Dimanche 17 juin 2018 (BQ11)

ACCUEIL

Comme tous les humains d’aujourd’hui, nous préférons les choses qui vont vite.
Il faut être rapide et efficace.
Ce qui prend du temps, ce qui grandit lentement n’est pas apprécié.
Dans les Eglises aussi : de nombreuses sectes, d’innombrables mouvements naissent de l’impatience des croyants.
Quand les choses ne vont pas assez vite, quand nous ne gagnons pas des âmes par douzaines, nous nous mettons à douter ; à douter de nous-mêmes et de notre Église.
Il nous faut le succès. Il faut que le témoignage soit rentable.
Pourtant, même dans le monde de la technique, rien n’avancerait s’il n’y avait pas des milliers de chercheurs qui travaillent dans l’ombre, inconnus de nous.
Ils ne se laissent pas rebuter par les échecs, ils vont de l’avant, avec persévérance.
Dieu a un plan pour notre monde.
Ce qui est important, ce n’est pas que, soit disant, nous ayons ou n’ayons pas de succès ;
l’important, c’est que nous acceptions de faire ce que Dieu attend de nous,
c’est surtout que nous soyons conformes à l’amour pour lequel nous avons été créés, réconciliés

Chant: 212/ 1  Seigneur, tu nous appelles

LOUANGE

V.1
Psaume 92/2-3.13-16
Comme on fait bien de te louer, Seigneur, et de te célébrer en chantant, Dieu très haut !
D’annoncer dès le matin ta bonté, et pendant la nuit ta fidélité.
Le fidèle pousse droit comme un palmier, il s’étend comme un cèdre du Liban.
Il est un arbre planté dans la cour du temple, il s’épanouit chez le Seigneur notre Dieu.
Même en vieillissant il porte encore des fruits, il reste plein de sève et de vie,
preuve vivante que le Seigneur est juste et sans détour, Lui, mon Rocher.
V.2
Bien avant que ma main ne cherche ta présence,
Bien avant que mes pas ne cherchent ta demeure,
Bien avant que mon cœur ne cherche ton visage,
Bien avant que ma faim ne cherche ta Parole :
Déjà, Seigneur, Tu es là ! Voici que brille le soleil,
Voici que brille ton amour ; Déjà, Seigneur, Tu es là !
I.105
Psaume 36/6.8-10 voir aussi 2ème dimanche après Trinité
Nous savons que c’est toi, ô Dieu, qui allume notre regard.
Nous ne souffrons pas de faim, mais nous sentons faibles,
la boisson ne manque pas, mais nous ne sommes pas heureux.
La crainte fait que nous nous sentons nus.
Mais ta bonté nous rassasie, et ton amour est pour nous comme le pain.
Nous implorons donc la venue de tes dons !
Car la source de la vie, c’est d’être avec toi.
Ce que nous avons fait, que nous avons raté, Tout cela, Tu l’écartes.
Nous sommes chaque jour comme l’enfant nouveau-né,
chaque jour à nouveau, par ta Parole de bonté !
Beginn 86

Chant: 154/1-2   Je me confie en toi

L O I

Psaume 92/7
Le sot ne se rend pas compte de la bonté de Dieu, l’idiot n’y comprend rien.
Les méchants poussent comme la mauvaise herbe, les gens malfaisant sont tous florissants,
mais la ruine définitive les attend.
Le Seigneur domine toujours la situation.
Mais ses ennemis périront, et ceux qui font le malheur des autres seront éparpillés.

HUMILIATION

Seigneur, Tu ne te laisses dérouter par aucune lenteur et aucun échec,
Tu es patient et persévérant.
Pardonne nos impatiences et notre volonté de forcer les décisions.
Seigneur Jésus, Tu nous acceptes tels que nous sommes,
alors que nous exigeons des autres qu’ils soient tels que nous les voulons ou les imaginons.
Pardonne nos exigences et notre intolérance.
Seigneur, Tu ne cesses d’aller de l’avant,
mais, en même temps, Tu adaptes ton pas à celui du plus faible.
Nous, nous changeons souvent d’allure,
parfois, nous courons, sans égard pour ceux qui ne peuvent suivre,
parfois, nous nous arrêtons, parce qu’une contrariété a brisé notre élan.
Seigneur, aie pitié de nous !

Chant: 609/1-3  Quand le soir descend

GRACE

Que tous ceux qui regrettent leurs fautes reçoivent dans leurs cœurs les promesses de pardon que Dieu nous adresse dans sa Parole :
Ainsi parle le Seigneur qui t’a créé, celui qui t’as formé :
ne crains point, car je t’ai racheté et je t’ai appelé par ton nom, tu es à moi !
Es 43/1
Car, quand les montagnes s’ébranleraient, ma bonté ne se retirera pas loin de toi, et l’alliance de ma paix ne sera jamais ébranlée, dit le Seigneur qui a compassion de toi.

