Dimanche 25 février 2018 (BC02)

Publié par Michèle Duquène le

Que la paix vous soit donnée, et l’amour avec la foi, de la part de Dieu notre Père, et de Jésus, le Christ, notre Sauveur et notre Frère, dans la communion de l’Esprit saint : car c’est l’Esprit qui donne la vraie vie.
Je mets mon espoir en Dieu : je le louerai encore.
Car Il est mon Sauveur, mon secours et mon Dieu !
Nous sommes assemblés aujourd’hui au nom de Jésus-Christ,
Il est notre Sauveur, notre recours.
Il connaît chacun de nous, il sait comment nous sommes.
Il connaît nos actes,   et aussi nos pensées et nos coeurs.
Nous avons laissé un instant notre travail et nos soucis, nos maladies, notre ennui, notre solitude.
Nous sommes venus avec nos désirs, et avec nos déceptions.
Nous faisons un instant silence, dans le secret de nos coeurs, nous voulons lui dire, à quoi nous en sommes….
d’après Praxis 1999

Seigneur, manifeste-nous ta présence, viens à notre aide.
Nous savons que tu partages nos peines, tu es compatissant et solidaire.
Rends-nous notre courage, réveille notre foi !
D’après Praxis 1999

Venant de terminer une semaine, nous en commençons une nouvelle.
Derrière nous, des choses belles et bonnes, d’autres tristes et amères.
La vie apporte des zones d’ombre et des moments de clarté.
Et nous sommes ici. C’est une occasion de dire merci pour la clarté, et merci aussi pour l’aide reçue quand il fallut marcher dans la nuit.
C’est une occasion de faire l’entretien de notre vie intérieure.
Nous sommes ici, et nous sommes ensemble … avec la pauvreté de nos échecs, ceux qui sont connus de tous et ceux que nous gardons secrets … souvent les plus lourds.
Le Seigneur est avec nous, et nous fait voir qu’en plus de sa présence à lui, il y a autour de nous des frères et des soeurs qui, comme nous, luttent, souffrent, aiment et espèrent.
AV

429 § 1 & 2 « C’est vers toi que je me tourne »

LOUANGE

Psaume 116/10, 15-19
J’ai gardé confiance, C’est pourquoi j’ai parlé, Quoique bien malheureux.
Il en coûte au Seigneur de voir mourir les siens.
Écoute, ô Seigneur, Je suis ton serviteur.
Je suis ton serviteur, Le fils de ta servante, Tu as brisé mes chaînes.
Aussi je veux t’offrir, Seigneur, le sacrifice, de la reconnaissance, j’invoquerai ton nom.
J’accomplirai les vœux faits au Seigneur, Célébrez le Seigneur !

Version libre du Psaume 43
Je mets mon espoir en Dieu : je Le louerai encore.
Car Il est mon Sauveur, mon secours et mon Dieu !
Mon Dieu, c’est Toi que je cherche, j’ai vraiment besoin de Toi.
Je ne me sens pas compris.
On ne me croit pas, me critique sans cesse.
Je me sens acculé.  Je ne suis plus sûr de rien.
Rends-moi justice, ô Dieu !
Toi, au moins, Tu me comprends.  Toi, au moins, Tu m’acceptes.
J’espère que Tu m’aideras à y voir clair.
C’est Toi qui donnes une base à ma vie, et un sens aussi.
Tu Te tiens près de moi lorsqu’on m’accuse.
C’est pourquoi je me sens à l’abri près de Toi, et c’est ça qui réjouit mon coeur.
J’étais muet de douleur mais Tu as mis un chant sur mes lèvres.
J’étais agité et troublé, mais Tu as fait couler Ta paix en moi.
Je T’ai cherché – et c’est Toi qui m’as trouvé.
J’avais besoin de Toi, et c’est Toi qui m’as pris à ton service.
Je mets mon espoir en Dieu : je Le louerai encore.
Car Il est mon Sauveur, mon secours et mon Dieu !
Beginn 51

116 § 1, 3, 5 & 7 « J’aime mon Dieu  …. »

