Dimanche 17 décembre 2017 (BA03)

ACCUEIL

La grâce est avec tous ceux qui aiment notre Seigneur Jésus-Christ.
C’est inébranlable.
Ephésiens 6/24
Oui, Dieu, le tout-puissant, fait de grandes choses. Son nom est saint.

Il est plein de bonté envers ceux qui le respectent avec confiance.
Luc 1/ 49-50
Il nous envoie porter joyeux message aux humiliés,
Il nous envoie panser ceux qui ont le cœur brisé, proclamer aux captifs l’évasion, aux prisonniers l’éblouissement.
Ésaïe 61/ 1

On reproche parfois aux chrétiens d’être éteints.
Parce que, souvent, nous nous refermons sur nous-mêmes, nous nous calfeutrons dans nos petits problèmes d’Église, défendons des points de vue du passé et tournons en rond …  comme si l’avenir devait indéfiniment reproduire le passé.
De son côté, le monde ne cesse d’hésiter, de balancer, indéfiniment et jusqu’à l’affolement, entre la guerre et la paix, entre la solidarité et le profit.
Les inquiétudes s’accumulent, les hommes luttent et cherchent un sens pour leur vie.
Ils attendent une bonne nouvelle qui les libérera.
Aujourd’hui, le Seigneur nous invite à la joie.
Oui, Dieu voudrait nous secouer un bon coup, nous réveiller.
Il veut que nous jouions sa musique d’amour et de partage au cœur de l’humanité.
Il veut, aujourd’hui, faire germer sa justice en nous, parmi nous, et par nous, pour préparer son Royaume.
Pour cela, il a besoin du plus grand nombre possible de musiciens … afin que sa joie se répande partout.
Qui connaîtra la musique de Dieu si ses musiciens ne jouent pas ?
Nous sommes les musiciens de Dieu.
À nous de jouer et de chanter …
d’après Signes 81

L
Nous sommes rassemblés pour célébrer l’attente du Dieu vivant.
Nous sommes plongés au sein de l’humanité, parmi tous les autres humains, parmi des humains qui espèrent aussi, et parmi d’autres qui ne savent souvent plus s’ils peuvent encore espérer.
Nous confessons notre foi, mais cela ne nous empêche pas toujours d’être troublés.
Y a-t-il vraiment quelque chose à attendre ?
Le message de Jésus-Christ est-il vraiment valable pour notre génération, pour nous ?
Nous avons tous besoin de savoir reconnaître les signes.
Et nous avons besoin de nous aider mutuellement à rencontrer le Seigneur !

 

303 § 1 « Seigneur, que tous s’unissent »

LOUANGE

Luc 1/ 46 à 55   le Cantique de Marie     Parole de Vie
En visite chez sa cousine Elisabeth, Marie dit : Oui, vraiment, le Seigneur est grand ! Je le chante !
Mon cœur est dans la joie à cause du Seigneur qui me sauve.
Il a fait attention à moi, sa servante sans importance.
Oui, à partir de maintenant, les gens de tous les temps diront mon bonheur.
Le Dieu tout-puissant a fait pour moi de grandes choses.
Son nom est saint.
Il sera plein de bonté pour toujours envers ceux qui le respectent avec confiance.
Il agit avec beaucoup de puissance, il chasse ceux qui ont le cœur orgueilleux.
Il renverse les rois de leurs sièges, et il relève les petits.
Il donne beaucoup de richesses à ceux qui ont faim, et les riches, il les renvoie les mains vides.
Il vient au secours du peuple d’Israël, son serviteur.
Il n’oublie pas de lui montrer sa bonté.
Voilà ce qu’il a promis à nos ancêtres, à Abraham et à sa famille, pour toujours.
Psaume 130

Des profondeurs je t’appelle, Seigneur :
Seigneur, entends ma voix ; Que tes oreilles soient attentives à ma voix suppliante.
Si tu retiens les fautes, Seigneur, qui subsistera ?
Mais tu disposes du pardon et tout le monde te craindra.
J’attends le Seigneur, J’attends de toute mon âme et j’espère en sa Parole.
Mon âme désire le Seigneur, plus que la garde ne désire le matin, plus que la garde le matin.
Peuple de Dieu, mets ton espoir dans le Seigneur, car il dispose de la grâce et, avec largesse, du rachat.
C’est Lui qui rachète son peuple de toutes ses fautes.
Psaume 85/9-14   Parole de vie

J’écoute ce que Dieu dit.
Le Seigneur promet la paix à son peuple, à ses amis fidèles.
Mais qu’ils ne reviennent pas à leur folie !
Le Seigneur sauvera bientôt ceux qui le respectent, et sa gloire habitera le pays.
Amour et fidélité se rencontrent, Justice et paix s’embrassent.
La fidélité monte de la terre Et la justice descend du ciel.
Le Seigneur lui-même donne le bonheur, Et notre pays donne ses récoltes.
La justice marche devant le Seigneur, Elle prépare le chemin devant lui.