Chant: 613  J’ai besoin de ta confiance

CONFESSION DE FOI

Je crois en Dieu, le Père,
Il sème son amour dans nos vies et attend patiemment que mûrisse la moisson.
Je crois en Jésus-Christ, le Fils,
Il sème le Royaume de Dieu dans le monde, par sa Parole, sa vie, sa mort et sa résurrection.
Je crois en l’Esprit saint,
il est la semence du pouvoir irrésistible qui transforme la terre en Royaume divin.
Je crois que l’Eglise est un peuple qui sème la Parole de Dieu.
La récolte des fruits dépassera la promesse des fleurs.

Chant: 821  Gloire soit au Père

ILLUMINATION

Père céleste, Tu as mis dans nos cœurs le désir de trouver la vérité.
Donne-nous maintenant la faculté de discerner l’ampleur de ton projet parmi les joies et les peines de l’existence.
Donne-nous encore de mettre à profit la force que nous apporte ta présence.
Ainsi, nous pourrons te servir jusqu’au bout !
CN

ANNONCE et PRIÈRE d’OFFRANDE

ANNONCE
PRIÈRE
C’est ta gloire, Seigneur, que nous portions beaucoup de fruits.
Renouvelle en nous l’esprit de service pour que nous puissions suivre les chemins où Tu nous invites à marcher à la suite de Jésus, …

Lectures bibliques
Ezéchiel 17/22-24
Voici ce que déclare le Seigneur Dieu :
Je prendrai moi-même un jeune rameau à la cime du cèdre, je le cueillerai à l’extrémité de ses branches et le planterai sur une haute montagne.
Sur une montagne élevée d’Israël, je le planterai.
Il développera ses branches, produira des graines et deviendra un cèdre magnifique.
Des oiseaux de toute espèce nicheront dans ses branches et trouveront un abri à leur ombre.
Alors tous les hommes de la campagne sauront que je suis le Seigneur.
J’abats les arbres trop élevés et je fais pousser les plus petits.
Je dessèche les arbres verdoyants et je redonne de la sève aux arbres desséchés.
C’est moi, le Seigneur, qui l’affirme, et je ferai ce que je dis.

2 Corinthiens 5/6-10
Nous sommes donc toujours pleins de courage.
Nous savons que tant que nous demeurons dans ce corps, nous sommes loin de la demeure du Seigneur.
Nous marchons en effet par la foi et non en voyant déjà.
Nous sommes pleins de courage et nous aimerions mieux quitter ce corps pour aller demeurer auprès du Seigneur.
Mais nous désirons avant tout lui plaire, que nous demeurions dans ce corps ou que nous le quittions.
Car nous devons tous comparaître devant le Christ pour être jugés par lui,
afin que chacun reçoive ce qui lui revient, selon ce qu’il aura fait en bien ou en mal pendant qu’il était dans son corps.

Marc 4/26-34
Jésus dit encore : Voici à quoi ressemble le Royaume de Dieu :
un homme répand de la semence dans son champ.
Ensuite, il continue à dormir pendant la nuit et à se lever chaque jour,
et pendant ce temps les graines germent et poussent sans qu’il sache comment.
La terre fait pousser d’elle-même la récolte :
d’abord la tige des plantes, puis l’épi vert, et enfin le grain bien formé dans l’épi.
Dès que le grain est mûr, l’homme se met au travail avec sa faucille,
car le moment de la moisson est arrivé.
Jésus dit encore:
A quoi pouvons-nous comparer le Royaume de Dieu ?
Au moyen de quelle parabole allons-nous en parler ?
Il ressemble à une graine de moutarde ;
quand on la sème dans la terre, elle est la plus petite de toutes les graines du monde.
Mais après qu’on l’a semée, elle monte et devient la plus grande de toutes les plantes.
Elle pousse des branches si grandes que les oiseaux peuvent faire leurs nids à son ombre.
Ainsi, Jésus donnait à tous son enseignement au moyen de beaucoup de paraboles comme celles-ci ; il le donnait selon ce que ses auditeurs pouvaient comprendre.
Il ne leur parlait pas sans employer des paraboles ;
mais quand il était seul avec ses disciples, il leur expliquait tout.

Chant: 229/1-3  Touche nos oreilles

PRÉDICATION

PRIÈRE

Nous voulons prier en communion avec les travaux et les espoirs des humains,
nous nous souviendrons que tout vient de Dieu, mais que rien ne s’obtient sans effort.
Donne-nous, Seigneur, d’accueillir ceux qui viennent à nous afin que tous nos contemporains comprennent que tu les invites et les attends.
Permets à ceux qui ont réussi de ne pas trop se fier à leur succès, car il est fragile ici-bas.
Donne à ceux qui ont subi l’échec de croire au redressement.
Tu nous as rappelé qu’un petit rameau peut permettre une nouvelle croissance.
Nous te prions pour ceux qui ont été gravement éprouvés et croient avoir tout perdu.
Fais-leur retrouver l’espoir et la force pour aller de nouveau de l’avant.
Il est vrai, Seigneur, que ton royaume ne cesse de grandir.
Puisque ton Esprit met en nous le germe d’une vie nouvelle, permets-nous de participer à cette croissance, de toutes nos forces, en collaborant avec tous les chrétiens.
Seigneur Jésus, Tu es la semence de Dieu sur la terre humaine ;
cette certitude transforme nos vies. Béni sois-tu !

Chant: 748/1-2 Le Seigneur seul est ma lumière

INTRODUCTION à la CÈNE :

PRÉFACE
Nous disons merci pour Jésus-Christ, Il est venu nous révéler l’infinie patience de Dieu.
Merci, Père, pour la vie que Tu donnes en partage à toutes les créatures.
Merci pour la terre qui nous nourrit et qui fournit tout ce qui est nécessaire.
Oui, Père, Tu as fais les lois de la nature,
tu as voulu que le grain qui meurt donne naissance à des grains nouveaux.
Jésus a accepté que sa parole se fasse semence dans la terre de notre indifférence.
Il s’est lui-même fait semence pour que la vie nouvelle puisse germer en nous et autour de nous.
Tu as fais les lois de la nature,
Tu veux qu’aucun grain ne pousse sans passer par des délais et des lenteurs.
Oui, Tu as imposé des délais à toute croissance et à tout enfantement.
Tu as accepté toi-même de respecter ces délais:
ton Fils s’est fait homme, il a partagé nos lenteurs et nos reculs,
nos équivoques et nos délais. Cela nous dépasse.
Nous avons peine à comprendre ce mystère.
Nous sommes pleins d’admiration et chantons ta gloire !

Chant: 589/1  Le Seigneur nous a aimés

INSTITUTION
En, Jésus, le petit rameau est devenu grand arbre.
Nous nous souvenons de ce que, à la veille de sa mort, Jésus prit du pain de nos moissons, et il le donna à ses disciples en disant :
« Prenez, mangez, ceci est mon corps! »
Ensuite, c’est du vin de nos vendanges qu’il prit et qu’il donna à ses disciples en disant :
« Ceci est mon sang ! Faites ceci en mémoire de moi ! »
Oui, Jésus a été comme un grain jeté en terre, confié à la terre,
porteur de tous les espoirs du maître.
Dans l’humilité et dans la solitude il nous a acquis la vie nouvelle, celle qui dure vraiment.
Mais la force de ton amour était telle en lui qu’elle a fait rouler la pierre du tombeau.
Elle a soulevé la pierre de nos indifférences et fait jaillir l’arbre nouveau, l’arbre de vie.
Que ton esprit nous guide maintenant, ainsi que tous les croyants, afin que nous acceptions les débuts insignifiants et les cheminements modestes, et que nous soyons dociles à ta voix en nous.
Ainsi, nous serons féconds pour ton royaume.
Accepte notre désir de voir le bonheur répandu sur tous les hommes.
Donne-nous de travailler aux semailles d’un monde meilleur,
avec une patience semblable à celle de Jésus.
Rends-nous attentifs à tout ce qui est beau et grand en nos frères et dans toute la création.
Aide-nous à respecter les délais et les lenteurs que chacun met à partager ton Esprit.
C’est ainsi que gloire te sera rendue, Père, dans l’unité de ton Fils et de ton Esprit, pour toujours…

Chant: 589/6  Le Seigneur nous a aimés

INVITATION
La parole de Dieu nous a été donnée pour nourrir notre foi, fortifier notre espérance et faire grandir notre amour.
Christ a donné son corps et son sang pour que nous participions à la croissance de son royaume.
Venez …

PRIERE
Notre Père,
c’est toi qui, constamment, nous engendres à la vraie vie.
Tu es aux cieux, c’est-à-dire au-dessus de tout, le plus grand et le tout autre.
Tu es en même temps au cœur de chacun de nos cœurs.
Que ton nom soit donc sanctifié, chanté, proclamé.
Que ton règne de justice, de paix et d’amour, vienne.
Que ta volonté se fasse en moi, et en tous les humains.
Donne-nous aujourd’hui notre pain, l’aliment de nos corps,
et ton esprit, nourriture de nos âmes.
Nous serons alors en état de servir, de mieux nous donner.
Donne-nous le courage de mieux pardonner à ceux qui nous ont offensés,
comme toi tu pardonnes toujours dans ton immense bonté.
Ne nous abandonnes pas à la tentation du découragement, du désespoir, ou
de la recherche du confort, de la facilité et de la sécurité.
Mais donne-nous la force de croire en toi, notre père, tous les jours de notre vie.
Car c’est à toi …
Françoise de Schrijver CN

EXHORTATION

Nous avons goûté au pain et au vin de la Cène.
Nous participons au partage de la vie qui vient de Dieu.
Laissons donc l’amour grandir en nous,
permettons-lui de nous conduire plus loin que d’habitude,
plus loin que nous pouvons l’imaginer.
Restons en même temps conscients de nos limites,
Mais sûrs de la grâce de Dieu.
Allons dans la paix du Christ !

Chant: 889/1-4  Demeure par ta grâce

Remarques
Sources

La plupart des textes sans référence particulière sont tirés ou adaptés des travaux de l’équipe Célébration Dominicale/Prions ensemble.
Autres sources: Anfänge, Feu Nouveau, Parole pour Tous, Praxis, Signes, Zum Gottesdienst Beginn, etc…

Les citations sont généralement adaptées ou librement traduites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *