.
Mais toi, tu es un Dieu compatissant et miséricordieux, lent à la colère, riche en grâce et en fidélité. Tourne-toi vers moi et prends-moi en pitié.
Donne ta force à ton serviteur, et sauve le fils de ta servante.
Que tous voient que c’est toi, ô Seigneur, qui me secoures et me consoles.
Vaud 106
2
Le Seigneur est ma lumière et il me sauve, Je n’ai peur de personne.
Le Seigneur protège ma vie avec puissance, je ne tremble devant personne.
Je demande une chose au Seigneur, je cherche une seule chose : Habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie.
Là je veux contempler sa beauté et l’admirer dans son temple.
Ecoute-moi, Seigneur, je t’appelle ! Aie pitié de moi et réponds-moi !
Je pense à ce que tu as dit : « Cherchez mon visage ! »
Seigneur, c’est ton visage que je cherche.
Ne me cache pas ton visage, ne me repousse pas avec colère !
Mais, j’en suis sûr, je verrai la bonté du Seigneur sur cette terre où nous vivons.
Compte sur le Seigneur, sois fort, reprends courage, compte sur le Seigneur !
Psaume 27/1.4.7-9, 13-14 Parole de Vie

Chant (Psaume) 27, § 1, 2, 3 & 4 « Je chanterai »

L O I

voir la 2ème lecture : Philippiens 3/17 à 4/1

HUMILIATION

Seigneur Jésus, Parole du Père, ouvre-nous à l’écoute de ton message.
Illumine nos cœurs, Seigneur !
O Christ Sauveur, fais-nous voir la joie de ton Royaume.
Illumine nos cœurs, Seigneur !
Seigneur Jésus, toi le Fils bien-aimé,
Rends-nous attentifs à ton exemple.
Illumine nos cœurs, Seigneur !
Signes 1998
1
Seigneur notre Dieu,
De nombreuses tâches nous attendent, de nombreux appels viennent à nous.
Tu nous as Toi-même chargés de transfigurer le monde en y portant ton Esprit.
Mais notre foi est faible, surtout en face des épreuves et des impasses.
Renouvelle donc notre confiance en Jésus, c’est lui qui est notre force.
Seigneur, aie pitié de nous !
En Jésus, tu as accompli la promesse faite à Abraham ; tu as créé une humanité nouvelle pour marcher vers la terre nouvelle.
Nous sommes ta famille et ton peuple, fortifie donc nos pas et raffermis nos cœurs aux rayons de ta grâce !
2
Ecoute, Seigneur, souviens-toi de nous quand nous crions vers toi !
Oui, Seigneur, aie pitié de nous !
Nous trouvons si peu d’occasions de te parler, et notre voix est si faible.
Souvent, les paroles nous restent dans la gorge, parce que nous avons honte.
Donne-nous donc du courage.
Accepte ces pauvres signes de confiance que nous te présentons malgré nos craintes. Ouvre nos cœurs et montre-nous que tu nous comprends et nous aimes !
Par Jésus, ton Fils, notre Sauveur !
3
Seigneur, ne tiens pas compte de mes fautes ni de ma faiblesse !
Tiens plutôt compte de ta miséricorde et de ta bonté pour ta création toute entière.
Je compte sur toi, ne permets jamais que je sois abandonné.
Montre-moi ton chemin et conduis-moi, malgré mes détours, vers la vraie vie.
Pardonne nos péchés, garde notre vie et sauve ta création !
Donne-nous de ne pas être inspirés par la crainte ou par l’esprit de dispute, mais plutôt par l’innocence et la droiture, car nous avons confiance en toi.
Praxis I 1/133

Chant 424, § 1 & 3 « Entre tes mains j’abandonne »

GRÂCE

1
A tous ceux qui se repentent et cherchent Jésus-Christ, Dieu manifeste la lumière de sa miséricorde.
Il pardonne nos péchés, c’est-à-dire qu’il pardonne nos manques d’espérance et de foi, notre manque d’écoute de sa Parole et de prière.
Et, dans sa grâce, il nous conduit ainsi vers le partage de la vie éternelle.
Céla
2
Que le Dieu tout-puissant nous fasse miséricorde au nom de Jésus-Christ le juste.
Jésus nous aime. Il s’est chargé de toutes nos fautes.
C’est à cause de cet amour qu’il nous pardonne nos péchés et nous conduit à la vie éternelle.