 

364 § 1,2, 3 & 4 «Sur tous les peuples dans la nuit … »

L O I

Psaume 85 Vs 11
La compassion et la vérité s’unissent, la justice et la paix s’embrassent.
Pratique la justice, et tu auras la paix ; il faut que la justice et la paix puissent s’embrasser.
Si tu n’aimes pas la justice, tu n’auras pas de paix, car ces deux s’aiment et s’accordent.
Celui qui réalise la justice trouve la paix ; la paix entoure la justice.
Elles sont amies.
Il n’y a personne qui n’aime pas la paix, mais tout le monde n’a pas envie d’agir justement.
Si tu demandes à chaque homme : « Aimes-tu la paix ? », l’humanité toute entière répondra d’une seule voix : « Oui, bien sûr, je l’aime, je l’espère, je la souhaite ! »
Mais, pour avoir la paix, il faut encore aimer la justice, car toutes deux sont amies et elles s’embrassent l’une l’autre ! »
St Augustin Ps 85/11 et 146

HUMILIATION

1
Tu nous appelles, Seigneur, à vivre au plein soleil, et nous nous contentons de la pénombre.
Pardonne nos lâchetés !
Jette-nous hors de notre tiédeur afin que l’éclat de la Bonne Nouvelle de Jésus le Christ éclaire le monde à travers nos personnes. Seigneur, prends pitié !
Signes 81

2
Le Royaume de Dieu est caché, il est enfoui dans le secret de nos cœurs.
Il est dissimulé au plus profond de nos vies.
C’est pourquoi nous avons peine à en discerner les signes.
SEIGNEUR, tu nous envoies porter la bonne nouvelle ; pourtant, nos paroles et nos actes ne rayonnent pas souvent le bonheur et la nouveauté de vie.
Tu nous envoies guérir et libérer ; mais nous sommes nous-mêmes malades de nos insatisfactions, prisonniers de notre égoïsme.
Tu nous envoies partager ta joie ; mais nos visages reflètent souvent l’ennui, la morosité, l’indifférence.
Seigneur, prends pitié !

L5  D’après Esaïe 40/6-9 : de la mort à la vie …
Du fond de l’abîme, nous crions vers toi, Seigneur.
La mort et la souffrance nous entourent, près de chez nous, et partout dans le monde.
Et nos cœurs sont lourds de chagrin.
Du fond de l’abîme, nous crions vers toi, Seigneur.
Le cri de détresse de nos semblables, de nos voisins, de nos proches … frappe nos cœurs et les écrasent.
Du fond de l’abîme, nous crions vers toi, Seigneur.
Oui, Seigneur, nous ne savons comment échapper à toute cette misère, à toutes ces souffrances, à toutes ces injustices qui nous entourent, qui nous encerclent.
Nous ne voulons plus oublier les autres.
Nous ne voulons plus t’oublier, toi.
C’est pourquoi nous sommes maintenant devant toi.
Envoie-nous ton esprit quand nous t’appelons et t’apportons ce qui nous pèse : Du fond de l’abîme, nous crions vers toi, Seigneur.
Praxis 1995

 

407 § 1 « Seigneur, reçois, Seigneur pardonne … »

GRÂCE

B
Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ !
Il nous a donné son Fils pour partager nos joies et nos peines.
Jésus a été en tout semblable à nous, mais il n’a pas commis de péché.
Tous ceux qui confessent leurs fautes et demandent une vie nouvelle reçoivent de lui le pardon.
Maintenant, le Dieu que personne ne peut voir nous envoie tous dire aux hommes et aux femmes de notre temps que
CHRIST  EST  LA  LUMIÈRE DE  SA  VIE !
Louons le Seigneur !