L O I

Un regard suffit à transfigurer notre visage, dès que nous nous sommes reconnus.
Il y a plus vrai encore : le regard du Christ peut métamorphoser notre vie.
Nous voulons donc nous placer sous le regard de la tendresse de Dieu, nous Lui demanderons de nous donner un regard nouveau sur nous-mêmes, sur nos frères et sœurs, sur le monde et sur l’avenir.
Prions Ensemble 1991

HUMILIATION

1
Seigneur, Tu as conçu et façonné l’être humain à l’image de ton amour.
Mais nous sommes si peu malléables… Seigneur, prends pitié !
Tu es venu révéler l’image visible de l’amour invisible, mais nous ne remarquons guère la force transfigurante de ton amour…
Christ, prends pitié !
Seigneur, tu es venu restaurer en nous l’image défigurée du Père …
Mais nous ne sommes pas prêts à en payer le prix. Seigneur, prends pitié !
Prions Ensemble 1991

L5
Dans notre société, nous nous trouvons pris dans des structures et des relations injustes, elles nous rendent coupables devant Dieu et devant les hommes, tout comme la violence qui domine le monde dans lequel nous vivons.
Il est difficile de procurer la paix ; mais, malgré cela, nous espérons que les humains
et le monde puissent être aidés par notre engagement et avec l’aide de Dieu.
Nous prions pour cela maintenant : Seigneur, prends pitié !
Nous savons que notre monde n’est pas en ordre ; et il est très difficile de mettre de l’ordre dans les affaires du monde.
c’est pourquoi nous prions maintenant : Christ, prends pitié !
Seigneur, qui d’autre que toi pourrait nous comprendre ?
Tu sais ce que c’est que la souffrance, la torture, la douleur, la mort ; pourtant, nous ne te faisons pas assez confiance, nous avons peine à croire que tu entends notre cri et nous accordes ton appui ; c’est pourquoi nous prions maintenant : Christ, prends pitié !
Praxis 1995

Seigneur, seul juge de nos cœurs et de nos pensées, tu sais toutes nos difficultés : celles que nous éprouvons à cause de nous-mêmes et celles que les autres nous attirent.
Tu connais aussi tous nos rêves les plus secrets ; tu sais tout ce que nous refoulons au fond de nous-mêmes, ainsi que nos craintes les plus cachées.
Tu sais combien nous sommes embrouillés dans nos incompréhensions et dans nos fautes.
Aide-nous à trouver la paix intérieure, aide-nous à nous concentrer sur l’essentiel.
Mets de l’ordre dans nos pensées et dans nos sentiments.
Renouvelle nos rapports avec les autres,   avec nous-mêmes et avec Toi.
Seigneur, aie pitié de nous !
Beginn 52

424 § 1 & 3 « Entre tes mains j’abandonne »

GRÂCE

1
Christ est lumière au cœur des pauvres,        Christ est lumière au cœur du monde !
Christ est Parole au cœur des pauvres,          Christ est Parole au cœur du monde !
Christ est promesse au cœur des pauvres,     Christ est promesse au cœur du monde !

2
Voici comment Dieu a montré son amour envers nous :
Alors que nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous.
Oui, Dieu nous a réconciliés avec Lui par la mort que Jésus a soufferte dans son corps.
A cause d’elle, Dieu veut nous faire paraître devant Lui, par l’action de sa grâce, saints, sans tache, irrépréhensibles ; pour autant que nous demeurions dans la foi.
Louons le Seigneur !

3
Toutes nos routes sont semées d’épreuves et d’hésitations.
Mais nous ne nous laissons pas égarer dans les ténèbres, nous marchons à la lumière du Christ.
Il nous conduit plus loin que nos peurs, Il nous convie tous à l’écoute d’une même Parole, à la communion d’une même louange.
d’après Feu Nouveau 82

L5
On peut mettre fin à la violence, nous en faisons parfois l’expérience : ce qui s’était sclérosé peut redevenir vivant.
Car nous ne sommes pas seuls, nombreux sont ceux qui préparent un monde plus juste.
Dieu nous entends, Il donne le courage et la force d’aller de l’avant et dire : Gloire à Dieu au plus haut des cieux !
Praxis 1995

625 § 1 & 3 « À mon Dieu je me confie »

CONFESSION  DE  FOI

Je crois en Dieu, le Père, 
Il nous conduit par des chemins parfois déconcertants et nous appelle à la confiance.
Je crois en Jésus-Christ, le Fils,
c’est le visage du Père ; son regard est pardon pour les pécheurs.
Je crois en l’Esprit saint,
il transfigure notre existence, dès maintenant, et nous donne de marcher dans l’espérance.

Je crois que l’Église est appelée à révéler aux hommes l’au-delà de leurs combats et l’avenir que Dieu leur offre.
Cela

272 § 1 & 2 « Toute ma vie … »

OFFRANDE

ILLUMINATION

1
Seigneur notre Dieu, Tu es lumière et Tu donnes la lumière.
Arrache-nous aux ténèbres de l’égoïsme et conduis-nous jusqu’à Toi, par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur.
d’après Feu Nouveau 82

2
Dieu notre Père, fais agir l’Esprit Jésus, Celui que Tu aimes !
À son écoute, sa présence transfigurera notre regard et nous nous laisserons transformer par lui.
Ainsi, métamorphosés par cette communion, nous pourrons de renouveler la face de la terre.
Par Jésus-Christ, ton Bien-aimé, aujourd’hui, demain, et toujours !
Prions Ensemble. 1991

L2
En parallèle avec le Psaume 130
Christ, notre Frère et Sauveur, tu as porté les souffrances du monde avec crainte et tremblement.
Nous pouvons donc t’apporter notre souffrance, notre crainte et notre désespoir.
Donne-nous cette confiance que, même dans les heures les plus sombres, nous ne sommes jamais abandonnés. Fortifie-nous dans cette confiance.
Rends-nous sensible aux souffrances des autres.
Donne-nous la force et le courage de nous tenir à leurs côtés.
Et que notre voix s’élève pour défendre ceux que personne n’écoute.
Que l’abondance des nouvelles transmises par les médias ne nous fasse pas oublier les opprimés, les persécutés, ceux qui souffrent par la violence et par les guerres.
Aide-nous à défendre ce monde contre l’oppression et la violence.
Jésus, Ta mort sur la croix a réconcilié le monde avec Dieu.
Que ta croix devienne pour nous arbre de vie, et que nous soyons dans ce monde des instruments de renouveau.
Praxis 2/98

Seigneur, tu aimes la vie et tu veux la vie de chaque être humain.
Aie pitié de ceux qui croient que la violence et la guerre peuvent conduire à la paix.
Aie pitié de ceux qui se croient au-dessus des autres.
Aie pitié de nous !
Aie pitié de ceux qui sont riches parce que d’autres doivent rester pauvres.
Aie pitié de nous !
Que ta Parole, aujourd’hui, nous aime à mieux comprendre qui tu es.
A mieux comprendre ton projet, ton amour pour chaque être.
Ouvre nos yeux, touche nos cœurs, Et fait de nous des porteurs de paix et d’espérance.
AV 2003

Nos lectures de ce 2ème dimanche de carême :

Genèse 22, 1 à 18 ©NBS
Abraham prêt à sacrifier Isaac
1Après cela, Dieu mit Abraham à l’épreuve ; il lui dit : Abraham ! Il répondit : Je suis là ! 2Dieu dit : Prends ton fils, je te prie, ton fils unique, celui que tu aimes, Isaac ; va-t’en au pays de Moriya et là, offre-le en holocauste sur l’une des montagnes que je t’indiquerai.
3Abraham se leva de bon matin, sella son âne et prit avec lui deux serviteurs et Isaac, son fils. Il fendit du bois pour l’holocauste et se mit en route pour le lieu que Dieu lui avait indiqué. 4Le troisième jour, Abraham, levant les yeux, vit le lieu de loin. 5Abraham dit à ses serviteurs : Vous, restez ici avec l’âne ; moi et le garçon, nous irons là-haut pour nous prosterner, puis nous reviendrons vers vous.6Abraham prit le bois pour l’holocauste et le chargea sur Isaac, son fils, et il prit lui-même le feu et le couteau. Puis ils continuèrent à marcher ensemble, tous les deux. 7Alors Isaac dit à Abraham, son père : Père ! Il répondit : Oui, mon fils ? Isaac reprit : Le feu et le bois sont là, mais où est l’animal pour l’holocauste ? 8Abraham répondit : Que Dieu voie lui-même quel animal il aura pour holocauste, mon fils ! Et ils continuèrent à marcher ensemble, tous les deux.
9Lorsqu’ils furent arrivés au lieu que Dieu lui avait indiqué, Abraham y bâtit l’autel et disposa le bois. Il ligota Isaac, son fils, et le mit sur l’autel, par-dessus le bois. 10Puis Abraham tendit la main et prit le couteau pour immoler son fils. 11Alors le messager du SEIGNEUR l’appela depuis le ciel, en disant : Abraham ! Abraham ! Il répondit : Je suis là ! 12Il dit : Ne porte pas la main sur le garçon et ne lui fais rien : je sais maintenant que tu crains Dieu et que tu ne m’as pas refusé ton fils, ton fils unique. 13Abraham leva les yeux et vit par-derrière un bélier retenu par les cornes dans un buisson ; alors Abraham alla prendre le bélier et l’offrit en holocauste à la place de son fils. 14Abraham appela ce lieu du nom d’Adonaï-Yiré (« YHWH voit »). C’est pourquoi l’on dit aujourd’hui : A la montagne du SEIGNEUR, il sera vu.
15Le messager du SEIGNEUR appela Abraham une seconde fois depuis le ciel ; 16il dit : Je le jure par moi-même, — déclaration du SEIGNEUR — parce que tu as fait cela, parce que tu n’as pas refusé ton fils, ton fils unique, 17je te bénirai et je multiplierai ta descendance comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est au bord de la mer. Ta descendance prendra possession des villes de ses ennemis.18Toutes les nations de la terre se béniront par ta descendance, parce que tu m’as écouté.

Romains 8, 31 à 34 ©NBS
L’amour de Dieu victorieux
31Que dirons-nous donc à ce sujet ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? 32Lui qui n’a pas épargné son propre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi tout avec lui, par grâce ? 33Qui accusera ceux que Dieu a choisis ? C’est Dieu qui justifie ! 34Qui condamnera ? C’est Jésus-Christ qui est mort ! Bien plus, il s’est réveillé, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous !

Marc 9, 2 à 10 ©NBS
Jésus transfiguré
2Six jours après, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, et il les conduit seuls à l’écart, sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux : 3ses vêtements devinrent resplendissants, d’une blancheur telle qu’il n’est pas de teinturier sur terre qui puisse blanchir ainsi. 4Élie avec Moïse leur apparurent ; ils s’entretenaient avec Jésus. 5Pierre dit à Jésus : Rabbi, il est bon que nous soyons ici ; dressons trois tentes, une pour toi, une pour Moïse et une pour Elie. 6Il ne savait que dire, car la peur les avait saisis. 7Survint une nuée qui les couvrit de son ombre, et de la nuée survint une voix : Celui-ci est mon Fils bien-aimé. Ecoutez-le ! 8Aussitôt ils regardèrent autour d’eux, mais ils ne virent plus personne que Jésus, seul avec eux.
9Comme ils descendaient de la montagne, il leur recommanda de ne raconter à personne ce qu’ils avaient vu jusqu’à ce que le Fils de l’homme se soit relevé d’entre les morts. 10Ils retinrent cette parole, tout en débattant entre eux : que signifie « se relever d’entre les morts » ?

 415 § 1, 2 & 3 « Je veux répondre, ô Dieu … »

PRÉDICATION

PRIÈRE

Notre Dieu, notre Père, notre monde n’est pas très joli, nous ne sommes pas fiers, ni de lui, ni de nous-mêmes, ni des autres.
A tant vouloir cultiver son autonomie, se passer de toi, faire comme si tu étais absent, ce n’est pas un sentiment de liberté qui monte en nous mais plutôt de honte et de confusion, voire de faute et de culpabilité.
Cela nous donne un arrière-goût d’amertume et de mort, là où nous croyons aspirer la vie.
Nous t’en prions, ouvre en nous et entre nous un chemin de vie, donne-nous une parole qui nous pousse à vivre, un signe de reconnaissance qui nous fasse reconnaître ton fils, mort avec et pour nous et ressuscité pour nous.
PPT 2009 par François P. Rochat

Seigneur, nous voulons que tu correspondes à l’image ou l’idée que nous faisons de toi.
Nous te voulons conforme à nos désirs, à nos préférences, ou à nos rejets.
Car beaucoup de choses dans notre monde nous poussent à exclure ceux qui ne sont pas comme nous.
Seigneur Jésus, la violence des croyants de ton temps t’a conduit au rejet et à la mort.
Tu es pourtant l’image du Père : il aime d’un amour inconditionnel
Esprit saint, ouvre nos cœurs et nos esprits, fais-nous bien comprendre la voix du Père.
Que nous ne la confondions pas avec celle de nos désirs ou de nos refus.
Transfigure notre foi et notre vie ….
Nous deviendrons alors des humains véritables, Conformes à la volonté du Père.
Oui, esprit, viens et règne en nous !
PPT 2003 D’après Gill Daudé

B
Nous prions pour l’Eglise tout entière : qu’elle montre aux hommes le visage de l’amour, resplendissante de la lumière du Christ.
Nous prions pour ce monde au visage torturé, avec les guerres qui le déchirent, les petits qui sont méprisés.
Regarde-le et mène-le à la transfiguration.
Nous prions pour les hommes enfermés dans la honte, prisonniers du remords; qu’ils connaissent la douceur du pardon.
Nous te prions pour nos assemblées, elles ont peur du renoncement et du partage, attire-les vers la joie de ta résurrection.
D’après Feu Nouveau 82

L5
Merci, Dieu pour la vie !
Par la croix de Jésus Tu nous as donné un signe de ton amour.
Tu nous l’a donné pour que, malgré toutes les injustices et tous les échecs, nous ne perdions pas l’espoir de te voir changer notre monde.
Enseigne-nous à mieux nous encourager mutuellement, nous pourrons alors mieux encourager ceux qui désespèrent à cause de l’injustice.
Oui, transforme-nous de manière telle que nous devenions vraiment capable de te sui­vre.
Pour que nous soyons plus compatissants à l’égard de ceux qui passent par la souffrance.
Rends-nous capables d’aimer, même lorsque nous devons d’abord vaincre nos propres résistances.
Transforme aussi ton Eglise, notre communauté, elle sera alors moins préoccupée d’elle-même, elle recherchera ton amour, celui qui supporte tout, cet amour dont la croix est le signe. Seigneur, ce qui nous fait vivre, ce n’est ni la tranquillité ni le confort, mais la victoire de ta croix.
C’est pourquoi nous te disons merci et prions ensemble.
Praxis 1995

426 § 1, 2, 3 & 4  « Qu’il fait bon à ton service … »

INTRODUCTION à la CÉNE :

Que la paix du Seigneur soit avec nous tous !
Pardonnons-nous mutuellement, comme Dieu nous pardonne en Christ !
Nous disons merci pour Jésus-Christ,

  • il transforme nos vies et nous invite à proclamer la grâce de Dieu
  • Il est présent au cœur de chacune de nos journées
  • Il est venu pour servir et il a été au service de la volonté de Dieu.

PRÉFACE
Il nous est bon d’être ici pour te glorifier, Père, Dieu de Jésus-Christ, ton bien-aimé. Jésus est la lumière née de ta lumière, par lui tu es présent sur le visage de chaque personne humaine.
Si nous l’écoutons, nous sommes assurés que nous aurons part à ta gloire.
Et que nous te verrons, toi notre Dieu, dans la lumière sans fin.
Oui, Dieu notre Père, nous te disons merci par Jésus ton Fils.
Tu as mis en lui tout ton amour.
Avec le peuple de ceux que tu transfigures, sur la terre et dans le ciel, nous chantons l’hymne de ta gloire !
d’après Signes 1997

317 § 1 « Laisserons-nous à notre table »

INSTITUTION
Faisons silence devant le Seigneur !

  • Quelques heures avant de se laisser élever sur une croix pour nous atti­rer tous dans l’universelle communion de l’amour,
  • Quelques heures avant de mener à son terme son service total, pour accomplir jusqu’au bout la tâche qu’il avait acceptée,

Jésus prit le pain …

PRIÈRE
Oui, Seigneur, nous nous souvenons de Jésus.
En lui, Tu t’es fait totalement solidaire de nous tous.
Qui pourrait nous séparer de ton amour ?
En Christ vivant, nous avons un défenseur, Il nous obtient miséricorde.
Oui, qu’à la lumière de la Pâque de Jésus, nous redécouvrions le sens profond de nos vies.
Que notre existence et notre histoire soient transformées, jour après jour.
Aide-nous à transformer le monde en attendant l’heure où nous serons en ta pleine lumière, saints parmi les saints du ciel.
Alors, au cœur de la création pleinement transfigurée, nous pourrons chanter et louer le Christ à jamais vivant !
Cela

317 § 5  « Laisserons-nous à nos églises »

INVITATION
Ils ne virent plus que Jésus seul …
Un peu de pain redit sa présence, un peu de vin invite à la joie.
Heureux ceux qui reçoivent sa lumière au fond de leurs cœurs !
Venez, car tout est prêt !
COMMUNION
Nous rompons le pain, il est la communion au corps du Christ.
Le Christ vivant met sa vie dans la nôtre, pour que notre vie devienne sienne.
Nous disons merci pour la coupe, elle est la communion au sang du Christ, la nouvelle alliance.
La vie de Jésus-Christ coule en nous, comme un sang nouveau, comme un vin de fête.
Pour que notre vie devienne sienne, dans l’espérance et dans l’amour.
PRIÈRE
Père, Maintenant, nous devons descendre de la montagne, et retrouver ceux vers qui tu nous envoies.
nous portons, en nous et sur nous, la trace de ta présence.
Car tu as mis en nous ton amour.
Merci, Père, parce que l’Esprit de Jésus est avec nous, pour nous faire marcher sur un chemin de lumière.
Il est vivant, avec toi et l’Esprit, pour toujours !
d’après Signes 1997
Il est des moments comme ça, où la vie est habillée de blanc, si belle qu’on voudrait que s’arrêtent les montres.
Il y a des joies comme ça, elles ne sont pas faites pour durer.
Elles viennent juste brûler notre cœur et laisser deviner, comme derrière un voile, les bonheurs que nous prépares le Seigneur, quand l’éternité sera à nous.
d’après Signes 1997

EXHORTATION

1
N’ayons pas peur de vivre au monde, Dieu nous y a devancés.
N’ayons pas peur de vivre au monde, Où Dieu lui-même s’est risqué.
Pour tout gagner, Il faut se perdre: Dieu nous a devancés.
Pour tout gagner, Il faut se perdre: risquons tout dans un grand feu !
T.72
2
Le regard sur la Croix de Jésus, avançons sur le chemin de la réconciliation, poussés et portés par la paix du Christ  !
Cela
3
Dans la forêt, ce sont les coupes sombres qui font les belles clairières !
Allez avec la clarté qui nous vient de la Croix du Sauveur !
4
Que la passion du Seigneur soit votre force !
Vous suivrez alors d’un coeur nouveau le chemin de la vraie vie.
Le Dieu d’amour et de paix vous bénit et vous garde !
5
Venus pour « voir » Jésus, nous repartons avec le même désir.
Si nous marchons avec ce désir, cette soif, le Seigneur sera au bord de nos chemins, nous le reconnaîtrons derrière le visage de ceux que nous rencontrerons.
Le Seigneur va avec nous, allons dans la paix de sa présence !
Signes 76
6
Si le grain de blé ne meurt, il ne porte pas de fruits.
Puisque la vie jaillit de la mort, vivons donc l’espérance et sachons nous donner !
Allons dans la paix du Christ !
Signes 79

ENVOI

Allons maintenant vers les pauvres, les affligés, les malades, les mourants,
Allons vers eux,  et aidons-les à vivre !
La grâce du Seigneur nous accompagne !
La grâce est avec tous ceux qui aiment notre Seigneur Jésus Christ !
C’est inébranlable !
Ephésiens 6/24

160 « Notre Dieu est délivrance »