Chant 615, § 1 & 3 « A mon Dieu je me confie »

CONFESSION DE FOI

Je crois en Dieu,
c’est Lui qui donne la terre aux hommes,
en signe du Royaume qu’Il prépare avec eux.
Je crois en Jésus,
Il est venu vivre et partager notre vie
et nous a loyalement avertis qu’elle n’était pas tout.
Je crois en l’Esprit,
Il vient habiter le cœur des humains pour que l’amour rayonne dans toute la vie.
Je crois que l’Eglise est la communauté des citoyens des cieux qui sont appelés à marcher dans la liberté du Christ.

Chant 272, § 1 & 2 « Toute ma vie »

OFFRANDE

Ce que nous donnons peut paraître dérisoire, comparé aux besoins et comparé à ce que nous gardons.
Pourtant, le Seigneur attend notre offrande.
Elle est pour lui un geste de reconnaissance et de confiance.
Nous voulons donc recueillir ce que nous avons mis de côté pour le service de Dieu et des hommes.

ILLUMINATION

1
Reçois, Seigneur, ce qui, de toute manière, nous est venu de Toi !
Bénis le service de ceux qui feront usage de ces dons et permets que chacune de nos vies soit tout entière une offrande d’amour et de reconnaissance pour Jésus-Christ notre Sauveur !
Père céleste,
C’est Jésus que la foule a acclamé le jour des Rameaux.
Et c’est la même foule qui a rejeté le même Jésus, quelques jours plus tard, à Vendredi-Saint.
Nous essayons de suivre Jésus sur son chemin, le chemin de la passion.
Apaise donc nos cœurs et rends-les attentifs à ce que Jésus veut nous dire.
Nous savons qu’il marche avec nous maintenant ; souvent, il est caché parmi les inconnus.
Il a été capable, lui, d’aller jusqu’au bout de son chemin, lorsque l’heure en fut venue.
Donne-nous, Seigneur, de nous nourrir de sa force et de son espérance, et pour cela, que ton Esprit vienne sur nous et dans nos cœurs !
Beginn 54
Dieu notre Père, nous sommes venus faire halte auprès de toi pour entendre ton Fils Jésus.
Il éclaire nos vies.
Viens illuminer notre chemin vers Pâques, ce chemin qui conduit à la vie.
Cette vie est en ton Fils bien-aimé, Jésus le Christ, il vit avec toi et avec l’Esprit, maintenant et pour toujours.
Signes 1998

LECTURES

La 1ère lecture, Genèse 15/ 1 à 21 est propre à ABC
La 2e lecture, Philippiens 3/17 à 4/1 pour 3/17-21 au 24 ème de l’Eglise année 2
L’Evangile, Luc 9/ 28b à 36 est propre à ABC

1ère lecture
Genèse 15/ 1 à 21
Le Seigneur fit sortir Abram de sa tente et lui dit :
Regarde le ciel et compte les étoiles si tu le peux.
Et il ajouta : Comme elles, tes descendants seront innombrables.
Abram eut confiance dans le Seigneur.
C’est pourquoi le Seigneur le considéra comme juste.
Il lui dit : – Je suis le Seigneur qui t’ai fait sortir d’Our en Babylonie pour te donner en propriété ce pays où tu es.
Seigneur Dieu, demanda Abram, comment pourrai-je être sûr que je le posséderai ?
Le Seigneur lui dit : – Amène-moi une génisse, une chèvre et un bélier de trois ans chacun, une tourterelle et un pigeon.
Abram amena ces animaux. Il les partagea par le milieu, à l’exception des oiseaux, et plaça chaque moitié vis-à-vis de l’autre.
Des vautours s’abattirent sur les cadavres, mais Abram les chassa.
Au coucher du soleil Abram tomba dans un profond sommeil ; une grande et sombre terreur s’empara de lui.
Le Seigneur lui dit : – Sache bien que tes descendants séjourneront dans un pays étranger ; ils y seront esclaves et on les opprimera pendant 400 ans.
Quant à toi, tu mourras en paix et tu seras enterré après une heureuse vieillesse.
Quand le soleil fut couché et l’obscurité complète, soudain un brasier d’où s’échappaient flammes et fumée passa entre les moitiés des animaux.
Ce jour-là, le Seigneur conclut une alliance avec Abram.
Il lui dit : A tes descendants je donne ce pays, depuis le torrent d’Egypte jusqu’à l’Euphrate, le grand fleuve.
Dieu est promesse et non menace pour ceux qui suivent ses voies.