L         Psaume 85/9-14   Parole de vie
Tu as effacé les fautes de ton peuple, Tu as pardonné tous ses péchés.
Tu as arrêté ta colère, Tu as abandonné ta brûlante colère.
J’écoute ce que Dieu dit.  Le Seigneur promet la paix à son peuple, à ses amis fidèles.
Mais qu’ils ne reviennent pas à leur folie !
Le Seigneur sauvera bientôt ceux qui le respectent, et sa gloire habitera le pays.
La justice marche devant le Seigneur, Elle prépare le chemin devant lui.

Ff  Ésaïe  40/ 9 à 11
Peuple de Dieu, monte sur une haute montagne, crie de toutes tes forces.
Tu es chargé d’une bonne nouvelle, n’aie pas peur de la faire entendre.
Dis aux peuples de la terre :
« Voici le Seigneur Dieu.  Il arrive plein de force, il a les moyens de régner.
Il ramène ce qu’il a gagné, il rapporte le fruit de sa peine.
Il est comme un berger qui mène son troupeau et le rassemble d’un geste du bras, portant les agneaux contre lui et ménageant les brebis qui allaitent des petits. »

Fa Ésaïe 60/ 2.20.21     TOB
Les ténèbres couvrent la terre et un brouillard les cités.
Mais sur toi, le Seigneur va se lever et sa gloire, sur toi, est en vue.
Désormais, ton soleil ne se couchera plus, ta lune ne disparaîtra plus.
Car le soleil sera pour toi la lumière de toujours.
C’est ton Dieu qui sera ta splendeur.
Ton peuple, oui, eux tous, seront des justes.
Pour toujours ils habiteront la terre.
Eux, boutures de mes plantations, œuvre de mes mains.
Tous sont destinés à manifester ma splendeur.

 

313 § 1 «O Dieu des grâces éternelles »

CONFESSION DE FOI

Je crois en Dieu, le Père,
Il sème sa justice dans le monde et dans le cœur des hommes.
Il veut la faire germer aux yeux de toutes les nations.
Je crois en Jésus-Christ, le Fils de Dieu,
Il est présent parmi nous et nous rend capables, à notre tour, de faire surgir son royaume et sa justice.
Je crois en l’Esprit saint,
Il nous revêt de la liberté du Christ.
Il nous envoie partager la bonne nouvelle avec les pauvres.

Je crois que l’Église est un peuple, un peuple attentif à encourager la croissance des germes de la justice de Dieu sur notre terre.

(…)

Je crois en Dieu,
Par Lui la bonté fleurit sur notre terre aride,
Il éveille en nos cœurs l’attente de sa victoire.
Je crois en Jésus,
il s’est fait petit dans le royaume pour nous faire découvrir la dimension de notre vie.
Je crois en l’esprit saint,
c’est un esprit d’espérance et de patience, pour nous faire remarquer les signes de la présence du Seigneur.

Je crois que l’Église est chargée d’entretenir l’espérance au cœur des hommes pour révéler les signes de la venue du Seigneur.


318 § 1 & 4 « Toi qui es lumière »

OFFRANDE

Annoncer la Bonne Nouvelle aux pauvres, c’est aussi partager avec eux, leur faire une part de nos biens matériels.
C’est à cela que l’offrande de ce jour nous invite tous.
PRIÈRE
Seigneur, la bonne nouvelle, c’est que tu partages avec nous tout ce qui fait ta richesse et ta paix.
Que les fruits de ton amour deviennent visibles dans nos propres gestes de partage et d’amour.
Par Jésus …

ILLUMINATION

Ff
Seigneur, tu as envoyé tes serviteurs préparer la venue de ton Fils.
Nous t’en prions, donne au témoignage de ton Eglise force et autorité, afin que partout la joie se répande et que la Bonne Nouvelle soit annoncée aux humbles, par Jésus-Christ, ton Fils unique, notre Sauveur.

Fa
Dieu tout-puissant, tu ne veux pas nous forcer à croire.
Tu attends que la confiance et l’amour naissent en nous.
Nous t’en prions : réalise tes promesses et viens à notre rencontre, par Jésus-Christ, ton Fils unique, notre Sauveur.

Lectures du 3ème dimanche de l’Avent B

Ésaïe 61 Tout le chapitre ©BFC

L’envoyé du Seigneur, sa mission, son message
1Le Seigneur Dieu me remplit de son Esprit, car il m’a consacré et m’a donné pour mission d’apporter aux pauvres une bonne nouvelle, et de prendre soin des désespérés ; de proclamer aux déportés qu’ils seront libres désormais et de dire aux prisonniers que leurs chaînes vont tomber ; 2d’annoncer l’année où le Seigneur montrera sa faveur à son peuple, le jour où notre Dieu prendra sa revanche sur ses ennemis ; d’apporter un réconfort à ceux qui sont en deuil.
3Ils portent le deuil de Sion, mais j’ai mission de remplacer les marques de leur tristesse par autant de marques de joie : la cendre sur leur tête par un splendide turban, leur mine douloureuse par une huile parfumée, leur air pitoyable par un habit de fête.
Alors on les comparera à des arbres qui font honneur à Dieu, à un jardin qui révèle la gloire du Seigneur.
4Ils relèveront les anciennes ruines, ils rebâtiront les maisons jadis abattues, ils restaureront les villes restées si longtemps dévastées.
5Des étrangers seront là pour veiller sur vos troupeaux ; des gens venus d’ailleurs laboureront pour vous et cultiveront vos vignes.
6Vous-mêmes porterez le titre de « Prêtres du Seigneur ».
On dira en parlant de vous « Les serviteurs de notre Dieu ».
Vous pourrez profiter de la fortune des nations et faire étalage de leurs richesses.
7« Vous avez souffert le déshonneur, et même deux fois plutôt qu’une.
Votre lot était l’humiliation, les gens crachaient sur vous, dit le Seigneur.
C’est pourquoi, en compensation, vous recevrez double part dans le pays de ces gens-là, et vous vivrez dès lors dans une joie éternelle.
8Moi, le Seigneur, j’aime en effet qu’on respecte le droit, mais je déteste, je trouve indigne qu’on prenne quelque chose de force.
Je vous donnerai donc un vrai dédommagement et je m’engagerai envers vous solennellement et pour toujours. »
9Vos descendants seront connus partout, chez toutes les nations.
Ceux qui les apercevront les reconnaîtront à ceci : ils formeront une race que le Seigneur bénit.
Chant de reconnaissance
10Le Seigneur est pour moi une source de joie débordante.
Mon Dieu me remplit de bonheur, car le secours qu’il m’accorde est un habit dont il me vêt, et le salut qu’il m’apporte, un manteau dont il me couvre.
J’ai la joie du jeune marié qui a mis son turban de fête, ou de la fiancée parée de ses bijoux.
11En effet, comme la terre fait sortir les pousses, ou comme un jardin fait germer ce qu’on y a semé, ainsi le Seigneur Dieu fera germer salut et louange devant l’ensemble des nations.

1 Thessaloniciens 5, 16 à 24 ©BFC

16Soyez toujours joyeux, 17priez sans cesse, 18remerciez Dieu en toute circonstance.
Voilà ce que Dieu demande de vous, dans votre vie avec Jésus-Christ.
19Ne faites pas obstacle à l’action du Saint-Esprit ; 20ne méprisez pas les messages inspirés. 21Mais examinez toutes choses : retenez ce qui est bon, 22et gardez-vous de toute forme de mal.
23Que Dieu, source de paix, fasse que vous soyez totalement à lui ; qu’il garde votre être entier, l’esprit, l’âme et le corps, irréprochable pour le jour où viendra notre Seigneur Jésus-Christ.
24Celui qui vous appelle accomplira cela, car il est fidèle.

Jean 1, 5 à 8 et 19 à 28 ©BFC

5La lumière brille dans l’obscurité, mais l’obscurité ne l’a pas reçue. 6Dieu envoya son messager, un homme appelé Jean. 7Il vint comme témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous croient grâce à lui. 8Il n’était pas lui-même la lumière, mais il devait rendre témoignage à la lumière.
Le témoignage de Jean-Baptiste
19Voici le témoignage rendu par Jean lorsque les autorités juives de Jérusalem envoyèrent des prêtres et des lévites pour lui demander : « Qui es-tu ? »
20Il ne refusa pas de répondre, mais il affirma très clairement devant tous : « Je ne suis pas le Messie. »
21Ils lui demandèrent : « Qui es-tu donc ? Es-tu Élie ? »
— « Non, répondit Jean, je ne le suis pas. »
— « Es-tu le Prophète ? » dirent-ils. « Non », répondit-il.
22Ils lui dirent alors : « Qui es-tu donc ?
Nous devons donner une réponse à ceux qui nous ont envoyés.
Que dis-tu à ton sujet ? »
23Jean répondit : « Je suis celui qui crie dans le désert : Préparez un chemin bien droit pour le Seigneur !  »
— C’est ce qu’a dit le prophète Ésaïe. —
24Parmi les messagers envoyés à Jean, il y avait des Pharisiens ; 25ils lui demandèrent encore : « Si tu n’es pas le Messie, ni Élie, ni le Prophète, pourquoi donc baptises-tu ? »
26Jean leur répondit : « Moi, je vous baptise avec de l’eau ; mais il y a au milieu de vous quelqu’un que vous ne connaissez pas.
27Il vient après moi, mais je ne suis pas même digne de délier la courroie de ses sandales. »
28Tout cela se passait à Béthanie, de l’autre côté de la rivière, le Jourdain, là où Jean baptisait.

 

172 § 1, 2 & 3 « Mon cœur remplis des biens que Dieu m’envoie … »

PRÉDICATION


PRIÈRE après la PREDICATION

Dieu notre Père,
Tu viens à nous à travers des mots souvent vieux de plusieurs milliers d’années.
Tu viens vers nous par le témoignage d’hommes et de femmes d’il y a si longtemps.
Nous t’en prions, au moment où Noël approche, fais-nous découvrir ta vie et ton sourire sur le visage de ceux qui vivent autour de nous.
Apprends-nous à partager avec elles, avec eux, ta Parole vivante.
Ainsi, nous ne serons pas seulement tournés vers le passé.
Après avoir relu ces textes anciens, nos yeux se lèvent vers ceux qui nous entourent, pour qu’ils sourient à leur tour.
Permets qu’en ce temps de l’Avent nos regards se croisent.
Permets que les mots qui s’échangent entre nous deviennent des témoignages vivants et bien actuels de ton Évangile, et deviennent comme un sang porteur de vie pour le monde entier.
Ainsi Noël sera beaucoup plus que le renouvellement de notre nostalgie :
Par l’Esprit du Christ, ce sera inlassablement un renouvellement de joie enchantée.
PPT 2008  d’après  François Clavairoly

Merci, Seigneur, pour ce temps où tu nous rappelles que tu es venu jusqu’à nous en Jésus.
Nous ne pouvons te voir ; et pourtant, dans toutes nos religions, et même dans nos incroyances, nous nous faisons et nous donnons une certaine image de toi.
En fait, tu nous parles en Jésus-Christ, et cela doit suffire.
Tu nous dis qui tu es : un Dieu d’amour si proche de nous qu’en Jésus tu as partagé notre mort.
C’est ainsi que, dès ici-bas, nous pouvons accéder à la vie véritable.
Ouvre nos oreilles, Seigneur, et dispose nos cœurs à ta présence !
En Christ, tu nous révèles aussi qui nous sommes et qui nous devons être.
Nous pouvons le découvrir si nous te faisons confiance.
Il nous arrive de nous demander : Qui suis-je ?
Et toi, tu nous demandes aussi : Qui es-tu ?
Fais-nous, Seigneur, la grâce de pouvoir répondre clairement !
PPT 2005  d’après Philippe Soullier

Seigneur,
nous voulons entretenir les flammes que tu as allumées en nous :

  • la flamme de la joie
  • la flamme de l’espoir
  • la flamme de la tendresse
  • la flamme de la fidélité

Aide-nous à le faire dans la confiance, car tu es la lumière.
Aucune nuit ne résiste devant toi.
Nous te le demandons par Jésus, ton Fils, notre Seigneur.    Amen
PPT 2002

SEIGNEUR,
Au cours de la semaine, il nous arrive de nous sentir dans tes voies, sur ton chemin.
Merci pour la joie que nous éprouvons alors, car c’est toi qui nous la donnes.
Il nous arrive aussi d’être fatigué de lutter, d’être trop fatigué pour rester sur la route, ou même d’être incapables de discerner quelle route suivre.
Père, accorde-nous en ce dimanche de vivre une halte pour refaire nos forces et être capables de persévérer jusqu’au bout, là où tu nous attends.
Accorde à tous nos frères et sœurs les mêmes forces et la même joie car ils sont comme nous dans le combat de la foi.
Révèle-toi à ceux qui ignorent la joie de marcher sur ta route, au nom de Jésus…
PPT 1993

1
Seigneur notre Dieu, nous retrouvons l’espérance, quand nous te célébrons au cœur même de nos difficultés.
Car tu nous rappelles chaque fois ta présence et ton amour inlassables.
Cet amour et cette présence sont pour tous ceux qui ont le cœur et les mains assez vides pour en recevoir encore.
Nous te demandons : comme la terre fait éclore ses germes, fais germer en nous aujourd’hui la joie qui vient par ta présence … et l’ardeur pour en porter la nouvelle à tous ceux qui sont abattus.
Signes 81

L3
Nous avons reçu ta Parole, Seigneur, et nous l’avons vécue comme toi tu as vécu notre humanité.
Nous l’avons parfois vécue sans bien en comprendre le sens, mais nous l’avons vécue avec confiance, et dans l’espoir que tu parles par nous comme nous vivons par toi.
Ta Parole s’est levée en nous pour les pauvres, pour ceux qui comptent les jours aux barreaux des prisons.
Pour ceux qui meurent sans avoir demandé ta Parole, pour ceux qui vivent encore en respirant la mort.
Nos gorges ont crié ta Parole, jusqu’à en perdre la voix et nos mains l’ont tendue jusqu’à ne plus pouvoir s’ouvrir.
Et le désert est au milieu de nous, un désert sans grandeur, comme un terrain vague.
Jusqu’à ce jour, Seigneur, qui nous a écoutés parmi ceux qui nous ont entendus ? Et qui a cru, qu’en nous écoutant, ils t’avaient écouté, toi ?
Praxis 1997

L5
Bénis sois-tu, Dieu notre Père : Il n’y a que toi pour changer les choses, pour redonner de la vie, de la liberté et pour pardonner.
Nous prions maintenant pour tous les humains dont la vie est comme un désert de ruines, de désolation et de mort : Ouvre pour eux un chemin de renouveau !
Nous te prions pour tous les humains dont le cœur est comme une steppe aride.
Ils ne savent pas à quoi ils en sont et sont brûlés par le doute.
Aplanis le sentier devant leurs pas !
Nous te prions pour tous les humains qui doivent marcher sur des chemins pleins d’obstacles, ils doivent surmonter des montagnes abruptes et traverser des endroits dangereux.
Redresse la route devant eux !
Oui, nous te prions pour tous les humains …  et aussi pour nous-mêmes.
Que nos jours d’obscurité soient transformés par ta lumière ; car ta bouche a parlé et nos cœurs ont été renouvelés !
Praxis 1995

L6
Dieu saint et véritable, Tu viens vers nous, et tu nous demandes de nous en rendre compte, et de rendre nos comptes.
Nous sommes pleins de confusion : tu nous as comblés, tu nous as honorés.
Tu nous supportes alors que tu sais bien que notre force est petite.
Tout comme nos meilleures pensées sont impuissantes.
Tu ranimes notre courage, notre confiance en nous-mêmes.
Tu veilles à ce que nous n’en fassions pas trop, en tout ce que nous entreprenons.
Oui, c’est toi qui nous portes que nous sommes au bout de nos forces.
Sois avec les fiancés qui se préparent au mariage.
Sois aussi avec ceux qui souffrent, avec les désespérés et les cœurs solitaires.
Eclaire la vieillesse de ceux qui restent souvent seuls – découragés.
Permets-nous d’être, pour eux aussi, des signes de ta sollicitude, de ton amour.
Que nos vies t’honorent, et que nos actes ne fassent jamais douter de ton amour.
Que le secret de ta présence rayonnante soit en nous, source d’espérance, de lumière et d’amour. Et que ta parole nous accompagne.
Ta parole de vie est plus forte que l’homme le plus fort, quand il n’est fort que pour lui-même.
Elle est plus forte que les armes, car les armes ne peuvent que détruire.
Toi, tu peux guérir, Tu peux consoler, Tu peux réconcilier.
Tu peux nous guérir, nous consoler, nous réconcilier.
Et tu vas le faire.
Praxis 1996

 

622 § 1,2, 3 & 4 « Si Dieu pour nous s’engage »

INTRODUCTION à la CÈNE

Que la paix du Seigneur soit avec nous tous !
Pardonnons-nous mutuellement, comme Dieu nous pardonne en Christ !
Nous disons merci pour Jésus-Christ,

  • Il nous invite à dire aux hommes quelle espérance Il met en nous.
  • Il est présent au cœur de chacune de nos journées

PRÉFACE
Seigneur, tu attends de nous que nous gardions la joie, quoi qu’il arrive.
Tu comptes aussi sur notre reconnaissance, en toutes circonstances, pour cette communion qui nous unit à Jésus.
Car Il vit au milieu de nous et son amour nous est manifesté.
Tu disperses les orgueilleux, tu renverses les puissants, tu élèves les humbles, tu combles les affamés, Tu te souviens toujours de tes promesses.
C’est pourquoi nous te chantons notre reconnaissance.

 

320 § 1 & 2 « Nous avons vu les pas de notre Dieu »

INSTITUTION
Faisons tous silence devant le Seigneur !

  • Après avoir consacré sa vie à annoncer et pratiquer la Bonne Nouvelle, pour que sa joie et son espérance parviennent vers tous les hommes,
  • Quelques heures avant de mener à son terme son service total, pour accomplir jusqu’au bout la tâche qu’il avait acceptée, Jésus prit le pain …

PRIÈRE
Oui, Père, ce pain et ce vin, nous disent que Jésus est présent parmi nous et qu’il veut nous remplir de son Esprit de joie et d’espé­rance.
Il s’est fait totalement nôtre, afin que nous devenions totalement tiens.
Que cet Esprit nous anime et nous fasse porteurs te la joyeuse nouvelle.
Que le témoignage de Jean-Baptiste nous inspire de l’audace et de l’effacement pour aller à la rencontre des hommes qui cherchent la lumière.
Que ton Église ressemble à ce précurseur : servante et pauvre pour dévoiler au monde le vrai visage du Christ.
Garde dans ta joie tous ceux qui peinent sur les chemins des hommes, ceux qui cherchent tes chemins de justice et de vérité, de réconciliation et de paix.
Car toutes celles et tous ceux qui ont préparé les chemins de Jésus seront associés à ta gloire !

 

320 § 5 & 6 «Nous avons vu se rassasier de pain … »

INVITATION
Seigneur, nous sommes bien conscients de nos limites, mais tant que nous recevrons ce pain et ce vin dans lesquels tu te livres, l’Esprit ne s’éteindra pas en nous !
COMMUNION
Nous rompons le pain, il est la communion au corps du Christ donné pour nous.
Le Christ vivant met sa vie dans la nôtre, pour que notre vie devienne sienne.
Nous disons merci pour la coupe, elle est la communion au sang du Christ versé pour nous, la nouvelle alliance.
Christ s’est donné pour nous ! Sa vie coule en nous, comme un sang nouveau, comme un vin de fête.
Pour que notre vie devienne sienne, dans l’espérance et dans l’amour.
PRIÈRE
Ésaïe 61/10-11
Le Seigneur est pour moi une source de joie débordante, Mon Dieu me remplit de bonheur, car le secours qu’Il m’accorde est comme un habit dont il me revêt.
Et le salut qu’Il m’apporte est comme un manteau dont il me couvre.
En effet, comme la terre fait sortir ses pousses, ou comme un jardin fait germer ce qu’on y a le Seigneur fera germer salut et louange devant l’ensemble des nations !

EXHORTATION

1
Quand nous accueillons la vie de Jésus dans des cœurs de pauvres, cette communion avec le crucifié accomplit en nous la bonne nouvelle.
Nous restons des aveugles, mais des aveugles qui commencent à voir.
Nous sommes encore sourds, mais nous commençons à entendre.
Nous sommes comme morts, mais aussi en train de ressusciter.
Oui, nous découvrons l’action de l’Esprit de Dieu, cet esprit est à l’œuvre parmi nous, malgré nos pauvretés.
Ainsi, pour partager, en pauvres, la bonne nouvelle, suivons la voie du Christ !

2
Nous verrons le Fils de l’homme venir dans l’éclat de sa gloire !
Le jour s’annonce à l’horizon.  Relevez la tête : la délivrance est proche.
Veillez en tout temps dans la prière afin de paraître debout devant le Christ.
Veillez dans l’amour que vous avez reçu : lui seul est plus fort que la mort.

3
Reprendre la 2ème lecture  1 Thess 4/1-5

Maintenant, disponibles pour le Royaume qui vient, allons dans la joie du Christ !

BÉNÉDICTION

La grâce est avec tous ceux qui aiment notre Seigneur Jésus Christ !
C’est inébranlable !
Ephésiens 6/24

 

303 § 3 « Quand notre foi t’espère »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *