Dimanche 13 mai 2018 (BP07)

7 ème Dimanche de Pâques

ACCUEIL

1
Notre aide est en Dieu notre Père, il nous offre son amour,
Notre aide est aussi en Jésus-Christ, en lui Dieu s’est fait notre frère.
L’amour et le pardon de Dieu nous viennent par l’action de l’Esprit.
Car Dieu nous aime et nous sauve, Il est présent au cœur de nos vies.
Nous venons de terminer une semaine, nous allons en commencer une nouvelle.
Derrière nous, il y a toutes sortes de choses,
les unes belles et bonnes, les autres tristes et amères.
La vie nous fait passer par des zones d’ombre et des moments de clarté.
Et nous sommes ici. C’est une occasion de dire merci pour la clarté,
et merci aussi pour l’aide reçue quand il fallut marcher dans la nuit.
C’est une occasion de faire l’entretien de notre vie intérieure.
Nous sommes ici, et nous sommes ensemble …
ensemble avec la pauvreté de nos échecs, ceux qui sont connus de tous,
et ceux que nous gardons secrets … ce sont les plus lourds.
Le Seigneur est avec nous, et il nous fait voir qu’en plus de sa présence à lui,
il y a autour de nous de frères et des soeurs qui, comme nous,
luttent, souffrent, aiment et espèrent.
B1
Nous vivons dans un monde qui, souvent, ne partage pas souvent nos convictions.
Dans un monde souvent accablé et désespéré,
nous sommes en marche vers le Royaume de Dieu, vers la paix de Dieu,
vers le Royaume avec, au fond de chaque cœur, le germe de la paix de Dieu.
Nous ne sommes pas seuls dans cette marche et
ce dimanche veut nous rappeler que nous sommes accompagnés par la prière de Jésus.
L
Ce dimanche nous invite à réfléchir.
Et surtout à voir notre monde tel qu’il est, sans nous faire d’illusions.
En, même temps, nous sommes invités à écouter la Parole de Dieu:
elle veut nous apporter ce dont nous avons besoin pour vivre.
Venez, retournons vers le Seigneur,
C’est Lui qui a déchiré et c’est Lui qui nous guérira,
Il a frappé et Il pansera nos plaies…
Osée 6/1
L
Frères et Sœurs, Bonjour !
Nous voici de nouveau rassemblés pour célébrer un culte, soyez les bienvenus !
Célébrer un culte, cela signifie que nous ne sommes pas seuls entre nous:
Dieu est avec nous, son Esprit saint nous donne la force de supporter les tensions entre les déceptions de la vie quotidienne et les promesses de sa Parole.
Anfänge

LOUANGE

Psaume 103/1-2, 11-12, 19, 22
Mon âme, bénis le Seigneur ! Et que tout ce qui est en moi Bénisse son saint nom !
Mon âme, bénis le Seigneur ! N’oublie aucun de ses bienfaits !
Et autant que l’Orient est loin, de l’Occident, Autant éloigne-t-il De nous nos transgressions.
Et, comme un père aimant est plein de compassion pour ses propres enfants,
Le Seigneur a pitié de ceux qui le révèrent.
Le Seigneur a établi son trône dans les cieux, Il est le Roi, le Maître de l’univers entier.
Bénissez le Seigneur, Toutes ses créatures, Partout où Il gouverne !
Et toi, mon âme aussi, Bénis donc le Seigneur !
L1
Psaume 27/ 1, 7-14
Le Seigneur Dieu est ma lumière et mon salut, Qui donc aurais-je à craindre ?
Il est le rempart de ma vie, Qui pourrait m’effrayer ?
Seigneur, écoute mon appel Car je t’invoque, Fais-moi grâce Et réponds-moi !
Mon cœur m’exhorte de ta part Et me dit : « Recherchez ma face! »
Je cherche ta face, ô Seigneur.
Ne la détourne pas de moi, Ne sois pas irrité Contre ton serviteur, Ne le repousse pas !
Toi qui m’a secouru, ne me délaisse pas ! Ne m’abandonne pas, O Dieu de mon salut !
J’en ai l’assurance, Je verrai la bonté du Seigneur Au pays des vivants.
Attends-toi au Seigneur ! Sois fort ! Que ton coeur s’affermisse ! Compte sur le Seigneur.
BEG
Psaume 27 (Éventuellement en humiliation)
Le Seigneur est ma lumière et mon salut !
Seigneur, tu es la lumière, nous pouvons donc
Être entendus quand nous appelons, apercevoir une lueur dans notre nuit,
Nous pouvons trouver notre chemin dans les jungles de nos vies,
parce que tu nous accompagnes.
Nous pouvons discerner à nouveau ton visage…
Tu entends même le cri du muet qui se plaint, et de celui qui a honte de dire ouvertement :
« Je veux me lever et retourner vers mon père ! »
Tu entends la plainte de la créature qui souffre quand elle croit que tu ne l’écoutes pas,
et elle succombe quand tu fermes ton oreille.
Ne te contente pas de nous entendre: Exauce-nous !
Rends-toi visible à nous sous les traits de Jésus, celui qui a un Père,
afin que nous, qui avions perdu contact avec le Père,
nous puissions de nouveau être accueillis.
Tu l’as promis, Seigneur, Rappelle-toi ce que tu fis annoncer au matin de Pâques !
Nous te demandons cela au nom de Jésus, notre Frère.
Exauce-nous comme tu l’as exaucé!
Beginn 76

Chant : 103/1.3 Bénis ton Dieu, mon âme en toutes choses

LOI

PPT 2006
Le saviez-vous ?
Saviez-vous que la présence d’un prochain peut faire vivre ?
et que son absence peut faire mourir ?
Saviez-vous que la parole d’un prochain peut guérir ?
et que sa colère peut rendre malade ?
Saviez-vous que le souvenir d’un prochain peut rendre heureux ?
et que sa colère peut apporter un malheur ?
Saviez-vous que l’amitié d’un prochain peut faire chanter ?
et que son adversité peut faire couler des larmes ?
Saviez-vous que l’attente d’un prochain peut faire battre un cœur ?
et que son départ peut le glacer ?
Parce que Dieu a fait de nous des prochains !
Le saviez-vous ?
(d’après Yo Ludwig)
B1 Psaume 103/14-16
Le Seigneur sait de quelle pâte nous sommes façonnés,
Il se rappelle bien que nous sommes poussière.
L’homme: faible mortel ! Ses jours sont comme l’herbe,
Comme une fleur des champs, Le voici qui fleurit !
Mais dès que le vent passe, Il n’en est plus question,
Le lieu qu’elle occupait Ne la reconnaît plus.
B2 1 Jean 4/ 11-16 
Mes amis, si Dieu nous a aimés,
nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres.
Personne n’a jamais vu Dieu; si nous nous aimons les uns les autres,
Dieu demeure en nous et son amour se manifeste pleinement en nous.
Si quelqu’un déclare que Jésus est le Fils de Dieu,
Dieu demeure en lui et il demeure en Dieu.
Et nous, nous connaissons l’amour que Dieu a pour nous, et nous y croyons.
Dieu est amour: celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu et Dieu demeure en lui.

HUMILIATION

B
Il y a, Seigneur, dans nos vies, des moments difficiles.
On ne voit plus, on n’entend plus, on ne sait plus.
Il y a des jours où on a l’impression de ne plus exister. Alors, Seigneur, pardonne.
Pardonne quand nous n’avons plus envie de vivre, de communiquer, de parler, de crier.
Quand nous restons prisonniers de nos querelles, de nos refus, parfois même
de notre haine : Seigneur, pardonne !
Quand nous ne voulons plus recommencer autre chose,
alors que l’espérance est peut-être toute proche, Seigneur, pardonne !
Quand nous préférons la solitude à l’amitié d’un groupe, parce que nous ne croyons plus
à l’amitié de l’autre, ni à ton amour de Père, Seigneur, pardonne !
Seigneur, arrache-nous au désespoir, aide-nous à être attentifs à la détresse des autres,
à l’exemple de Jésus, notre Sauveur.
Signes 82

Chant : 103/2 Tous tes péchés, c’est Dieu qui les pardonne

PAROLES DE GRACE

B1 Psaume 103
Le Seigneur pardonne entièrement tes fautes, Il te guérit de toute maladie.
Du séjour des morts Il rachète ta vie; Il te couronne de tendresse et d’amour.
Le Seigneur est tendresse et pitié, Lent à la colère et plein d’amour.
Il ne conteste pas sans fin, son châtiment n’est jamais éternel.
Il ne nous traite pas selon nos transgressions,
Il ne nous châtie pas comme le méritaient Nos actes d’injustice.
Car autant les cieux sont distants de la terre,
Autant sa grâce est grande pour ceux qui le révèrent.
Et autant que l’Orient est loin, de l’Occident,
Autant éloigne-t-il De nous nos transgressions.
Et, comme un père aimant est plein de compassion pour ses propres enfants,
Le Seigneur a pitié de ceux qui le révèrent.
L
Le Seigneur a promis son Esprit à tous ceux qui lui feraient confiance.
Il ne se préoccupe pas des différences d’origine, d’âge, de conviction, de sexe ou de nationalité :
Il nous unit tous en un seul peuple, Son peuple.
Gloire à Dieu au plus haut des cieux !
Anfänge

Chant : 103/4 L’amour de Dieu est plus grand sur la terre

CONFESSION DE FOI

B
Je crois en Dieu, le Père,
Il demeure en nous lorsque nous nous aimons les uns les autres Et Il remplit de joie notre vie.
Je crois en Jésus-Christ, le Fils,
Il nous a envoyés dans le monde et veut nous garder de tout ce qui peut blesser l’amour.
Je crois en l’Esprit saint,
c’est lui qui nous donne la force d’aimer comme Jésus a aimé, il est en nous la source
de l’amour fraternel.
Je crois que l’Église est appelée à vivre au cœur du monde pour y témoigner,
jour après jour, de la présence et de l’amour du Christ.
L
Je crois que Jésus fut ce que nous devrions être:
le soutien et l’ami de ceux qui avaient besoin de Lui. Il a du souffrir, parce qu’il aimait.
Il a dû mourir, parce qu’il allait au bout de sa conviction.
Mais il n’est pas mort en vain et, en fait, il n’a pas été réellement vaincu.
C’est lui qui aura le dernier mot, et tous, les morts, les vivants
et ceux qui viendront encore, tous seront mesurés d’après lui.
Je crois qu’avec Jésus un esprit nouveau est venu dans le monde,
un esprit de réconciliation qui rapproche ceux qui étaient opposés
et leur enseigne à se parler et à se reconnaître frères.
Cet esprit nous aide à poursuivre la révolte de l’amour contre la haine;
il nous rend plus clairvoyants, triomphe du découragement et redonne un sens à notre vie.
Je crois que Jésus me montre de quoi Dieu est capable.
Tous les hommes lui sont grandement redevables, même s’ils n’en sont pas conscients.
A tous les humains Dieu donne un avenir et une raison d’être.
Nous sommes responsables devant lui de tout ce que nous faisons. Praxis-1982

Chant : 259/5 Gloire à toi, Dieu sauveur, dans les cieux, sur la terre

Annonce de l’offrande
Nous allons maintenant recueillir l’offrande ; qu’elle soit un acte de vérité,
un véritable partage, dans l’amour du Seigneur !

PRIÈRE

Reçois, Seigneur, notre offrande, comme un acte d’amour, pour témoigner de ton amour et servir nos frères.

ILLUMINATION

Seigneur, ouvre notre cœur et que notre espérance se lise dans nos yeux.
Ne permets pas que nous soyons accablés par les ruptures, les séparations, les départs que la vie nous impose.
Ravive en nous la foi, ô toi, Seigneur notre Dieu.
Et qu’en dépit de tout nous affirmions toujours que l’amour est le plus fort.

La 1ère lecture, Actes 1/ 15 à 26 Propre à ABC
La 2e lecture, 1 Jean 4/ 11 à 16 Propre à ABC
L’Evangile, Jean 17/ 11b à 19 Propre à ABC

1ère Lecture 
Actes 1/15-26
(Un de ces jours-là,) comme les croyants étaient réunis au nombre d’environ cent vingt, Pierre se leva au milieu d’eux et leur dit :
Frères, il fallait que se réalise ce que le St Esprit a annoncé dans l’Écriture :
s’exprimant par la bouche de David, il a parlé d’avance de Judas qui devint le guide de ceux qui arrêtèrent Jésus.
Judas était l’un des membres de notre groupe et avait reçu sa part de travail.
Avec l’argent qu’on lui paya pour son crime, cet homme s’acheta un champ ;
il y tomba la tête la première, son corps éclata par le milieu
et tous ses intestins se répandirent au dehors.
Tous les habitants de Jérusalem ont appris ce fait, de sorte qu’ils ont appelé ce champ dans leur langue « Hakeldama », c’est-à-dire « le champ du sang ».
Or voici ce qui est écrit dans le Livre des Psaumes :
« Que sa maison soit abandonnée, et que personne n’y habite ».
Et il est encore écrit: « Qu’un autre prenne sa fonction ».
Il faut donc qu’un homme se joigne à nous pour être témoin de la résurrection du Seigneur Jésus.
Cet homme doit être l’un de ceux qui nous ont accompagnés tout le temps que le Seigneur Jésusa parcouru le pays avec nous, à partir du moment où Jean l’a baptisé jusqu’au jour où il a été enlevé du milieu de nous pour aller au ciel. On proposa alors deux hommes :
Joseph, appelé Barsabbas, surnommé aussi Justus, et Matthias.
Puis, tous ensemble, ils prièrent ainsi : « Seigneur, toi qui connais le coeur de tous, montre-nous lequel de ces deux hommes tu as choisi pour occuper la place de Judas dans cette fonction d’apôtre qu’il a quittée pour aller à la place qui est la sienne ».
Ils tirèrent alors au sort pour choisir l’un des deux.
Le sort désigna Matthias, qui fut ajouté au groupe des onze apôtres.

2ème Lecture 
1 Jean 4/ 11-16
Mes amis, si c’est ainsi que Dieu nous a aimés,
nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres.
Personne n’a jamais vu Dieu; si nous nous aimons les uns les autres,
Dieu demeure en nous et son amour se manifeste pleinement en nous.
Voici comment nous savons que nous demeurons en Dieu et qu’Il demeure en nous :
Il nous a donné son Esprit.
Et nous avons vu, Et nous proclamons que le Père a envoyé son Fils pour être le Sauve du monde.
Si quelqu’un déclare que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui et il demeure en Dieu.
Et nous, nous connaissons l’amour que Dieu a pour nous, et nous y croyons.
Dieu est amour : celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu et Dieu demeure en lui.

Évangile 
Jean 17/11b-19
Père saint, garde-les par le pouvoir de ton nom, le nom que tu m’as donné,
afin qu’ils soient un comme toi et moi nous sommes uns.
Pendant que j’étais avec eux, je les gardais par le pouvoir de ton nom, le nom que tu m’as
donné.
Je les ai protégés, et aucun d’entre ne s’est perdu,
à part celui qui devait se perdre, pour que l’Ecriture s’accomplisse.
Mais maintenant je vais à toi, et je parle ainsi pendant que je suis encore dans le monde, afin qu’ils aient en eux-mêmes ma joie, une joie complète.
Je leur ai donné ta parole, et le monde les a haïs parce qu’ils n’appartiennent pas au monde, comme moi je n’appartiens pas au monde.
Je ne prie pas de les retirer du monde, mais de les garder du Mauvais.
Ils n’appartiennent pas au monde, comme moi je n’appartiens pas au monde.
Fais qu’ils soient entièrement à toi, par le moyen de la vérité ; ta parole est la vérité.
Je les ai envoyés dans le monde comme tu m’as envoyé dans le monde.
Je m’offre entièrement à toi pour eux, afin qu’eux aussi soient vraiment à toi.

Chant : 484/1.2.3 Seigneur, en ta victoire …

PRÉDICATION

PRIÈRE

S97 (texte adapté)
Seigneur, nous ne sommes pas du monde.
Nous ne haïssons pas le monde, parfois même il nous fascine !
Nous ne haïssons pas ceux qui font le monde tel qu’il est.
Ce serait trop facile : nos mains sont sales de la même boue que les leurs.
Et nous sommes pétris de la même glaise que les autres.
Le monde ne se fait pas sans nous et nous nous ressemblons tous.
Seigneur, tu sais encore mieux que nous que si nous ne sommes pas du monde,
c’est parce que Jésus nous a enseigné à regarder plus loin que le monde.
Nos pieds sont bien enfoncés dans notre terre, mais nos yeux s’exercent à voir plus loin, vers le monde qui vient, celui que tu prépares.
Viens, Seigneur, viens établir en nous, dès maintenant, ton monde à toi !
S97 ( texte adapté)
Dans la confiance, nous voulons reprendre la prière de Jésus à la veille de sa mort :
Jésus a dit : Garde mes disciples dans la fidélité à ton nom . . .
Dieu notre Père : rassure ceux qui s’éloignent de ton Eglise,
et affermis leurs cœurs !
Silence !
Jésus a dit : Qu’ils soient un, comme nous-mêmes nous sommes uns !
Dieu notre Père : rassemble les baptisés de toutes confessions . . . .
Silence !
Jésus a dit : Je parle ainsi pour qu’ils aient en eux ma joie !
Dieu notre Père, réconforte ceux qui n’ont plus d’espérance !
Silence !
Jésus a dit : Consacre-les par la vérité !
Dieu notre Père,
envoie l’Esprit de sainteté sur l’Eglise de par tout le monde !
Silence !
Père saint, donne à tous les humains la paix et l’unité,
Tu es notre Père à tous, pour toujours !
Amen
B
Nos familles, nos communautés devraient être des lieux de chaleur, de réconfort et d’amour :
un foyer pour les cœurs et pour les corps,
un foyer pour les mains transies, quelle que soit la couleur de la peau.
Prions le Seigneur :
Nous te prions, Seigneur, pour ceux qui vivent une insupportable absence,
pour les femmes abandonnées, pour les maris délaissés ;
pour ceux qui sont séparés, afin qu’ils reprennent confiance et espoir.
Nous te prions pour ceux qui sont pris en haine par le monde
parce qu’ils se battent pour plus d’amour, plus de justice, plus de liberté.
Donne-leur de trouver force et courage, dans l’Evangile et dans notre solidarité.
Nous te prions pour les serviteurs de ta Parole, pour tous ceux qui annoncent la Bonne Nouvelle ;
pour tous ceux que Tu as faits garants et messagers du monde nouveau.
Entends, Seigneur, le cri de tes enfants, regarde ces mains qui se tendent.
Aide-nous à prendre en charge la souffrance de nos frères,
et fortifie-nous par ta présence et ta Parole,
en Jésus-Christ, notre Seigneur et Sauveur.
Signes 82?

Chant : 528/1. 2 O Jésus, tu nous appelles

INTRODUCTION à la CÈNE :
1
Que la paix du Seigneur soit avec nous tous!
Pardonnons-nous mutuellement comme Dieu nous a pardonné en Christ !
Prions le Seigneur!
2
Nous disons merci pour Jésus-Christ, Il nous associe à sa mission dans le monde.

PRÉFACE
Dieu, notre Père, nous voulons te louer, de tout coeur et tous ensemble.
En Jésus, Tu nous as tout donné,
et il nous reste maintenant à continuer de découvrir cette richesse.
En Jésus, Tu as tout accompli,
et maintenant tout peut être fait par nous.
En Jésus, Tu ne cesses pas de t’engager,
maintenant, il nous reste à faire le don de nos vies.
En Jésus, Tu es allé jusqu’au bout du chemin,
maintenant il nous reste à marcher, comme lui, dans la voie qu’il nous a ouverte.
Nous sommes émerveillés par la confiance que Tu nous fais.
Nous te chantons notre reconnaissance joyeuse !

INSTITUTION
Que toute créature fasse silence devant le Seigneur !
1
A la veille de se laisser élever sur une croix pour nous attirer tous dans
l’universelle communion de l’amour, le Seigneur Jésus prit le pain …
2
A la veille du jour où Il se laissera emmener et crucifier,
pour faire sauter les verrous de la mort, Jésus prit le pain….

PRIÈRE
Seigneur, Tu nous as choisis comme témoins,
Tu nous veux présents dans le monde pour le guérir de son péché.
Vois, Seigneur, notre faim et notre pauvreté: Donne-nous l’Esprit de Jésus !
Nous pourrons alors reconnaître qu’il demeure réellement en nous
lorsque nous sommes vraiment solidaires.
Unis-nous, Seigneur, dans ton amour !

INVITATION
ANF
Le pain provient d’une multitude de grains broyés et unis,
Le vin provient d’une multitude de raisins rassemblés et broyés.
De même, cette cène nous sort de nos isolements
elle nous unit en un même corps,
dans une même foi, un même amour et une même espérance,
en Jésus-Christ notre Seigneur.
Venez, car tout est prêt !

COMMUNION
Nous rompons le pain,
il est la communion au corps du Christ donné pour nous,
le Christ vivant met sa vie dans la nôtre,
pour que notre vie devienne sienne.
Nous disons merci pour la coupe,
elle est la communion au sang du Christ versé pour nous.
C’est la nouvelle alliance. dans cette alliance sans cesse renouvelée,
la vie de Jésus-Christ coule en nous comme un sang nouveau, comme un vin de fête.
Pour que notre vie devienne sienne, dans l’espérance et dans l’amour.

LOUANGE
B
Dieu, notre Père, Tu as glorifié Jésus: à cause de lui l’amour est plus fort que la haine.
Glorifie aussi ton Église afin que le monde entier sache que Tu es le vrai Dieu,
aujourd’hui et pour toujours.
Signes 79
B
Tu nous as partagé, Seigneur, le pain de la vie. Tu nous as comblés de ton amour.
Avec Toi, nous croyons à l’amour, plus fort que la haine, plus vrai que la mort.
Nous n’avons jamais vu ton visage, mais nous savons ta présence.
Nous voulons parler de toi à nos frères dans le monde, moins avec des mots que par notre vie quotidienne, par Jésus….
Signes 76
B
Donne-nous, Seigneur,
de savoir créer autour de nous des lieux d’accueil, de partage et de rencontre,
Ainsi, grâce à Toi et par nous, les aveugles verront, les sourds entendront,
et la Bonne Nouvelle continuera de courir par la monde.

EXHORTATION & ENVOI

B
Tout est possible quand on aime. Tout est possible quand on est aimé.
Allons dire l’amour de Dieu à nos frères;
cet amour nous portera et les fera vivre !
L4
Le Seigneur a dit que nous étions le sel de la terre et la lumière du monde.
C’est Lui qui l’a dit. Nous n’avons rien à demander, rien à mériter.
Chassons nos craintes, éjectons nos mesquineries, ignorons notre inexpérience, car Il n’a pas dit :
« Soyez le sel de la terre, soyez la lumière du monde »
Il a dit « VOUS ETES ! »
Praxis-1982
Allons maintenant montrer ce que nous sommes !
La grâce est avec tous ceux qui aiment le Seigneur Jésus-Christ,
c’est inaltérable !

Chant 471/1.2.3 A toi la gloire …