2ème lecture
Philippiens 3/17 à 14/1 Parole de Vie
Frères et sœurs, imitez-moi. Nous avons donné l’exemple.
Alors regardez ceux qui vivent en suivant cet exemple.
Oui, je vous l’ai dit souvent, et je le dis aujourd’hui en pleurant : beaucoup de gens vivent en ennemis de la croix du Christ.
Ils finiront par se perdre.
Leur dieu, c’est leur ventre, et ce qui doit les couvrir de honte, ils s’en vantent.
Eux, ils pensent seulement aux choses de la terre.
Notre patrie à nous est dans les cieux, et celui que nous attendons comme sauveur, le Seigneur Jésus-Christ, viendra des cieux.
Alors il changera notre faible corps pour le rendre semblable à son corps glorieux.
En effet, il est assez puissant pour tout mettre sous son pouvoir.
Mes frères et mes sœurs très aimés, j’ai envie de vous revoir.
Vous êtes ma joie et vous me faites honneur.
C’est pourquoi, amis très chers, restez fidèlement unis au Seigneur.
Le Dieu ventre pourrit en fumier. Christ, lui, vit pour toujours !

3ème lecture
Luc 9/28-36 Parole de Vie
(Environ huit jours plus tard),
Jésus emmène avec lui Pierre, Jean et Jacques et il monte avec eux sur la montagne pour prier.
Pendant que Jésus prie, son visage change, et son vêtement devient blanc comme la lumière de l’éclair.
Soudain, il y a deux hommes qui parlent avec lui. C’est Moïse et Elie.
On les voit entourés de la gloire de Dieu.
Ils parlent avec Jésus de sa mort prochaine à Jérusalem.
Pierre et ceux qui sont avec lui dorment profondément.
Quand ils se réveillent, ils voient la gloire de Jésus et les deux hommes qui sont avec lui.
Au moment où Moïse et Elie vont quitter Jésus, Pierre lui dit :
Maître, c’est une bonne chose pour nous d’être ici.
Nous allons faire trois abris : un pour toi, un pour Moïse et un pour Elie.
Mais Pierre ne sait pas ce qu’il dit.
Pendant qu’il parle, un nuage arrive et il les couvre de son ombre.
Au moment où ils entrent dans le nuage, les disciples ont peur.
Une voix vient du nuage et dit :
Celui-ci est mon Fils, c’est lui que j’ai choisi. Ecoutez-le !
Quand la voix parle, Jésus se retrouve seul.
Les disciples gardent le silence, et, ces jours-là, ils n’ont raconté à personne ce qu’ils ont vu.
Quelle est la lumière vraie qui transfigure nos vies,

Chant 230, § 1, 2 & 3 « Oh ! Parle-moi, Seigneur »

PREDICATION

PRIÈRE

Notre Père qui est aux cieux …
Comment pouvons-nous t’invoquer aussi librement alors qu’en même temps nous t’emprisonnons dans nos représentations.
Alors, s’il te plaît, pardonne-nous !
Que ton règne vienne.
Nous l’invoquons, ton règne, du bout des lèvres, parce qu’au fond de nous, nous n’en savons pas grand-chose. Nous aimerions tellement en savoir plus !
Alors, s’il te plaît, pardonne-nous !
Que ta volonté soit faite …
Nous essayons de la faire, ta volonté.
Mais tu vois, nous la déformons.
Nous n’avons pas la volonté de mal faire, mais nous sommes si ignorants, ou incapables. Alors, Seigneur, révèle encore ta seigneurie !
Et par ton Esprit, donne-nous tout à nouveau le goût de la vie et du service.
C’est au nom du Christ vivant que nous te prions.
PPT 2004 D’après Michel Pons
C
Seigneur, nous te prions pour ceux qui, dans l’Eglise, occupent les premières places.
Puisque tu es venu pour servir et non pour être servi, arrache de leur cœur tout orgueil du pouvoir, et mets en eux le désir de te servir en se mettant au service de tous les hommes.
Nous te prions pour tous ceux qui sont broyés par la souffrance, dans leur chair ou dans leur cœur.
N’es-tu pas, Seigneur, le serviteur souffrant que les prophètes annonçaient ?
Ne permets pas qu’une souffrance reste inutile, qu’au contraire, chacune d’elles, comme le disait l’apôtre, que chacune d’elle complète ce qui manquerait encore à ta passion, pour ton corps, qui est l’Église.
Nous te prions pour tous ceux qui ont faim de pain quotidien.
Pour tous ceux qui ont soif d’amour et de joie.
C’est vrai : tu veilles sur ceux qui espèrent en ton amour.
Révèle-leur donc ta présence même lorsqu’ils sont au cœur de l’angoisse.
Nous te prions aussi pour ceux qui sont tentés.
Pour ceux qui sont prisonniers de leur faiblesse.
Tu as été comme nous, Seigneur, tu as connu l’épreuve.
Mets donc ta force dans leur faiblesse, garde leur cœur et garde notre cœur !
Nous te prions aussi pour nous. C’est ton amour qui nous a rassemblés ici.
Tu es le premier, le plus grand de tous, et pourtant, tu t’es fait notre serviteur ! Pardonne-nous d’avoir envie d’occuper les premières places ; pardonne-nous lorsque nous nous faisons trop servir.
Ecoute maintenant les prières que chacun t’adresse dans le secret de son cœur (…)
Ton amour, Seigneur, remplit toute la terre !
Ton amour remplit aussi toute notre vie.
Merci, Seigneur, éternellement, merci !
d’après PDD C 248

Chant 458, § 1, 2 & 3 « Attaché à la croix »

INTRODUCTION à la CÈNE

Que la paix du Seigneur soit avec nous tous !
Nous disons merci pour Jésus-Christ, l’élu du Père venu nous initier aux secrets de l’alliance avec Dieu !
Il vient au milieu de nous, non pour être servi, mais pour donner sa vie en rançon pour la multitude. Voici l’agneau de Dieu !
Il est le don merveilleux venu du Père, le pain véritable, la force pour la vie de tous nos jours, la source de notre espérance.
Il nous donne le pain pour chaque étape de la route.
Il nous invite à proclamer la grâce de Dieu.
Il est présent au cœur de chacune de nos journées.
Il est venu pour servir et il a été au service de la volonté de Dieu.
Il est venu ouvrir la voie d’un monde nouveau qui a commencé et que nous préparons avec Lui !
Il nous ouvre la voie de la libération.

PRÉFACE
Vraiment, il est juste et bon de te rendre gloire, de te dire merci, toujours et en tout lieu, à toi, Père très saint, Dieu éternel et tout-puissant, par Jésus, le Christ, notre Seigneur.
Après avoir prédit sa mort à ses disciples, il les mena sur la montagne sainte.
Pendant qu’il priait, son visage apparut tout autre et ses vêtements devinrent d’une blancheur éblouissante.
En présence de Moïse et du prophète Élie, il manifesta sa splendeur.
Il nous révélait ainsi que sa passion le conduirait à la gloire de la résurrection.
C’est pourquoi, avant les anges dans le ciel, nous pouvons te bénir sur la terre :
Saint, saint, saint est le Seigneur !
Signes 98
1
Élevons nos cœurs vers le Seigneur !
O Christ, tu es le serviteur de ton Père, broyé par la souffrance.
Tu nous révèles la gloire de Dieu dans ta résurrection.
Nous te bénissons !
Tu as bu pour nous la coupe de la passion, et tu nous donnes la coupe de la Cène.
Nous te bénissons !
Tu es le premier-né de toute la création, et tu te fais le serviteur de tes frères.
Nous te bénissons ! Et nous chantons à ton honneur !

Chant : 317, & 1 « Laisserons-nous à notre table »

INSTITUTION
Que toute créature fasse silence devant le Seigneur !
1
A la veille de se laisser élever sur une croix pour nous attirer tous dans l’universelle communion de l’amour, le Seigneur Jésus prit le pain et, après avoir remercié Dieu,
il le rompit et le leur donna en disant :
« Ceci est mon corps, il est donné pour vous. Faites ceci en mémoire de moi ».
Il leur donna de même la coupe, après le repas, en disant :
« Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang versé pour vous ».
2
A la veille du jour où Il se laissera emmener et crucifier, pour faire sauter les verrous de la mort, Jésus prit le pain communion de l’amour, et, après avoir remercié Dieu, il le rompit et le leur donna en disant :
« Ceci est mon corps, il est donné pour vous. Faites ceci en mémoire de moi ».
Il leur donna de même la coupe, après le repas, en disant :
« Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang versé pour vous ».

PRIÈRE
Auteur de toute lumière, et de la vérité, béni sois-tu pour l’éternelle communion de ton fils avec toi, dans l’unité et dans le feu de l’Esprit.
Béni sois-tu, voix puissante qui donne la vie à l’univers et à chaque être humain pour que chacun découvre ta lumière.
Béni sois-tu, maître de l’impossible, pour le pacte que tu as scellé naguère avec Abraham, le père des croyants.
Tu es feu sur la montagne, voix dans la nuée, lumière dans notre nuit, béni sois-tu pour Jésus-Christ, Nouvel Élie, Nouveau Moïse !
C’est par Lui que tu es venu renouer le dialogue.
Quand nous l’écoutons, c’est toi qui nous parles.
Béni sois-tu de nous avoir, en Jésus, aimés d’amour, alors que nos refus ne cessent de le crucifier.
Béni sois-tu pour l’Esprit qui vient à nous, depuis la croix, depuis que la lance perça son flanc !
2
Donne-nous Seigneur, de faire aux autres ce que tu as fait pour nous.
Et d’aimer notre prochain, et d’être disponibles, sans chercher notre intérêt, sans hypocrisie.
Donne-nous d’agir comme toi : rien que par amour !
EKG 61/7

Chant : 317 § 5 « Laisserons-nous à notre table » Laisserons-nous à nos églises…

INVITATION
Seigneur notre Dieu, voici le pain et le vin.
Tu nous les donnes pour que nous te disions merci.
Comme tu as transfiguré le visage de Jésus, Transfigure notre vie en offrande éternelle, pour ta gloire.
Nous te le demandons par Jésus, Notre lumière et notre vie, pour toujours.
Signes 98
Jésus notre grand-prêtre intervient sans cesse pour nous.
Nous pouvons donc marcher avec en pleine confiance, nous sommes aimés, attendus, espérés,
Vous qui avez soif d’autre chose, venez !
Vous qui avez faim d’espérance, venez !
Le Christ a tout préparé. Venez partager la joie et l’espérance !

COMMUNION
Nous rompons le pain, il est la communion au corps du Christ.
Jésus a donné sa vie pour nous.
Le Christ vivant met sa vie dans la nôtre, pour que notre vie devienne sienne.
Nous disons merci pour la coupe, c’est la communion au sang du Christ, versé pour nous, dans une alliance sans cesse renouvelée.
La vie de Jésus-Christ coule en nous, comme un sang nouveau, comme un vin de fête, pour que notre vie devienne sienne, dans l’espérance et dans l’amour.

PRIÈRE
Seigneur notre Dieu, nous avons partagé le pain, nous avons communié au nom de Jésus.
Même si nos yeux n’ont point vu ta gloire, fais que nous éprouvions toute la tendresse de ton cœur.
Par Jésus.
2
Splendeur jaillie du sein de Dieu, Lumière née de la lumière, avant que naisse l’univers tu resplendis dans les ténèbres.
Nous t’adorons, Fils bien-aimé, Objet de toute complaisance, le Père qui t’a envoyé sur toi fait reposer sa grâce.
Tu viens au fond de notre nuit pour tous les hommes de ce monde, tu es la source de la vie Et la lumière véritable.

EXHORTATION

Tout au long de la semaine qui a commencé aujourd’hui, nous imiterons le Christ : nous nous mettrons au service les uns des autres.
Que l’époux soit le serviteur de son épouse et l’épouse la servante de son époux.
Que les parents et les enfants se servent mutuellement.
Et que l’amour du Seigneur qui remplit ciel et terre, remplisse également chaque espace de votre vie.
Allez servir vos frères dans la paix du Christ !
FDD C 248-9
Vous avez été animés d’espérance pour travailler au changement du monde ; allez donc avec la force et dans la lumière du Christ vivant !
Céla

Chant : 160 « Notre Dieu est délivrance ! »

Laisser un commentaire

Fermer le menu